FLASH
[25/06/2017] Grande-bretagne, Newcastle : il s’agirait d’un accident et non d’une attaque contre des gens près d’une mosquée  |  Grande-bretagne, Newcastle : une voiture a foncé sur une foule apparement musulmane – 5 blessés  |  Newcastle : une voiture fonce sur des piétons, 5 blessés  |  [24/06/2017] Un député La République en marche favorable à l’intégration de l’enseignement de l’islam à l’école en Alsace-Moselle  |  [23/06/2017] Canicule : Veolia annonce que la situation est critique : 1 085 bouches d’eau ont été ouvertes  |  Mathieu Gallet, PDG de Radio France, devant le tribunal correctionnel pour soupçons de favoritisme lorsqu’il était à l’INA  |  Une source habituellement fiable nous indique que Mahmoud Abbas serait décédé – aucune confirmation officielle, peut-être un hoax  |  Sadiq Kahn étrillé pour avoir refusé de condamner le Hezbollah  |  « Bayrou ment » affirme un ex-assistant parlementaire témoin d’emplois fictifs au Modem  |  [22/06/2017] Les dernières volontés d’Helmut Kohl : que Viktor Orbán et non Merkel parlent lors de ses funérailles – REFUSÉ –  |  Trump prépare une loi qui interdit aux réfugiés toute aide de l’Etat avant 5 ans dans le pays  |  [21/06/2017] Michigan – Attentat terroriste : un musulman d’origine canadienne s’est jeté sur un policier, l’a poignardé en hurlant allahu akbar  |  Bayrou, Ferrand, Goulard et Sarnez : 4 ministres sur 18 éjectés du gouvernement pour soupçon d’emplois fictifs  |  Sondage : l’identité française menacée pour 70% des Français – qui ne font rien pour que ça change  |  De mieux en mieux : le terroriste des Champs-Elysées était également fiché par Interpol et recherché par la Tunisie pour terrorisme  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Sidney Touati le 19 juin 2017

J’évoquais dans un précédent article le processus d’extension du logiciel Islam en France et ses conséquences redoutables : une désorganisation sournoise de nombreux services administratifs ; l’installation d’une violence endémique dans de nombreux territoires abandonnés par l’Etat.

Alexandre Mendel dans son remarquable ouvrage «La France Djihadiste*» éd. Ring fait un inventaire précis et complet de la situation plutôt catastrophique de notre pays.

Journaliste de terrain, il fait un reportage sur les territoires abandonnés par l’Etat aux Salafistes et autres tenants d’un Islam politique. Il décrit concrètement comment s’opèrent l’islamisation des consciences et l’instauration de la Charia avec la complicité active ou passive des responsables et élus locaux. «Chaque année en France, entre quatre mille et cinq mille personnes choisissent de devenir musulmans» (page 129) De Lille, Beauvais, Lyon, Toulouse, Marseille… C’est la répétition d’un même scénario, celui de la mécanique d’une véritable conquête du pays et la soumission des populations à la Charia.

D’une manière générale, partout se manifeste la destruction de «l’éthos de confiance» qui est l’élément fondamental du développement économique et le principe clé du contrat social.

L’abstention massive constatée lors des actuelles élections législatives a de nombreuses causes dont la principale est l’impuissance des dirigeants face à l’extension de l’Islam politique et sa conséquence directe, le terrorisme islamique: «Ils sont dix mille musulmans, en France, à être considérés comme dangereux. Trois mille à pouvoir passer à l’acte.» page 48.

L’Angleterre subit de plein fouet ce phénomène. Le djihad pèse également lourdement sur les élections.

Détruire l’éthos de confiance est l’objectif premier des djihadistes.

Dreuz a besoin de votre soutien financier. Cliquez sur : Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

L’abstention massive et l’effondrement des deux grandes forces politiques, le règne étouffant de la pensée unique (qui peut encore écouter, sans ressentir une sorte de nausée, la répétition à l’identique, des mêmes discours proférés par tous les grands médias?), la sacralisation de l’Islam et l’application dans les faits du délit de blasphème, prouvent que l’objectif de l’Islam politique est «En Marche», est pour partie atteint.

La France est frappée en plein cœur

En Marche : tout doit changer en apparence pour que rien ne bouge en profondeur

Le vote Macron n’est que l’expression d’une fuite désespérée d’une partie des citoyens, les plus «conservateurs», ceux qui tirent profit du système –environ 20% des Français– lesquels se battent pour que rien ne change. Ils s’accrochent aux illusions idéologiques qui ont conduit le pays dans l’impasse, notamment l’hyper contrôle de l’économie interne, l’ouverture aux migrants, le dérisoire et utopique «vivre-ensemble», le pathétique «pas d’amalgame», l’absurde vision d’un Islam de paix et d’amour, Islam fantasmé, christianisé, sans rapport avec les réalités constatées sur le terrain, faites d’exclusion, d’ennui, de violence, de trafics en tous genres, de désespoir, de prières de rues, d’omniprésence des «barbus», de fillettes voilées…

Le vote Macron est l’illustration du principe exposé dans le «Guépard» : tout doit changer en apparence pour que rien ne bouge en profondeur.

«En Marche» est la formule incantatoire du noyau le plus conservateur de la société.

La France est bloquée, prisonnière d’un cocktail idéologique mortifère mêlant pêle-mêle les restes de l’idéologie marxiste à une forme d’écologie politique totalitaire, le tout sur fond d’apologie d’une Union européenne exsangue sous domination allemande fonctionnant sur le déni des réalités. L’Allemagne, encore encombrée par son horrible passé nazi qui ne passe pas, est encore plus aveugle que la France et l’Angleterre réunies. Le racisme a été la cause de sa ruine hier. L’antiracisme pathologique sera celui de sa perte aujourd’hui.

L’Etat est paralysé par la formidable machine bureaucratique dont le coût phénoménal écrase la société civile sous le poids des prélèvements obligatoires, des tracasseries et contrôles tatillons qui en découlent. La France se drogue à l’hyper-réglementation. La France croule sous la paperasse. L’extension de l’outil informatique ne faisant qu’amplifier le phénomène.

Macron réussira-t-il là où Hollande et tous ses prédécesseurs ont lamentablement échoué ?

La politique qu’il préconise parviendra-t-elle à rétablir la confiance, faire baisser le chômage, restaurer la sécurité? Rétablir l’ordre républicain dans ces territoires dont le Président Hollande annonçait qu’ils étaient voués à la «partition», c’est-à-dire à être de fait séparés de la République?

Ne ratez aucun des articles de Dreuz, inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter.

On peut en douter, dès lors que ces questions fondamentales sont absentes du débat public.

De quoi parle-t-on ?

Quelle est l’urgence pour le nouveau gouvernement ? La réforme du Code du travail alors que la France est au bord de la «partition».

«Tout va très bien, Madame la Marquise… tout va très bien…» Chantait-on en 1935… En 1936 on réformait le Code du travail. En 40, la France s’écroulait…

Bis repetita placent… (On prend les mêmes et on recommence).

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Sidney Touati pour Dreuz.info.

* En achetant le livre avec ce lien, vous soutenez Dreuz qui reçoit une commission de 5%. Cette information est fournie pour assurer une parfaite transparence des conséquences de votre action, conformément à la recommandation 16 CFR § 255.5 de la Federal Trade Commission.

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz