FLASH
[22/05/2017] Emmanuel Macron recevra Vladimir Poutine lundi prochain à Versailles  |  Correction de la police pour Tel Aviv: « ce n’est pas un attentat mais un accident »  |  Attentat terroriste à Tel Aviv à la voiture comme à Nice : 5 blessés, terroriste appréhendé  |  Suède : les migrants musulmans responsables de 9 agressions à main armée sur 10  |  Sur Twitter, une EXPLOSION de louanges pour le discours historique de Trump devant 50 pays musulmans  |  Un millionnaire algérien souhaite que les femmes portent des burkinis au Festival de Cannes  |  Allemagne : deux Turcs soupçonnés d’avoir violé une adolescente de 13 ans  |  [20/05/2017] Attentat des Champs-Elysées : un complice présumé du terroriste a été mis en examen et placé en détention provisoire  |  Islamophobie, voile à l’école : « les propos de Marlène Schiappa sont absolument scandaleux. C’est une aberration totale! » Alain Finkielkraut  |  La mascarade d’élection en Iran a permis la réélection de l’extrémiste Rouhani  |  [19/05/2017] Laurent Wauquiez renonce à se présenter aux législatives pour rester président de région  |  Israël : Le Chabak a arrêté cette nuit le chauffeur ambulancier arabe qui a fermé la route à un juif pour qu’il se fasse lyncher  |  Milan : un homme a poignardé un soldat et un policier  |  [18/05/2017] New York, Times Square, une voiture fonce sur la foule -1 mort 13 blessés – sans rapport avec le terrorisme selon la police  |  Dans quel sens, le blocus ? 3858 permis d’entrée en Israël depuis Gaza ont été délivrés hier. 0 dans l’autre sens : mort assurée  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Gaia - Dreuz le 18 mai 2017

L’ancien maire du Havre Antoine Rufenacht a «déconseillé» à Edouard Philippe d’accepter l’offre d’Emmanuel Macron, un «personnage ambigu».

Edouard Philippe n’a pas suivi les conseils de son mentor, Antoine Rufenacht, personnage emblématique de la droite et ancien maire du Havre. «Je lui ai plutôt déconseillé d’accepter ce poste de premier ministre, qui est évidemment tentant compte tenu de son âge et de l’importance de cette responsabilité mais j’aurais préféré qu’il devint premier ministre après les élections législatives», a expliqué ce dernier, invité mercredi de LCI.

«Je crois que c’est une erreur politique pour la famille politique à laquelle j’appartiens. On va se retrouver dans une situation un peu difficile», a encore regretté Antoine Rufenacht, 78 ans. En 2010, il avait laissé les rênes de sa ville à Edouard Philippe, qui était alors un de ses adjoints. «Je pensais qu’il avait toutes les qualités pour être maire du Havre, je ne savais pas qu’un jour il serait premier ministre», se souvient Antoine Rufenacht qui reconnaît à Edouard Philippe une intelligence supérieure et «plus rapide que la norme». «C’est un homme qui a un talent et des qualités exceptionnelles», martèle-t-il.

Ne ratez aucun des articles de Dreuz, inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter.

«Les Havrais sont très fiers»

Malgré ce désaccord, il estime que le juppéiste est «tout à fait loyal» avec lui. «Il a été fidèle. Je ne partage pas l’analyse qu’il a faite mais je lui garde beaucoup d’estime, beaucoup d’amitié et je dirai presque de l’affection, il pourrait être mon fils», dit-il.

«Les Havrais sont très fiers d’avoir un premier ministre et moi aussi», a-t-il confié. «Il n’a pas fait le choix que j’aurais fait mais il a parfaitement le droit de faire un autre choix, je le respecte. Et je comprends qu’à son âge…. Comment ne pas être tenté?», a poursuivi l’ancien ministre de Valéry Giscard d’Estaing.

Soutenez Dreuz financièrement, cliquez sur : Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

Pense-t-il qu’Emmanuel Macron réussira à incarner le renouveau comme VGE avait pu le faire à son époque? «Le personnage est ambigu. Il me met mal à l’aise avec son narcissisme, cette mise en avant de sa famille, ce n’est pas le rôle du président d’avoir cette attitude», rétorque Antoine Rufenacht. L’effacement de la droite et de la gauche est même une «erreur pour la démocratie», juge-t-il.

L’ancien chiraquien s’interroge sur le fonctionnement du couple executif. Ils ont la «même formation, (le) même âge, (la) même rapidité de réaction, c’est un peu le même moule. Et ça, peut être que ce n’est pas une solution idéale. Il aurait mieux valu avoir un couple plus désassorti», affirme Rufenacht.

© Gaïa pour www.Dreuz.info

Source : Lefigaro.fr

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz