FLASH
[19/10/2017] Ariane Fornia, fille d’Eric Besson, accuse l’ex-ministre Pierre Joxe d’agression sexuelle  |  Wolf Blitzer (CNN) est le 1er journaliste de gauche à évoquer le scandale Clinton/ Obama/ Uranium depuis sa révélation il y a 24 heures  |  [18/10/2017] France : 54% des condamnés pour jihad en 2014 auront purgé leur peine et seront libres en 2020 de faire devinez quoi!  |  Israël élu à la tête du COPUOS, le comité pour un usage pacifique de l’espace de l’ONU  |  JP Grumberg: Proverbe Yiddish pour les gens de gauche : ce que tu ne vois pas avec tes yeux, ne l’invente pas avec ta bouche  |  Israël attentat : un colon arabe palestinien a foncé sur des soldats israéliens avec un couteau à Gush Etzion. Terroriste blessé  |  Les constructions juives en Judée Samarie reçoivent une couverture média mondiale. L’abandon mondial du nationalisme Kurde, rien  |  Perquisition au siège du MoDem dans le cadre de l’enquête sur les emplois fictifs des assistants parlementaires européens  |  [17/10/2017] Israël refuse tout dialogue avec un gouvernement palestinien d’union avec des terroristes du Hamas  |  Grande-Bretagne : le patron du Mi5 prévient que le danger terroriste va exploser en intensité  |  Catalogne : 691 entreprises ont délocalisé leur siège social  |  Projet d’attentat par des terroristes ultra-droite: Mélenchon, Castaner et ds mosquées étaient visés selon LCI  |  10 activistes d’extrême droite qui préparaient une attaque arrêtés par la police  |  Effet Trump: la bourse franchit les 23000 points pour la 1ere fois de ses 121 années d’existence  |  Trump : « on m’a demandé si Hillary Clinton se présentera en 2020. J’ai répondu : ‘j’espère que oui !’  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Dreuz Info le 13 juillet 2007
Iran : contamination nucléaire ?
13 juillet 2007   Miguel Garroté, Journaliste d’investigation, Monde-Info
http://monde-info.blogspot.com/   miguel.garrote@yahoo.fr  
  
Cette année, un ingénieur nucléaire iranien, basé à l’usine de transformation d’uranium d’Isfahan, est décédé par contamination. L’information a été fournie à l’excellente revue New Scientist par Najmedin Meshkati. Celui-ci est un expert en sécurité nucléaire, Américain d’origine iranienne, travaillant à l’Université de Southern California. Meshkati a étudié les trois catastrophes de Three Miles Island en 1979, de Bhopal en 1984 et de Tchernobyl en 1986. Ce qui inquiète Meshkati, dans le cas d’Isfahan et des centrales iraniennes en général, c’est la combinaison, d’amateurisme iranien et de technologie russe peu sécurisée.
  
  
En clair, l’Iran, en matière nucléaire, est à la merci des Russes. L’Iran n’est pas en mesure de recruter des experts occidentaux qualifiés, pour mener des analyses de sécurité et des contrôles de qualité. L’Iran a confié aux Russes la construction et le contrôle du réacteur nucléaire de Bushehr. Un accident nucléaire, à la centrale de Bushehr, située sur le Golfe persique ; ou un accident dans les autres centrales iraniennes d’enrichissement d’uranium, contaminerait, l’Arabie saoudite, le Koweït, Dubaï et le reste du Golfe, selon l’expert Najmedin Meshkati.
  
  
Certes, les autorités iraniennes, prétendent, qu’il s’agit de centrales nucléaires à usage civil (civil ou militaire, le nucléaire mal contrôlé est dangereux dans les deux cas). Quoi qu’il en soit, ces mêmes autorités iraniennes n’ont pas, depuis des années, une attitude transparente vis-à-vis des inspecteurs de l’Agence Internationale de l’Energie Atomique (AIEA), une filiale de l’ONU. Ces mêmes autorités continuent d’enrichir de l’uranium, contrevenant ainsi aux résolutions du Conseil de Sécurité de l’ONU. Dans ce contexte, le sinistre « Il faut rayer Israël de la carte », proclamé et répété par le président iranien Ahmadinejad, conserve évidemment une tournure particulièrement alarmante, pour ne pas dire, justement, nucléaire et génocidaire.
  
  
L’Iran, par son attitude vis-à-vis de l’AIEA et de l’ONU, se prive, des analyses de sécurité et des contrôles de qualité, que seuls des experts occidentaux sont en mesure de fournir. C’est à se demander, si le gouvernement de Téhéran, ne fait pas tout, pour augmenter, le risque, de voir les USA ou Israël, neutraliser, les centrales iraniennes d’enrichissement d’uranium, à l’aide de moyens militaires. La pénétration militaire de l’Iran au Liban, en Irak et à Gaza, elle aussi, ressemble, à autant d’actes de provocation qui, à terme, peuvent pousser, les USA ou Israël, à en finir une fois pour toutes, avec l’Iran nucléarisé, ses mollahs intégristes et son président génocidaire.

1501iranb.jpg

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz