Publié par Dreuz Info le 26 décembre 2007

 

L’Eglise catholique a décidé de contre-attaquer face aux crieurs du GIEC.

Benoît XVI :

« Nous devons prendre soin de l’environnement. Dieu a créé l’homme et la femme pour qu’ils cultivent une liberté responsable, pour le bien de toute la création.

Les êtes humains, évidemment, sont redevables à la création, mais respecter l’environnement ne signifie pas considérer que la matière ou l’animal sont plus importants que l’homme. 

Il est important lorsque l’on parle d’un sujet comme celui-ci de le traiter avec prudence, par le dialogue avec les experts et les hommes sages, eux-mêmes immunisés face à aux pressions idéologiques. »  

L’achevêque de Sydney, George Pell : 

« On nous a bombardés d’absurdités à propos de désastres climatiques et certains fanatiques nous ont dépeint des scénarios extrêmes afin de nous effrayer. Ce que nous entendons chez ces crieurs d’apocalypse, c’est un mélange d’hystérie semi-religieuse, dangereusement proche de la superstition. »

Et l’achevêque d’ajouter que les preuves du réchauffement climatique sont extrêmement faibles : « la science est plus compliquée que la propagande ! »

 

Inscrivez-vous gratuitement pour recevoir chaque jour notre newsletter dans votre boîte de réception

Dreuz ne spam pas ! Votre adresse email n'est ni vendue, louée ou confiée à quiconque. L'inscription est gratuite et ouverte à tous

1
0
Merci de nous apporter votre commentairex
()
x
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz