FLASH
[23/10/2017] La télévision locale catalane TV3 refuse la mise sous tutelle de Madrid  |  [22/10/2017] Trump aux Européens : « ne nous soutenez pas contre l’Iran, continuez à faire des affaires avec eux, vous avez besoin de cet argent »  |  46% des Américains pensent que les médias fabriquent entièrement des histoires au sujet de Donald Trump. Combien en France le savent?  |  Interrogée au point de passage que la gauche veut supprimer, 1 arabe palestinienne a avoué vouloir commettre un attentat en Israël  |  [21/10/2017] Tchéquie : Libéraux populistes (Babis) 30,7%, Extrême droite SPD 11%, Conservateurs ODS 10,6%  |  Élections tchèques : le milliardaire populiste anti-migrants Babis largement devant  |  Trump va rendre publiques les archives sur la mort de Kennedy – la CIA veut les garder secrètes 20 ans de plus  |  Espagne : le gouvernement prévoit la destitution du président catalan Puigdemont dans les 6 mois  |  Espagne : Le gouvernement suspend l’autonomie de la Catalogne (application article 155)  |  L’Assemblée a voté la suppression de la taxe d’habitation pour 80% des ménages d’ici 2020 : ça va coûter très cher aux Français  |  Israël a tiré sur les positions de l’artillerie syrienne après 5 roquettes tirées sur le Golan  |  Elus du personnel : leur nombre devrait baisser nettement dans les grandes entreprises (enfin)  |  Egypte : 58 policiers tués lors d’un attentat de l’organisation Hasm à Giza au sud du Caire  |  #Allemagne : plusieurs personnes ont été blessées dans une attaque de couteau à Munich  |  Règlement de compte hier soir à Marseille. 2 individus armés (fusil à pompe) ont tué un homme à la Bricarde  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Dreuz Info le 3 mars 2008
  
LA STRATÉGIE CONCERNANT LE LIBAN ÉVOLUE-T-ELLE ?
  
  
L’Institut « Politique arabe de la France » (PAF) a réalisé, une étude, intitulée « Après Gaza, vers une intervention américaine au Liban ? ». L’étude a été rendue publique le 2 février 2008.
    
  
undefined
  
A noter que « l’European Strategic Intelligence & Security Center » (ESISC), publiait, le 29 février, sur le même sujet, l’information suivante : « Washington (a) décidé d’envoyer le destroyer USS Cole au large du Liban en raison de la fragilité politique et sécuritaire du pays et de toute la région (…) Washington est, en effet, inquiète de la situation qui prévaut au Liban toujours sans président depuis le 23 novembre 2007 (…) Cette crise (…) menace de dégénérer en affrontements entre chiites et sunnites. Elle empoisonne également les relations entre les pays voisins du Liban (…) Par ailleurs, les Etats-Unis craignent également une dégradation des relations entre Israël et le Hezbollah ».
  
A noter également qu’en 2007, la « Foudation for Defense of Democraties » (FDD) publiait une étude recommandant l’envoi d’un navire de guerre américain au large du Liban afin de rééquilibrer les forces sur place, en clair, face à la légion du Hezbollah et face à la Syrie. Il est intéressant de constater que les recommandations de la FDD, recommandations que nous avions portées à la connaissance de nos lecteurs, se sont maintenant concrétisées.
  
L’Institut « Politique Arabe de la France » (PAF)mentionné en début d’article, quant à lui, révèle le 2 mars dernier, que « les autorités saoudiennes ont informés (…) leurs ressortissants de quitter le Liban au plus vite. Le Koweït aussi. (…) Le USS Cole est arrivé dans la région et croise le long de la zone maritime libanaise. (…) Que se passe-t-il (…) ? Le Hezbollah bloque depuis novembre 2007 l’élection du nouveau Président libanais, menace Israël de guerre ouverte (…) engendre des affrontements dans les rues de Beyrouth. Son désir de prendre le pouvoir au Liban n’est un secret pour personne. (…) Il semble que (les) menaces du Hezbollah (…) se focalisent dans le temps à la fin du mois (de mars) et géographiquement entre Damas et Beyrouth. D’où la crainte d’une crise dans la région à la fin du mois. La venue du USS Cole près des eaux maritimes libanaises est donc le signe que l’Oncle Sam veille ».
undefined 
 
En réalité, se sont quatre navires américains au total, qui ont été déployés en Méditerranée orientale, le USS Cole étant accompagné du USS Ross, du USS Nassau et du USS Philippine Sea.
  
Miguel Garroté
  
http://www.monde-info.blogspot.com
  
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz