FLASH
[16/08/2018] La ‘Reine du soul’ Aretha Franklin est décédée d’un cancer du pancréas à l’âge de 76 ans  |  1 terroriste du FPLP d’un camp de réfugiés palestiniens du sud Liban a été arrêté alors qu’il entrait en Israël avec un passeport belge  |  Tsahal a arrêté 8 terroristes musulmans pendant la nuit en Judée et en Samarie, dans le cadre des opérations de lutte contre le terrorisme  |  Le 8 août, la police israélienne a arrêté dans la capitale Jérusalem 1 terroriste musulman qui préparait 1 attaque à l’arme blanche afin d’assassiner des Juifs  |  La presse anti-Trump dit que le président est un suprémaciste blanc responsable de la montée des nazis. Mais seulement 20 ou 30 nazis etaient à la marche le week-end dernier! Donc Trump a lamentablement échoué!  |  Attentat-suicide à la bombe à Kaboul: 48 morts dans 1 centre éducatif: imaginez le carnage si l’islam n’était pas une religion de paix !  |  Allemagne : une jeune femme violée dans la rue par deux demandeurs d’asile somaliens, mais ce qui est illégal, c’est de crtiquer cette immigration là  |  Vous avez le droit de rire: Une centaine de journaux dénoncent les «attaques» de Trump contre la liberté de la presse. Ah bon? Ils ont la liberté de dénoncer leur manque de liberté ? Pas étonnant que 74% n’ont plus confiance dans ces clowns  |  Près de 4 millions de nouveaux emplois. La croissance la plus rapide en 15 ans. Indépendance énergétique: les journalistes ont de vraies bonnes raisons de haïr Trump  |  [14/08/2018] Est-ce vraiment ça, la mission de service public de France Info: parler de tous les livres anti-Trump qui paraissent, et silence total sur les livres pro-Trump ?  |  [13/08/2018] Migrants délinquants : le port de Sète veut bien accueillir l’Aquarius, qui est de nouveau à la recherche d’un port d’accueil pour débarquer des illégaux  |  La branche d’Al-Qaeda à Gaza a publié une vidéo de ses attaques à la roquette sur les communautés civiles israéliennes au cours de la dernière semaine  |  Mons-en-Baroeul (France): une voiture a terminé sa course dans le hall d’une mosquée. Accident ou intention, le mobile n’est pas encore clair  |  La monnaie turque plonge, Trump a réussi en 1 mois ce que l’Europe n’arrive pas à faire depuis 10 ans  |  Israël a confisqué des dizaines de milliers de ballons qui étaient destinés à Gaza par crainte qu’ils soient utilisés comme bombes incendiaires  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Dreuz Info le 31 octobre 2007
ahmadinejad.jpgOn peut lire, ça et là, que « les néoconservateurs américains intensifient leur propagande en faveur d’un bombardement de l’Iran ». Ah bon. Mais au fait, sur ce dossier, qui fait vraiment de la propagande ? Voyons cela.
  
Les USA, le Royaume Unis, la France, l’Australie et Israël sont les cinq pays, qui, en cas d’échecs des sanctions, ont clairement exposé l’alternative, entre d’une part, la bombe iranienne ; et d’autre part, le bombardement de l’Iran. C’est donc un exposé, publiquement partagé par cinq pays, et non pas, de la propagande néoconservatrice américaine.
  
Dans ce contexte, Bernard Kouchner a publiquement envisagé, à plusieurs reprises, qu’il faille se préparer à la guerre. C’est d’ailleurs à partir de là, que la propagande – la vraie – contre un bombardement de l’Iran, a commencé de mettre les bouchées doubles. Avant les propos de Kouchner, l’éventualité d’un bombardement de l’Iran, passait, pour un fantasme néoconservateur américain. Mais à partir du moment où un ministre, d’origine socialiste et ancien médecin sans frontière, a dit la même chose, le camp pacifical-socialiste s’est rendu compte, qu’il faillait intensifier, la propagande anti-américaine et pro-iranienne.
  
Les ténors du pacifical-socialisme affirment que proposer, au départ d’une crise, une logique de guerre, c’est – évidemment – prêter la main à un alignement sur Bush ; et c’est, aussi, la résignation de la France à laisser le champ libre à l’aventurisme militaire des faucons américains. Je n’invente rien. On peut lire ce genre de blabla bon marché sous la plume de Monsieur Chevènement dans le Figaro. Par exemple. Le fait est que la crise dure depuis de nombreuses années. Et que depuis de nombreuses années, l’Iran se moque de nous avec jubilation. Nous ne sommes donc pas « au départ d’une crise ».
  
La propagande pacifical-socialiste, ajoute, qu’il faut amener ce grand pays qu’est l’Iran, vieille nation, riche de potentialités immenses, à soumettre son industrie nucléaire civile à tous les contrôles de l’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA). Ici, la propagande pacifical-socialiste rime avec poésie platonicienne.
  
La propagande pacifical-socialiste demande – elle interroge – ce que viennent faire le Royaume Unis, la France et l’Australie dans ce plan israélo-américain : Croit-on que la surenchère verbale rende la menace plus crédible ? Le Royaume Unis, la France et l’Australie ne maîtrisent pas les paramètres essentiels de la situation du Moyen Orient. La décision est dans la main des États-Unis. Une politique américaine, gravement erronée (ndlr. depuis 2003), a conduit à la radicalisation d’une partie du monde musulman. C’est tout cela, la propagande pacifical-socialiste. Je l’ai lu de mes yeux. Le monde musulman connaît la radicalisation – c’est le terme utilisé par la propagande pacifical-socialiste – depuis 2003. Avant, le monde musulman était donc modéré. Les ayatollahs de Téhéran, le Fatah, le Hezbollah et Al-Qaïda, avant 2003, étaient modérés.
  
La propagande pacifical-socialiste reconnaît – tout de même – que « la tentation existe de flatter à des fins de propagande interne le nationalisme iranien, en faisant miroiter l’obtention d’une arme nucléaire ». Mais aussitôt la propagande pacifical-socialiste se reprend et balance : « Les déclarations de Dick Cheney sur les graves conséquences qu’encourrait l’Iran, nourrissent la crainte que dans une période préélectorale, propice aux manipulations d’opinion, le premier prétexte venu soit utilisé pour procéder à des frappes militaires, au nom de la cause sacrée de la défense du droit d’Israël à l’existence ». J’aime bien le style ironique, quant au « premier prétexte » et quant à « la cause sacrée » (c’est l’athée Chevènement qui l’écrit) de la défense du droit d’Israël à l’existence. La propagande pacifical-socialiste insinue-t-elle qu’il faut laisser l’Iran acquérir la bombe atomique, quitte à supprimer le droit d’Israël à l’existence, droit qui d’ailleurs n’est qu’un prétexte ? A première vue, oui.
  
Et la même propagande pacifical-socialiste conclut : « Instruits par le précédent irakien de 2003, les faucons (ndlr. les néoconservateurs américains) savent qu’ils ne peuvent frapper qu’avec le lâche acquiescement des Européens ». Fermez le ban. Tirez le rideau. Délirant mais instructif : « le lâche acquiescement des Européens », ce n’est pas la diplomatie stérile de l’Union européenne, depuis quinze ans, avec des mollahs intégristes génocidaires qui se fichent de notre figure de façon active et radioactive.
  
Non. « Le lâche acquiescement des Européens », c’est, selon la propagande pacifical-france_2.jpgsocialiste, de refuser que l’Iran (qui invite des révisionnistes condamnés en justice à des congrès négationnistes de la Shoah et qui veut rayer Israël de la carte) obtienne l’arme nucléaire. La lâcheté, selon la propagande pacifical-socialiste, c’est de se sentir – culturellement et politiquement parlant – plus proche des Américains et des Israéliens que des Iraniens néo-khomeynistes nucléarisés. Il fut un temps pas si lointain où ce genre de lâche propagande portait deux noms indissociables : capitulation et collaboration. Après le pacte germano-soviétique, voici le pacte islamo-socialiste. En attendant la capitulation et la collaboration avec l’islamo-fascisme ? Lors d’un récent défilé militaire à Téhéran, « l’ennemi » était représenté par trois symboles. Un drapeau américain, une étoile de David et une croix. No comment.
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz