FLASH
[22/10/2017] Interrogée au point de passage que la gauche veut supprimer, 1 arabe palestinienne a avoué vouloir commettre un attentat en Israël  |  [21/10/2017] Tchéquie : Libéraux populistes (Babis) 30,7%, Extrême droite SPD 11%, Conservateurs ODS 10,6%  |  Élections tchèques : le milliardaire populiste anti-migrants Babis largement devant  |  Trump va rendre publiques les archives sur la mort de Kennedy – la CIA veut les garder secrètes 20 ans de plus  |  Espagne : le gouvernement prévoit la destitution du président catalan Puigdemont dans les 6 mois  |  Espagne : Le gouvernement suspend l’autonomie de la Catalogne (application article 155)  |  L’Assemblée a voté la suppression de la taxe d’habitation pour 80% des ménages d’ici 2020 : ça va coûter très cher aux Français  |  Israël a tiré sur les positions de l’artillerie syrienne après 5 roquettes tirées sur le Golan  |  Elus du personnel : leur nombre devrait baisser nettement dans les grandes entreprises (enfin)  |  Egypte : 58 policiers tués lors d’un attentat de l’organisation Hasm à Giza au sud du Caire  |  #Allemagne : plusieurs personnes ont été blessées dans une attaque de couteau à Munich  |  Règlement de compte hier soir à Marseille. 2 individus armés (fusil à pompe) ont tué un homme à la Bricarde  |  Pendant la nuit, 2 roquettes tirées depuis la Syrie ont atteint le Golan – pas de blessé  |  [20/10/2017] #Pologne : 8 blessés dans une attaque au couteau dans le centre commercial VIVO à Stalowa Wola  |  Une ex-assistante parlementaire porte plainte contre le député LREM Christophe Arend pour harcèlement et agression sexuelle  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Dreuz Info le 9 août 2007
Réunion antiterroriste en Afghanistan
talibans.jpg  
Jeudi 9 août, à l’ouverture d’une Jirga à Kaboul, capitale afghane, réunissant des centaines de chefs religieux et tribaux d’Afghanistan et du Pakistan, le président afghan Hamid Karzaï appelle les deux pays à unir leurs forces pour vaincre les talibans et Al-Qaïda. Récemment, le président afghan Hamid Karzaï s’était lamenté des pertes civiles causées par la Force internationale présente dans son pays, plutôt que de reprocher aux talibans et à Al-Qaïda d’utiliser les civils comme boucliers humains.
  
Cette Jirga, assemblée coutumière de tribus peuplant les deux côtés de la frontière, est la plus importante ayant eut lieu entre les deux pays à ce jour. Le président afghan Hamid Karzaï inaugure cette réunion de plusieurs centaines de chefs tribaux, religieux et politiques des deux pays, aux côtés du Premier ministre pakistanais Shaukat Aziz, coparrain de la conférence. Cette Jirga avait été décidée entre les présidents afghan et pakistanais en septembre 2006, lors d’un sommet avec le président américain George W. Bush.
  
Accusé par l’Afghanistan de soutenir la violence et de laisser les talibans installer des bases sur territoire pakistanais, ce qui techniquement est hélas vrai, le Pakistan dément néanmoins cela. Le Premier ministre pakistanais Shaukat Aziz essaye de rassurer le gouvernement afghan déclarant que de telles accusations visent à créer le doute entre les deux pays « frères ». Le Pakistan, allié des Etats-Unis dans la guerre contre la terreur, fait l’objet d’une insistance croissante de Washington, pour être plus combatif, à l’égard des terroristes fondamentalistes. Quelques dizaines de représentants tribaux et religieux pakistanais des zones frontalières du Waziristan ne participent pas à la Jirga, parce qu’ils considèrent « qu’elle n’a aucune chance de réussir en l’absence des talibans ». Joli.
  
Au cours de cette Jirga, d’une durée de trois jours, des groupes de travail doivent mettre en oeuvre les moyens de neutraliser les talibans et leurs alliés extrémistes qui menacent l’Afghanistan et le Pakistan. Le Pakistan a longtemps soufflé le chaud et le froid en ce qui concerne les islamistes. Les récents événements de la Mosquée Rouge, à Islamabad, la capitale pakistanaise, ont contraint le président pakistanais Pervez Musharraf à durcir le ton. Un peu tard, disent certains. Le basculement du Pakistan dans le giron des Etats islamiques serait catastrophique dans la mesure où ce pays possède l’arme nucléaire.
   
nasrallah_khamenei_big.jpg
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz