FLASH
[18/10/2017] France : 54% des condamnés pour jihad en 2014 auront purgé leur peine et seront libres en 2020 de faire devinez quoi!  |  Israël élu à la tête du COPUOS, le comité pour un usage pacifique de l’espace de l’ONU  |  JP Grumberg: Proverbe Yiddish pour les gens de gauche : ce que tu ne vois pas avec tes yeux, ne l’invente pas avec ta bouche  |  Israël attentat : un colon arabe palestinien a foncé sur des soldats israéliens avec un couteau à Gush Etzion. Terroriste blessé  |  Les constructions juives en Judée Samarie reçoivent une couverture média mondiale. L’abandon mondial du nationalisme Kurde, rien  |  Perquisition au siège du MoDem dans le cadre de l’enquête sur les emplois fictifs des assistants parlementaires européens  |  [17/10/2017] Israël refuse tout dialogue avec un gouvernement palestinien d’union avec des terroristes du Hamas  |  Grande-Bretagne : le patron du Mi5 prévient que le danger terroriste va exploser en intensité  |  Catalogne : 691 entreprises ont délocalisé leur siège social  |  Projet d’attentat par des terroristes ultra-droite: Mélenchon, Castaner et ds mosquées étaient visés selon LCI  |  10 activistes d’extrême droite qui préparaient une attaque arrêtés par la police  |  Effet Trump: la bourse franchit les 23000 points pour la 1ere fois de ses 121 années d’existence  |  Trump : « on m’a demandé si Hillary Clinton se présentera en 2020. J’ai répondu : ‘j’espère que oui !’  |  Daphne Caruana Galizia, qui a révélé les Panama Papers, a été tuée par une bombe plantée près de sa voiture  |  [16/10/2017] Israël va construire 1600 logements dans la partie Est de la capitale Jérusalem  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Dreuz Info le 26 décembre 2007
  
Aujourd’hui, au lendemain de Noël, fête de saint Etienne, premier martyr, le pape Benoît XVI s’est adressé aux fidèles depuis la place Saint Pierre.
  
Chers frères et sœurs,
  
Au lendemain de Noël, la
Liturgie nous fait célébrer la « naissance au ciel » du premier martyr, Saint Etienne. « Homme plein de foi et d’Esprit-Saint » (Act 6.5), il fut choisi comme diacre dans la Communauté de Jérusalem, avec six autres disciples de culture grecque. Avec la force qui venait de Dieu, Etienne accomplissait de nombreux miracles et annonçait dans les synagogues, l’Évangile avec « une sagesse inspirée ». Il fut lapidé aux portes de la ville et mourut, comme Jésus, invoquant le pardon pour ses assassins (Act 7.59-60). Le lien profond qui unit le Christ à son premier martyr Etienne, est la Charité divine : le même Amour qui poussa le Fils de Dieu à se dépouiller lui-même et se rendant obéissant jusqu’à la mort de la croix (cfr Phil 2.6-8), a ensuite poussé les Apôtres et les martyrs à donner leur vie pour l’Évangile. Il faut toujours remarquer cette caractéristique distinctive du martyre chrétien : c’est exclusivement un acte d’amour, envers Dieu et envers les hommes, y compris les persécuteurs. Donc aujourd’hui, lors de la sainte Messe, prions le Seigneur, qu’il nous enseigne « à aimer aussi nos ennemis sur l’exemple de [Etienne] qui en mourant, pria pour ses persécuteurs »,  » (Oraison « colletta »). Combien de fils et filles de l’Église au cours des siècles ont suivi cet exemple ! De la première persécution à Jérusalem à celles des empereurs romains, jusqu’aux rangs des martyrs de nos temps. Il n’est pas rare, en effet, même aujourd’hui que nous parviennent des informations de différentes parties du monde de missionnaires, de prêtres, d’évêques, religieux, religieuses et fidèles laïques persécutés, emprisonnés, torturés, privés de liberté ou empêchés d’exercer parce qu’ils sont des disciples du Christ et des apôtres de l’Évangile ; parfois on souffre et on meurt même pour sa communion avec l’Église universelle et sa fidélité au Pape. Dans la Lettre Encyclique « Spe Salvi » (cfr n. 37), en rappelant l’expérience du martyr vietnamien Paolo le-Bao-Thin (mort en 1857), je fais remarquer que la souffrance est transformée en joie grâce à la force de l’espérance qui provient de la foi. Le martyre chrétien, comme le Christ et grâce à son union avec Lui, « accepte au fond de lui, la croix, la mort et la transforme en un acte d’amour. Pour celui qui s’offre totalement, ce qui de l’extérieur est d’une violence brutale, de l’intérieur devient un acte d’amour. La violence ainsi se transforme en amour et donc la mort en vie » (homélie à Marienfeld – Cologne, 20 août 2005). Le martyre chrétien donne la victoire à l’amour sur la haine et sur la mort. Prions pour ceux qui souffrent à cause de leur fidélité au Christ et à son Église. Que Marie Très sainte, Reine des Martyres, nous aide à être des témoins crédibles de l’Évangile, en répondant aux ennemis par la force désarmante de la vérité et de la charité.
   
undefined
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz