FLASH
[19/10/2017] Ariane Fornia, fille d’Eric Besson, accuse l’ex-ministre Pierre Joxe d’agression sexuelle  |  Wolf Blitzer (CNN) est le 1er journaliste de gauche à évoquer le scandale Clinton/ Obama/ Uranium depuis sa révélation il y a 24 heures  |  [18/10/2017] France : 54% des condamnés pour jihad en 2014 auront purgé leur peine et seront libres en 2020 de faire devinez quoi!  |  Israël élu à la tête du COPUOS, le comité pour un usage pacifique de l’espace de l’ONU  |  JP Grumberg: Proverbe Yiddish pour les gens de gauche : ce que tu ne vois pas avec tes yeux, ne l’invente pas avec ta bouche  |  Israël attentat : un colon arabe palestinien a foncé sur des soldats israéliens avec un couteau à Gush Etzion. Terroriste blessé  |  Les constructions juives en Judée Samarie reçoivent une couverture média mondiale. L’abandon mondial du nationalisme Kurde, rien  |  Perquisition au siège du MoDem dans le cadre de l’enquête sur les emplois fictifs des assistants parlementaires européens  |  [17/10/2017] Israël refuse tout dialogue avec un gouvernement palestinien d’union avec des terroristes du Hamas  |  Grande-Bretagne : le patron du Mi5 prévient que le danger terroriste va exploser en intensité  |  Catalogne : 691 entreprises ont délocalisé leur siège social  |  Projet d’attentat par des terroristes ultra-droite: Mélenchon, Castaner et ds mosquées étaient visés selon LCI  |  10 activistes d’extrême droite qui préparaient une attaque arrêtés par la police  |  Effet Trump: la bourse franchit les 23000 points pour la 1ere fois de ses 121 années d’existence  |  Trump : « on m’a demandé si Hillary Clinton se présentera en 2020. J’ai répondu : ‘j’espère que oui !’  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Dreuz Info le 21 février 2008

L’Etat hébreu accumule les coups d’éclat. Si un observateur peu habile se penchait aujourd’hui au chevet d’Israël, il jugerait sans doute que le pays va mal, et particulièrement son armée. Tirs de Qassam, commission Winograd… Quelle erreur ! 

Ce serait faire abstraction des réussites stupéfiantes du renseignement israélien. Les Américains ont retrouvé une armée efficace avec Petraeus, mais ont des espions de pacotille. Chez les Israéliens, c’est exactement le contraire. 

Jugez plutôt : en septembre dernier, un commando israélien marquait au laser une usine syrienne alimentée de matériel nucléaire par les Nord-Coréens. La complexité de l’opération était hallucinante : recueil d’informations, activation des sources à l’intérieur du système syrien, analyse des informations, traçage d’un navire nord-coréen (naviguant sous pavillon sud-coréen), parachutage d’un commando des Sayeret Matkal, infiltration du site ennemi , décollage de jets en Méditerranée, survol d’un territoire ennemi, largage de bunker busters, ces bombes qui perforent le béton, sur le site de Dar el-Zour … Il s’agit là, et sans nul doute, de l’opération la plus audacieuse et la plus réussie de ces quinze dernières années. Personne d’autre n’aurait pu la mener, ni les Américains, ni les Anglais. Un tour de force qui fait office d’avertissement à l’égard des Iraniens.

Et aujourd’hui ! A l’ombre des démentis officiels, la presse croit déceler le Ha-Mossad Lé-Modiin ou-lé Tafkidim Méyouh’adim (Mossad) derrière la mort du chef terroriste Mughniyeh, qualifié d’ « agent le plus doué et le plus efficace que la CIA ait jamais traqué » du côté de Langley. Une cible de premier choix. La tête de Mughniyeh était mise à prix pour 25 millions $. Véritable cerveau du Hezbollah, il bénéficiait de la protection des services secrets syriens et ne se déplaçait guère en dehors de Damas, vivant dans  les quartiers totalement acquis au régime alaouite. Et pourtant. 

Sous la houlette de son nouveau directeur, le Mossad avait pu s’entraîner, dans une ville voisine, Beyrouth. En 2002, un agent ayant tourné sa veste y avait été éliminé, puis un chef d’Al-Qaeda, trois opérateurs de haut rang du Hezbollah et un officier de liaison du jihad islamique, tous « effacés » à Beyrouth entre 2003 et 2006 par les services de Meir Dagan. 

Mughniyeh marque l’apothéose de ces opérations d’assassinats ciblés : selon diverses sources, un agent israélien serait parvenu à placer une bombe dans le rembourrage du siège conducteur de la  Mitsubishi Pajero que Mughniyeh empruntait pour saluer le nouvel ambassadeur iranien en ville…  

Magistral succès, sans compter que la presse annonce , hier 20 février, une nouvelle tentative d’assassinat menée en Syrie contre un dirigeant du Hamas exilé. Khaled Meshaal. A croire les médias, les officiers de liaison palestiniens ne sortiraient plus de leurs planques par crainte de finir comme leur illustre modèle du Hezbollah.

Réalise-t-on, parmi la population israélienne, ce que représente l’assassinat de Mughniyeh par le Mossad ? Peu d’articles en attestent. Mais au fond de sa cachette de Beyrouth, une personne aujourd’hui prend  la mesure de cette incroyable victoire des Hébreux : Nasrallah sait désormais qu’il peut compter les jours avant sa propre mort.  

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz