FLASH
[17/08/2018] Jérusalem : attentat au couteau, un policier blessé par un terroriste musulman palestinien, qui a été neutralisé  |  Dreuz lance un appel aux lecteurs: aidez-nous à passer au crible pendant 24 h les Fake News des radios du service public français  |  Laurent Ruquier défend son ami Gilbert Rozon, accusé d’agressions sexuelles: « Il n’a tué personne » (non, il a juste violé plusieurs femmes)  |  Suisse : à Genève 5 jeunes femmes sauvagement tabassées, 2 blessées graves, par « des Maghrébins de cités venus de France »  |  Automobiliste tué par balle à Paris: le policier mis en examen et interdit d’exercer  |  Une ex-esclave sexuelle yézidi aurait fui l’Allemagne après y avoir revu son bourreau, infiltré parmi les réfugiés  |  Grenoble : 2 migrants Albanais tirent des coups de feu sur un groupe de personnes et sont interpellés après une course-poursuite  |  Primes en liquide : Claude Guéant condamné en appel à la prison ferme  |  Effet Trump : l’emploi des jeunes est au plus bas depuis 50 ans – quel horrible président ce Trump  |  « Nous ne voulons pas de migrants africains, ils ne viennent pas pour travailler pour les aides sociales » Andrej Babiš, premier ministre tchèque  |  Un engin explosif a détoné en Italie, près d’un siège du parti La Ligue  |  Israël : durant la nuit, l’armée a arrêté en Judée Samarie un terroriste musulman palestinien recherché  |  [16/08/2018] La ‘Reine du soul’ Aretha Franklin est décédée d’un cancer du pancréas à l’âge de 76 ans  |  1 terroriste du FPLP d’un camp de réfugiés palestiniens du sud Liban a été arrêté alors qu’il entrait en Israël avec un passeport belge  |  Tsahal a arrêté 8 terroristes musulmans pendant la nuit en Judée et en Samarie, dans le cadre des opérations de lutte contre le terrorisme  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Dreuz Info le 10 mars 2008

Tout le monde a entendu parler du sondage Washington Post/ABC News qui annonçait une victoire de Hillary ou Obama sur McCain. Peu, en revanche, ont pris connaissance du sondage LA Times prédisant une victoire de McCain sur les deux candidats.

Encore moins de Français ont reçu les outils pour mesurer réellement les enjeux en cours. Nous vivons comme si le prochain président des Etats-Unis s’appelait déjà Barack Obama, et que rien ni personne ne pouvait inverser cette tendance. Au crédit de cette croyance, des chiffres flatteurs : une mobilisation massive de l’électorat et des levées de fonds records en faveur du candidat de l’Illinois. Mais ni l’argent ni la base partisane n’ont décidé d’une élection. Surtout, comme c’est le cas avec Barack Obama, si les chiffres cachent une vérité bien plus sombre, que personne ne rapporte. Procédons par étape.

1. Unifier le parti

Selon un sondage du centre de recherche Pew, 20% des électeurs blancs du parti démocrate affirment qu’ils voteront McCain si Obama remporte l’investiture ! C’est un exode massif, qui serait contenu à 10% si, à l’opposé, Hillary Clinton menait son parti en novembre. Qui a dit que Barack Obama assurait l’unité de son parti ? Cette défection se retrouve également dans les chiffres Post/ABC, qui montre que Hillary a plus de facilité à réunir ses troupes que son adversaire. Plus troublant encore, le sondage montre que le candidat le plus entouré par sa base (91%) est… John McCain.

2. L’Irak 

Les Américains sont devenus optimistes sur l’Irak. 64% d’entre eux estiment que l’effort de guerre « va dans le bon sens », une moyenne exceptionnellement haute après cinq ans de conflit, et dans laquelle les indépendants sont décisifs (58% à être optimistes). Résultat : les arguments antiguerres si efficaces durant les législatives de 2006 ne pourront être utilisés à nouveau durant les élections à venir.

3. La personnalité des candidats

Aux Etats-Unis, la personnalité des candidats compte autant que leurs programmes. Interrogés sur les qualités de chaque figure, les Américains ont jugé Obama « charismatique et intelligent », Clinton « expérimentée et douée » et McCain « patriote et honnête ». Au nombre des défauts, les Américains estiment qu’Obama « est inexpérimenté », Clinton « n’est pas fiable » et McCain « est vieux », des handicaps beaucoup plus importants pour les prétendants démocrates que pour leur adversaire.

4. L’économie

Le Président Bush l’a annoncé récemment : les Etats-Unis vont connaître une période de récession. Or autant Clinton qu’Obama annoncent des dépenses faramineuses (surtout Hillary) au profit d’un système santé universel. Il n’est pas certain que le contexte favorise cette offre. De plus, comme l’ont noté deux analystes, les sondages montrent la première percée républicaine depuis 1988 en… Californie, un Etat pourtant jugé acquis à la gauche. La raison en serait l’annonce de l’augmentation des impôts voulue par les deux candidats démocrates. D’autres Etats « bleus » seraient dans la balance pour 2008, particulièrement le New Jersey, l’Oregon, Washington ou le Connecticut.   

Voilà, en quatre points, un panorama plus juste des défis qui attendent le parti démocrate avant les présidentielles de novembre. Les Européens ne devraient pas ignorer ces faits au risque de se tromper sur le résultat final, encore une fois. 

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz