FLASH
[23/10/2017] Sinaï : L’Etat islamique a capturé 3 membres du Hamas qui creusaient un tunnel terroriste  |  La télévision locale catalane TV3 refuse la mise sous tutelle de Madrid  |  [22/10/2017] Trump aux Européens : « ne nous soutenez pas contre l’Iran, continuez à faire des affaires avec eux, vous avez besoin de cet argent »  |  46% des Américains pensent que les médias fabriquent entièrement des histoires au sujet de Donald Trump. Combien en France le savent?  |  Interrogée au point de passage que la gauche veut supprimer, 1 arabe palestinienne a avoué vouloir commettre un attentat en Israël  |  [21/10/2017] Tchéquie : Libéraux populistes (Babis) 30,7%, Extrême droite SPD 11%, Conservateurs ODS 10,6%  |  Élections tchèques : le milliardaire populiste anti-migrants Babis largement devant  |  Trump va rendre publiques les archives sur la mort de Kennedy – la CIA veut les garder secrètes 20 ans de plus  |  Espagne : le gouvernement prévoit la destitution du président catalan Puigdemont dans les 6 mois  |  Espagne : Le gouvernement suspend l’autonomie de la Catalogne (application article 155)  |  L’Assemblée a voté la suppression de la taxe d’habitation pour 80% des ménages d’ici 2020 : ça va coûter très cher aux Français  |  Israël a tiré sur les positions de l’artillerie syrienne après 5 roquettes tirées sur le Golan  |  Elus du personnel : leur nombre devrait baisser nettement dans les grandes entreprises (enfin)  |  Egypte : 58 policiers tués lors d’un attentat de l’organisation Hasm à Giza au sud du Caire  |  #Allemagne : plusieurs personnes ont été blessées dans une attaque de couteau à Munich  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Dreuz Info le 9 mai 2007

Après la déroute et la "crise d’identité du parti démocrate" relevée au lendemain de la victoire de George W. Bush en 2004 – Président le plus massivement élu de l’Histoire de son pays, tout comme Sarkozy – une nouvelle crise identitaire secoue la gauche, française cette fois-ci.

 

Henri de Villemissant disait : "Ce à quoi tiennent les gens de gauche, ce n’est pas à avoir raison, mais à être libres d’avoir tort." Profitant de la crise de confiance d’une droite molle rattrapée par la tentation totalitaire (le pétainisme en France, les années 60 aux Etats-Unis), la gauche a pu faire de ses rêves des dogmes, et de ses dogmes de lois universelles.

Mais la contre-attaque s’est organisée à mesure que l’utopie socialiste échouait dans tous les pays où elle était proposée. On réalise aujourd’hui le gouffre intellectuel où sont tombés les gens de gauche, réduits à contrer le projet des autres ("tout sauf Bush", "tout sauf Sarkozy") plutôt que de proposer de réelles alternatives. Vieille idéologie en voie d’extinction, la gauche séduit de moins en moins. Les bien-pensants ont beau matraquer les médias, traiter les leaders de droite de "fachos", de leur inventer des moustaches de Hitler, de briser des vitres et d’intimider les électeurs, les résultats des urnes confirment la chute.

A droite, les journaux comprennent qu’ils ont là une opportunité à saisir. Le lendemain de l’élection de Sarkozy, on a pu lire des louanges sur "la révolution néoconservatrice" dans deux des quatre éditoriaux proposés dans Le Figaro, chose qui aurait été impensable deux mois plus tôt, et qui n’existait en France que dans quelques livres et blogs, dont le blog drzz. Un signe qui ne trompe pas.

 

La culture est-elle de gauche ? L’ampleur des ventes de livres appellant à la fierté française (Gallo) ou au retour de la morale (Sévillia) démontrent le contraire. Le cinéma doit-il être nécessairement de gauche ? Les succès foudroyants de films comme "300" ou de la série "Napoléon" avec Christian Clavier,  insupportables pour les bobos, démentent l’idée reçue. Ce n’est pas que les Français ne veulent pas de films véhiculant des valeurs de droite, c’est que personne ne les leur propose.

Aujourd’hui, il y a une réelle opportunité pour renverser la vapeur. Si Le Figaro, Le Point et l’Express prennent la balle au bond, ils pourraient faire changer le paysage médiatique français, avec les bénéfices financiers qui suivront. Quelques articles ici et là montrent qu’ils y réfléchissent sérieusement.

Le Mur de Berlin est enfin tombé en France. Il est temps de faire fructifier la victoire.

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz