FLASH
[18/10/2017] France : 54% des condamnés pour jihad en 2014 auront purgé leur peine et seront libres en 2020 de faire devinez quoi!  |  Israël élu à la tête du COPUOS, le comité pour un usage pacifique de l’espace de l’ONU  |  JP Grumberg: Proverbe Yiddish pour les gens de gauche : ce que tu ne vois pas avec tes yeux, ne l’invente pas avec ta bouche  |  Israël attentat : un colon arabe palestinien a foncé sur des soldats israéliens avec un couteau à Gush Etzion. Terroriste blessé  |  Les constructions juives en Judée Samarie reçoivent une couverture média mondiale. L’abandon mondial du nationalisme Kurde, rien  |  Perquisition au siège du MoDem dans le cadre de l’enquête sur les emplois fictifs des assistants parlementaires européens  |  [17/10/2017] Israël refuse tout dialogue avec un gouvernement palestinien d’union avec des terroristes du Hamas  |  Grande-Bretagne : le patron du Mi5 prévient que le danger terroriste va exploser en intensité  |  Catalogne : 691 entreprises ont délocalisé leur siège social  |  Projet d’attentat par des terroristes ultra-droite: Mélenchon, Castaner et ds mosquées étaient visés selon LCI  |  10 activistes d’extrême droite qui préparaient une attaque arrêtés par la police  |  Effet Trump: la bourse franchit les 23000 points pour la 1ere fois de ses 121 années d’existence  |  Trump : « on m’a demandé si Hillary Clinton se présentera en 2020. J’ai répondu : ‘j’espère que oui !’  |  Daphne Caruana Galizia, qui a révélé les Panama Papers, a été tuée par une bombe plantée près de sa voiture  |  [16/10/2017] Israël va construire 1600 logements dans la partie Est de la capitale Jérusalem  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Dreuz Info le 12 novembre 2007
israel-1.jpgDeux « écrivains » nous donnent des « leçons » de traduction. A leur égard, sur le Site de L’Union des Patrons Juifs de France (UPJF), Menahem Macina (1) vient d’écrire : « Il faut savoir gré à MM. John J. Mearsheimer et Stephen M. Walt (2) de nous avoir donné, à l’occasion d’un commentaire de leur livre, paru dans Le Figaro du 9 novembre, une leçon de langue parsie. A les en croire, l’expression ‘rayer Israël de la carte’, repose sur une mauvaise traduction des propos [du Président iranien Ahmadinejad]. La traduction juste est qu’Israël ‘devrait disparaître de la page du temps’ ».
  
J’avais, quant à moi, déjà abordé ce sujet, sur mon blog, dans un article daté du 26 septembre. J’aimerais y revenir ci-après. Le livre de John Mearsheimer et Stephen Walt, relance, la pseudo controverse, selon laquelle Ahmadinejad n’aurait jamais dit, à la conférence révisionniste du 25 octobre 2005, qu’il faut « rayer Israël de la carte ». Je signale, en passant, le livre rédigé (en réponse au pamphlet de John Mearsheimer et Stephen Walt) par Abraham Foxman, « The Deadliest Lies: The Israel Lobby and the Myth of Jewish Control » (Les plus mortels mensonges : le lobby israélien et le mythe du contrôle juif).
  
La vraie citation (‘rayer Israël de la carte’), traduite du farsi vers l’anglais, puis traduite de l’anglais vers le français, serait donc, nous racontent John Mearsheimer, Stephen Walt et les journalistes francophones qui les relayent, la vrai citation serait soi-disant celle-ci : « L’Imam (l’ayatollah Khomeiny) a dit que ce régime occupant Jérusalem doit disparaître de la page du temps ». Ce qui, traduit mot à mot du farsi, donnerait, nous dit-on encore : « Imam (Khomeiny) ghoft (a dit) een (ce) rezhim-e (régime) ishghalgar-e (occupant) qods (Jérusalem) bayad (doit) az safheh-ye ruzfgar (de la page du temps) mahv shavad (disparaître de) ».
  
Le fait est qu’à part cette phrase (avec ses deux traductions apparemment différentes mais en réalité issues d’une même idéologie génocidaire), Ahmadinejad a aussi déclaré : « Certains pays européens insistent pour dire que, durant la seconde guerre mondiale, Hitler a brûlé des millions de juifs et les a mis dans des camps de concentration (…)
Donnons une terre aux sionistes en Europe, en Allemagne ou en Autriche, pour qu’ils puissent y installer leur gouvernement ». Notons qu’ici les trois mots juif, sioniste et gouvernement forment un tout pour Ahmadinejad. Et qu’il n’y a donc pas, pour lui, de différence entre, d’une part le régime, le gouvernement ; et d’autre part, les juifs, Israël.
  
En clair, qu’il faille « rayer Israël de la carte » ou qu’Israël doive « disparaître de la page du temps », force est de constater, que dans les deux cas de figure, Ahmadinejad, pense aussi, pense surtout, je cite, que « Certains pays européens insistent pour dire que, durant la seconde guerre mondiale, Hitler a brûlé des millions de juifs et les a mis dans des camps de concentration (…) Donnons une terre aux sionistes en Europe, en Allemagne ou en Autriche, pour qu’ils puissent y installer leur gouvernement ». 
  
Le 19 décembre 2005, le Washington Post a cité certains propos de Ahmadinejad comme suit : « Excepté qu’il n’y a jamais eu de tels camps et pas d’Holocauste du tout.
Rien qu’un mythe, une légende fabriquée de toutes pièces sous le nom de massacre des Juifs ». Et le Washington Post de rappeler que Ahmadinejad, président d’un pays sur le point de devenir nucléaire, est un fervent adepte de l’Apocalypse. Dans l’islam chiite, on croit au retour messianique du douzième Imam. En 2005, le journaliste iranien Hossein Bastani a confirmé qu’Ahmadinejad précisait, dans des réunions officielles, que l’Imam caché réapparaîtrait dans deux ans, soit en 2007.
En outre, toujours selon Ahmadinejad, Israël sera rayé de la carte l’année du retour du douzième imam, soit en 2007.
  
Le 16 décembre 2006, la chaîne radiotélévisée britannique BBC News, a rappelé la conférence révisionniste, qui s’était tenue le 25 octobre 2005 sur le thème « Le monde sans le sionisme ». En ce 16 décembre 2006, la BBC a précisé qu’il s’agissait d’une conférence organisée en 2005 par l’Iran, à Téhéran, sous les auspices de Mahmoud Ahmadinejad, à l’époque fraîchement élu président. Parmi les participants à cette conférence révisionniste, ajoute le reporter de la BBC ayant couvert l’événement en 2005, il y avait les négationnistes les plus connus du monde ; notamment l’Australien Frederick Töben, condamné à la prison en Allemagne pour incitation à la haine et insulte à la mémoire des morts ; les Français Robert Faurisson et Georges Theil, condamnés en France pour négationnisme ; et enfin l’Américain David Duke, ancien dirigeant du Ku Klux Klan.
  
A la lumière des faits concrets rappelés ci-dessus et au-delà des querelles byzantines de traduction, il est archi-clair qu’Ahmadinejad veut bel et bien deux choses et non pas une seule : primo, il veut rayer Israël de la carte ; et secundo, il veut faire disparaître le régime israélien de la page du temps.
Ahmadinejad veut les deux car concrètement les deux vont pour lui de pair. Espérons que le retour du douzième imam, prévu pour 2007 par les ayatollahs de Téhéran, sera reporté à 2008 ou 2009, question de nous laisser le temps d’agir préventivement.
  
A cet égard, d’une part, les 3’000 centrifugeuses, annoncées en grandes pompes, il y a quelques jours, par Ahmadinejad ; et d’autre part, les preuves fournies par les services de renseignements occidentaux, ne laissent planer aucun doute, sur l’avancée iranienne, quant à la fabrication de la bombe atomique (3).
  
Bombe atomique pour rayer Israël de la carte ? Ou bombe atomique pour faire disparaître Israël de la page du temps ? Les deux. Oui, les deux, car les deux traductions, de la sinistre phrase d’Ahmadinejad, s’appuient, sur un seul et unique credo, formulé par le même Ahmadinejad, à savoir, je cite : « il n’y a jamais eu de tels camps et pas d’Holocauste du tout. Rien qu’un mythe, une légende fabriquée de toutes pièces ».
  
De même qu’il n’y a pas eu de shoah, pense Ahmadinejad, de même, il ne doit pasha_fa.jpg non plus y avoir d’Etat Juif au Proche Orient. Les Juifs, pense Ahmadinejad, ne doivent exister ni sur les cartes de l’espace ni dans les pages du temps. Il n’y a jamais eu de shoah, pense Ahmadinejad, et il n’y aura donc plus jamais d’Israël.
  
Comment atteindre cet objectif, Monsieur Ahmadinejad, Monsieur Mearsheimer, Monsieur Walt, Mesdames et Messieurs du Figaro et d’ailleurs, comment atteindre cet objectif, sinon en fabriquant une bombe atomique ?
  
(1) http://www.upjf.org/actualitees-upjf/article-13340-145-7-israel-pas-raye-carte-page-temps-merci-mm-mearsheimer-walt.html
(2)  John J. Mearsheimer et Stephen M. Walt : Le lobby pro-israélien et la politique étrangère américaine
(3) Martin Birnbaum, sur www.LibertyVox.com, écrivait, le 22 octobre, à propos de l’Iran : « Pendant presque cinq ans de négociations (après avoir caché pendant 18 ans son programme nucléaire) l’Iran a passé outre 12 ultimatums différents – pour arrêter son programme d’enrichissement d’uranium – et aux résolutions du Conseil de sécurité 1696, 1737 et 1747. L’Iran a également rejeté un paquet très généreux d’incitations offertes par l’Ouest et la Russie, qui entre autres, lui promettaient de l’aide pour développer un programme nucléaire civil, la fourniture d’un réacteur à eau lourde et une assurance multiple pour la fourniture de carburant nucléaire ».
  
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz