FLASH
[21/10/2017] Tchéquie : Libéraux populistes (Babis) 30,7%, Extrême droite SPD 11%, Conservateurs ODS 10,6%  |  Élections tchèques : le milliardaire populiste anti-migrants Babis largement devant  |  Trump va rendre publiques les archives sur la mort de Kennedy – la CIA veut les garder secrètes 20 ans de plus  |  Espagne : le gouvernement prévoit la destitution du président catalan Puigdemont dans les 6 mois  |  Espagne : Le gouvernement suspend l’autonomie de la Catalogne (application article 155)  |  L’Assemblée a voté la suppression de la taxe d’habitation pour 80% des ménages d’ici 2020 : ça va coûter très cher aux Français  |  Israël a tiré sur les positions de l’artillerie syrienne après 5 roquettes tirées sur le Golan  |  Elus du personnel : leur nombre devrait baisser nettement dans les grandes entreprises (enfin)  |  Egypte : 58 policiers tués lors d’un attentat de l’organisation Hasm à Giza au sud du Caire  |  #Allemagne : plusieurs personnes ont été blessées dans une attaque de couteau à Munich  |  Règlement de compte hier soir à Marseille. 2 individus armés (fusil à pompe) ont tué un homme à la Bricarde  |  Pendant la nuit, 2 roquettes tirées depuis la Syrie ont atteint le Golan – pas de blessé  |  [20/10/2017] #Pologne : 8 blessés dans une attaque au couteau dans le centre commercial VIVO à Stalowa Wola  |  Une ex-assistante parlementaire porte plainte contre le député LREM Christophe Arend pour harcèlement et agression sexuelle  |  Une ex-salafiste porte plainte contre Tariq Ramadan pour “viol, agression sexuelle et harcèlement”  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Dreuz Info le 2 janvier 2008
  
Vœux présidentiels sarkozyques
Miguel Garroté 
  
undefinedLe Nouvel An français, fut « calme », avec, « seulement », 372 voitures incendiées. C’est déjà, en soi, un symptôme révélateur, de la santé mentale, de la civilisation française actuelle.
  
Quant à Sarko, pour ses premiers vœux, en sa qualité de Président, il a changé la formule, s’exprimant, brièvement et en direct, le lundi 31 décembre, à 20 heures, à la télévision. De l’inédit, dans un pays, où ce rendez-vous, était dans le passé, enregistré à l’avance, permettant ainsi, aux présidents les plus médiocres, de peaufiner leurs allocutions, à force de prendre et reprendre, le tournage, de leurs blablas élyséens.
  
Sarko n’a pas fait d’annonce futuriste. Il a défendu et valorisé sa méthode. Il a dressé un bilan de son travail en 2007 : « J’ai fait tout ce que je pensais possible de faire en tenant compte des exigences du dialogue social » (…) « Certains trouvent que cela n’est pas allé assez vite » (…) Certains pensent que le changement a été trop rapide (…) J’ai pu commettre des erreurs (…) Je ne vous tromperai pas, je ne vous trahirai pas », a déclaré Sarko.
  
« Avec 2008, une deuxième étape s’ouvre, celle d’une politique qui touche davantage encore à l’essentiel, à notre façon d’être dans la société et dans le monde, à notre culture, à notre identité, à nos valeurs, à notre rapport aux autres, c’est-à-dire au fond à tout ce qui fait une civilisation, nous avons besoin d’une politique de civilisation » (…) « Notre vieux monde a besoin d’une nouvelle renaissance, et bien que la France soit l’âme de cette renaissance ».
  
Aujourd’hui, mercredi 2 janvier 2008, L’UMP a essayé, d’éclaircir, la politique de civilisation, prônée par Sarko, dans son discours présidentiel (ndlr je précise que la civilisation est l’action de civiliser ; c’est l’état de ce qui est civilisé, c’est-à-dire, l’ensemble des opinions et des moeurs qui résulte, de l’action réciproque, des arts industriels, de la religion, des beaux-arts et des sciences). Concrètement, Roger Karoutchi et Patrick Devedjian, proches de Sarko, ont donné corps à la politique de civilisation. La gauche a, évidemment, tourné en dérision, la politique de civilisation, comme étant un concept « fumeux » (ndlr est fumeux ce qui envoie des fumées, des vapeurs à la tête).
  
Pour Roger Karoutchi, secrétaire d’Etat chargé des relations avec le Parlement, il s’agit d’un souffle nouveau, d’une vision globale pour la France. « Nicolas Sarkozy est obsédé par ce qu’a été le déclin lent de la France dans les trente ou quarante dernières années. Sarkozy dit : moi je veux que la France change, que la France de la rupture ce soit la France du pouvoir d’achat, la France des réformes, sociales, hospitalières etc. », a déclaré Roger Karoutchi, évoquant « l’identité nationale et ce que nous devons faire pour la culture ».
  
« Ambition » résume ce que Patrick Devedjian, secrétaire général de l’UMP, a saisi du discours de Sarko. « Une politique de civilisation, c’est quelque chose qui s’inscrit dans la durée. On a le sentiment parfois que la France piétine, que l’Europe végète », a déclaré Patrick Devedjian.
  
Bien. Décortiquons et concluons. Le Nouvel An français, fut donc « calme », avec, « seulement », 372 voitures incendiées. Dans ce contexte, Sarko a déclaré que « nous avons besoin d’une politique de civilisation ». C’est à dire, de l’ensemble des opinions et des moeurs qui résulte, de l’action réciproque, des arts industriels, de la religion, des beaux-arts et des sciences.
  
La gauche trouve cela « fumeux », c’est à dire, elle trouve que la civilisation envoie des fumées, des vapeurs à la tête. La réaction de la gauche est éclairante. Etre de gauche, c’est trouver que l’action des arts industriels, de la religion, des beaux-arts et des sciences, envoie des fumées, des vapeurs à la tête. La gauche est donc allergique aux arts industriels, à la religion, aux beaux-arts et aux sciences, car tout cela lui donne des vapeurs à la tête. A contrario, ce qui est bon pour la tête, selon la gauche, c’est, forcément, l’inverse des arts industriels, de la religion, des beaux-arts et des sciences.
  
Ce qui est donc bon pour la tête, selon la gauche, c’est : à la place des arts industriels, le chômage. A la place de la religion – en Europe les valeurs judéo-chrétiennes – l’accueil sans condition de l’islam politique au nom du dogme abscond de la laïcité absolutiste. A la place des beaux-arts, les arts-moches, l’art moderne, le non-art, si possible bâclé et pornographique. A la place des sciences (qui ont pour but de satisfaire notre esprit par la connaissance du vrai, qui puisse avoir quelque solidité), à la place des sciences donc, la gauche veut la méconnaissance du vrai qui puisse avoir quelque solidité ; autrement dit la diffusion du faux (néo-écolo-marxiste) qui n’a aucune solidité.
  
J’ignore le sens que Sarko donne au mot civilisation puisqu’il n’en a donné aucune définition. C’est du reste la raison pour laquelle je me suis rué sur un bon vieux dictionnaire. Ce que je retiens, c’est que la gauche, plutôt que de donner sa propre définition de la civilisation, a préféré déclarer, que la civilisation est un concept fumeux, un concept qui lui donne des vapeurs à la tête. Je ne sais pas où nous mènera Sarko en 2008.
  
En revanche, j’ai désormais la certitude et la preuve, qu’avec Ségolène Royal, la civilisation française, avec ses 372 voitures incendiées, dans la seule nuit de la Saint Sylvestre, la civilisation française, écrivais-je, aurait connu, en 2008, la descente aux enfers. Sarko est l’héritier du grand merdier français de ces quarante dernières années. Je ne suis pas certain qu’il s’affranchira de la clique responsable de ce grand merdier.
  
Mais ce qui est certain, c’est qu’en cinq ans de mandat présidentiel, laundefined bande à Ségo, nous aurait définitivement rabaissés, avec force déficit et endettement publics, au niveau politique, social et économique, de la Biélorussie ou du Bangladesh. Bonne année 2008 !
  
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz