FLASH
[23/10/2017] Sinaï : L’Etat islamique a capturé 3 membres du Hamas qui creusaient un tunnel terroriste  |  La télévision locale catalane TV3 refuse la mise sous tutelle de Madrid  |  [22/10/2017] Trump aux Européens : « ne nous soutenez pas contre l’Iran, continuez à faire des affaires avec eux, vous avez besoin de cet argent »  |  46% des Américains pensent que les médias fabriquent entièrement des histoires au sujet de Donald Trump. Combien en France le savent?  |  Interrogée au point de passage que la gauche veut supprimer, 1 arabe palestinienne a avoué vouloir commettre un attentat en Israël  |  [21/10/2017] Tchéquie : Libéraux populistes (Babis) 30,7%, Extrême droite SPD 11%, Conservateurs ODS 10,6%  |  Élections tchèques : le milliardaire populiste anti-migrants Babis largement devant  |  Trump va rendre publiques les archives sur la mort de Kennedy – la CIA veut les garder secrètes 20 ans de plus  |  Espagne : le gouvernement prévoit la destitution du président catalan Puigdemont dans les 6 mois  |  Espagne : Le gouvernement suspend l’autonomie de la Catalogne (application article 155)  |  L’Assemblée a voté la suppression de la taxe d’habitation pour 80% des ménages d’ici 2020 : ça va coûter très cher aux Français  |  Israël a tiré sur les positions de l’artillerie syrienne après 5 roquettes tirées sur le Golan  |  Elus du personnel : leur nombre devrait baisser nettement dans les grandes entreprises (enfin)  |  Egypte : 58 policiers tués lors d’un attentat de l’organisation Hasm à Giza au sud du Caire  |  #Allemagne : plusieurs personnes ont été blessées dans une attaque de couteau à Munich  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Dreuz Info le 6 décembre 2007

Lire d’abord : Loftus aime la France

(audio) The Loftus Report, 4 décembre 2007 
Programme national diffusé par ABC Radio

Par John Loftus, ancien membre des services secrets de l’armée américaine, procureur spécialiste des affaires d’espionnage national et international, transcription drzz

A noter que M. Loftus est un électeur traditionnellement démocrate. On ne saurait ici l’accuser d’être partisan

« La première chose qui’il faut noter sur le rapport de la NIE (National Intelligence Estimate) c’est l’origine des personnes qui l’ont écrit. Ces gens ne sont pas des hommes de terrain, des « soldats » du renseignement ; il s’agit de bureaucrates du Département d’Etat. De plus, la moitié des rédacteurs de ce document ont combattu la nomination de John Bolton comme ambassadeur de l’ONU. Aujourd’hui, comme le Congrès est sous contrôle démocrate, ils sont libres d’attaquer le Président. 

La lecture du rapport de la NIE montre clairement qu’il est basé sur très peu de sources. Le retournement d’opinion spectaculaire entre ce rapport et celui de 2005 est dû à une source iranienne, membre des Gardiens de la Révolution, qui a fui le régime, a contacté les services secrets britanniques et leur a déclaré que l’Iran avait stoppé son programme nucléaire en 2003. Un article de Bill Gertz [spécialiste du renseignement travaillant pour le Washington Times] a confirmé ce matin ce que j’ai appris de sources proches du dossier. Voilà la preuve qui fait les gros titres de tous les journaux aujourd’hui, mais peut-on décemment se fier à une seule source pour poser des jugements aussi définitifs et déclarer que l’Iran a abandonné son programme nucléaire ? C’est ici que les rédacteurs du rapport de la NIE font de la politique, et non du travail de renseignement.

Ce d’autant plus que du matériel nucléaire a été repéré et détruit en Syrie cet automne, dans l’usine d’ al-Zour, par l’aviation israélienne. Or tout le monde sait que la Syrie est la poupée de l’Iran. 

Ce rapport sert à remettre sur les rails une vieille stratégie des administrations Reagan, Bush père et Clinton : la neutralisation. Il ne faut pas détruire un régime ennemi, mais l’affaiblir à mesure : c’est le but aujourd’hui poursuivi par le Département d’Etat, à l’opposé de la doctrine Bush et, à mon avis, à l’opposé du bon sens. Je tiens ici à rassurer l’audience du programme, et j’ai fait partie des gens qui ont fait face à de semblables crises dans les couloirs du Pentagone, l’armée n’écoute pas ce genre de rapports. Les gens qui se battent ici et là-bas ont trop de travail à faire pour se soucier des manchettes des journaux. 

Le Département d’Etat reste très influencé par le système de pensée développé sous la présidence Clinton. Finalement, le rapport de la NIE montre que la communauté du renseignement est totalement dépassée au sujet de l’Iran – c’est la seule information utile, et grave, que ce document nous livre.

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz