FLASH
[20/08/2018] Tsahal à arrêté 11 islamistes palestiniens à Hebron et à Jérusalem lors de raids pour rechercher des terroristes  |  Le prix de la vie selon la justice française : Le migrant illégal de 19 ans qui a poignardé 4 personnes à Périgueux lundi 13 août n’a été condamné qu’à 3 ans de prison ferme  |  Paris : Une policière porte secours à des passagers après un accident mortel qu’ils ont provoqué, dans le 19e, et se fait violemment frapper par le passager rescapé!  |  Le chef de la police municipale de Villevaudé, en Seine-et-Marne, a été violemment agressé dimanche à son domicile par « plusieurs personnes » qui l’ont roué de coup  |  Barcelone attentat islamique : Un homme armé d’un couteau a tenté d’attaquer des policiers en hurlant Allahou Akbar (Allah est le plus grand)  |  Saint-Paul-Trois-Châteaux (26) : un homme de 45 ans tué de 9 coups de couteau, un autre homme blessé, suspect appréhendé, motif inconnu  |  Marseille : encore un adolescent de 16 ans poignardé pour un mauvais regard  |  Tsahal a ouvert le feu sur un terroriste musulman qui a tiré dans leur direction dans le nord de Gaza. Aucun blessé parmi les troupes israéliennes n’a été signalé  |  Un terroriste musulman a tiré des coups de feu sur l’ambassade des États-Unis à Ankara. La police a déclenché une chasse à l’homme et recherche un véhicule blanc suspect  |  [17/08/2018] Jérusalem : attentat au couteau, un policier blessé par un terroriste musulman palestinien, qui a été neutralisé  |  Dreuz lance un appel aux lecteurs: aidez-nous à passer au crible pendant 24 h les Fake News des radios du service public français  |  Laurent Ruquier défend son ami Gilbert Rozon, accusé d’agressions sexuelles: « Il n’a tué personne » (non, il a juste violé plusieurs femmes)  |  Suisse : à Genève 5 jeunes femmes sauvagement tabassées, 2 blessées graves, par « des Maghrébins de cités venus de France »  |  Automobiliste tué par balle à Paris: le policier mis en examen et interdit d’exercer  |  Une ex-esclave sexuelle yézidi aurait fui l’Allemagne après y avoir revu son bourreau, infiltré parmi les réfugiés  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Dreuz Info le 9 août 2007
Réunion antiterroriste en Afghanistan
talibans.jpg  
Jeudi 9 août, à l’ouverture d’une Jirga à Kaboul, capitale afghane, réunissant des centaines de chefs religieux et tribaux d’Afghanistan et du Pakistan, le président afghan Hamid Karzaï appelle les deux pays à unir leurs forces pour vaincre les talibans et Al-Qaïda. Récemment, le président afghan Hamid Karzaï s’était lamenté des pertes civiles causées par la Force internationale présente dans son pays, plutôt que de reprocher aux talibans et à Al-Qaïda d’utiliser les civils comme boucliers humains.
  
Cette Jirga, assemblée coutumière de tribus peuplant les deux côtés de la frontière, est la plus importante ayant eut lieu entre les deux pays à ce jour. Le président afghan Hamid Karzaï inaugure cette réunion de plusieurs centaines de chefs tribaux, religieux et politiques des deux pays, aux côtés du Premier ministre pakistanais Shaukat Aziz, coparrain de la conférence. Cette Jirga avait été décidée entre les présidents afghan et pakistanais en septembre 2006, lors d’un sommet avec le président américain George W. Bush.
  
Accusé par l’Afghanistan de soutenir la violence et de laisser les talibans installer des bases sur territoire pakistanais, ce qui techniquement est hélas vrai, le Pakistan dément néanmoins cela. Le Premier ministre pakistanais Shaukat Aziz essaye de rassurer le gouvernement afghan déclarant que de telles accusations visent à créer le doute entre les deux pays « frères ». Le Pakistan, allié des Etats-Unis dans la guerre contre la terreur, fait l’objet d’une insistance croissante de Washington, pour être plus combatif, à l’égard des terroristes fondamentalistes. Quelques dizaines de représentants tribaux et religieux pakistanais des zones frontalières du Waziristan ne participent pas à la Jirga, parce qu’ils considèrent « qu’elle n’a aucune chance de réussir en l’absence des talibans ». Joli.
  
Au cours de cette Jirga, d’une durée de trois jours, des groupes de travail doivent mettre en oeuvre les moyens de neutraliser les talibans et leurs alliés extrémistes qui menacent l’Afghanistan et le Pakistan. Le Pakistan a longtemps soufflé le chaud et le froid en ce qui concerne les islamistes. Les récents événements de la Mosquée Rouge, à Islamabad, la capitale pakistanaise, ont contraint le président pakistanais Pervez Musharraf à durcir le ton. Un peu tard, disent certains. Le basculement du Pakistan dans le giron des Etats islamiques serait catastrophique dans la mesure où ce pays possède l’arme nucléaire.
   
nasrallah_khamenei_big.jpg
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz