FLASH
[21/04/2018] Arabie saoudite : coups de feu près du palais royal des Saoud. Le prince a été évacué dans un bunker  |  [20/04/2018] Désespéré, le parti Démocrate dépose plainte pour « conspiration » entre la campagne Trump, la Russie et WikiLeaks pour « perturbation des élections de 2016 »  |  [18/04/2018] Message de Trump à Israël: Meilleurs vœux au 1er ministre @Netanyahu et à tout le peuple d’Israël à l’occasion du 70e anniversaire de votre Grande Indépendance. Nous n’avons pas de meilleurs amis nulle part. J’ai hâte de déménager notre ambassade à Jérusalem le mois prochain !  |  Royaume-Uni : des produits chimiques trouvés à l’université de Manchester – des centaines de personnes évacuées alors que la police entoure le bâtiment  |  Un camion palestinien chargé d’explosifs en prévision de la célébrationdes 70 ans d’Israël a été intercepté  |  Le directeur de la CIA Mike Pompeo a rencontré le dictateur nord Coréen Kim-Jong Un, confirme Trump qui ajoute : « tout s’est bien passé et une bonne relation s’est établie »  |  Barbara Bush, la femme de G.H. Bush est décédée à l’âge de 92 ans  |  [17/04/2018] Gaza : Tsahal a tiré sur un poste du Hamas situé au sud de Gaza après des tirs sur des soldats israéliens  |  L’équipe de télé de CBS a visité Douma et a vu et filmé le cylindre de gaz chimique coincé dans un immeuble. Comment est-ce possible que les Russes ne l’aient pas vu ?  |  Toulouse, avantage de l’immigration : nouvelle soirée de violences urbaines après le contrôle d’une musulmane en niqab  |  Allemagne : une cadre du parti de Merkel, propriétaire d’un hôtel, recevra 2,7 millions d’euros pour héberger 31 migrants  |  La France a engagé une procédure de retrait de la Légion d’honneur de Bachar el-Assad  |  Nantes : « On va tous vous tuer, Allahou Akbar », un musulman modéré menace de mort des militaires de l’opération Sentinelle sur le périphérique  |  Interview de Macron: La Maison-Blanche contredit le président et répète que les Etats-Unis ne resteront pas en Syrie  |  Cette nuit, et pour la 2e fois en 7 jours, israël a bombardé une base militaire près de Homs en Syrie  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Dreuz Info le 27 mars 2008

Allam & Allah  Une guerre d’idées.


 

                                                                                                                    George Weigel



   http://article.nationalreview.com/?q=YmU0ODZjYTdmNTk3YzcxZTQ2MjdiMTdmOGU3ODJiNDY=


A la messe de Vigile pascale de ce week-end, le pape Benoît XVI a baptisé le journaliste italien d’origine égyptienne Magdi Allam, désormais ancien musulman. La conversion a suscité l’attention pour des raisons évidentes. Kathryn lopez de National Review Online  a profité de l’actualité pour une mise au point rapide avec George Weigel, biographe du pape précédent, et l’auteur, plus récemment, de Faith, Reason, and the War Against Jihadism: A Call to Action.

 

Kathryn Jean Lopez: A propos de la guerre dans laquelle nous sommes engagés, quel est le plus important message à tirer de la conversion de Magdi Allam de l’islam au catholicisme?

George Weigel: La guerre contre le djihadisme est, entre autres choses, une guerre pour la défense de la liberté religieuse, le premier des droits de l’homme. Cette guerre est, au fond, une guerre d’idées – d’ idées différentes qu’on se fait sur la personne humaine et sur ce qu’on est tenu de faire en tant qu’être humain. Magdi Allam a courageusement défendu la liberté religieuse de chacun, tout en critiquant fortement dans le même temps dans l’islam les courants de pensée qui dénieraient aux musulmans le droit de se convertir. Maintenant il se bat dans cette guerre des idées à partir d’une autre tanière, en quelque sorte.

Lopez: Parmi les musulmans, qui devrait être soutenu pour encourager ceux qui veulent combattre le djihadisme?

Weigel: Le genre de musulmans qui sera notre meilleur allié dans la guerre contre le djihadisme est celui qui veut que l’islam soit une affaire de tolérance, de civilité, et de pluralisme. Il faut résister à la tentation de penser que la réponse au problème du jihadisme est la conversion de 1,2 milliard de musulmans au sécularisme occidental de gauche et tenir cette idée pour ce qu’elle est, un fantasme bon chic-bon genre. La question est de savoir si et comment l’islam peut élaborer ce que la théologie chrétienne appelle un « développement de la doctrine » sur des questions comme la liberté religieuse et la séparation des pouvoirs religieux et politique dans un Etat de droit. Une grande partie de l’histoire du 21ème siècle repose sur la réponse qu’on apportera à cette question.

 


Lopez: Devrions-nous être inquiets pour des émeutes dans les rues de Rome, compte tenu du caractère important de son baptême par le pape?

Weigel: Au cours d’une récente période de travail à Rome, on m’a  régulièrement remis en mémoire que la structure normale de la vie de la rue romaine pourrait bien être classée comme déréglée, au moins au regard d’autres normes culturelles. Non, sérieusement, je souhaiterais que les autorités italiennes prennent des mesures fermes pour veiller à ce qu’en matière religieuse l’acte d’un homme, fait en conscience, librement contracté, ne soit pas l’occasion de troubles civils.

Lopez: l’islam est-il l’ennemi? Ou juste l’islam d’Oussama ben Laden?

Weigel: l’islam de ben Laden est l’ennemi de ces musulmans qui ne partagent pas la conception de Ben Laden sur ce que l’islam exige, ainsi que notre ennemi.

Lopez: La voix du pape Benoît XVI a-t-elle été importante dans cette guerre? Est-il écouté?

Weigel: Je crois que la conférence ( Regensburg lecture ) de Benoît XVI à Ratisbonne en septembre 2006 était la plus importante déclaration papale sur une question publique concernant tout un chacun depuis le discours de Jean-Paul II à l’ONU en 1995, pour défendre l’universalité des droits de l’homme. Comme énoncé dans mon petit livre, la foi, la raison, et la guerre contre le djihadisme, un appel à l’action , la conférence de Ratisbonne a identifié les problèmes au centre de beaucoup de turbulence dans la politique mondiale d’aujourd’hui: la raison se détachant de la foi (comme dans le djihadisme) et la perte de foi dans la raison (comme dans la majeure partie de l’Europe occidentale, et trop au sein de la haute culture américaine). Le premier problème conduit à la notion que Dieu peut et ordonne l’irrationnel, comme le meurtre d’innocents ; le dernier laisse l’Ouest intellectuellement désarmé face au défi djihadiste. A Ratisbonne, le pape a aussi donné à un monde pluraliste un vocabulaire permettant de faire face à ces graves problèmes: le vocabulaire de la rationalité et de l’irrationalité. Que ces questions soient comprises dans le monde des chancelleries et des ministères des affaires étrangères dans les termes dans lesquels le Saint-Père les comprend est un autre problème.

Lopez: De sa part, est-ce qu’à propos de la guerre vous attendez un message qu’il emmènerait avec lui aux Etats-Unis, le mois prochain?

Weigel: Je ne serais pas surpris que le pape prenne la parole à l’ONU au sujet de la loi naturelle – les vérités morales que nous pouvons connaître par la raison – comme une sorte de grammaire de niveau mondial avec laquelle le monde peut discuter rationnellement du futur. Et cela est complètement en rapport avec la guerre contre le djihadisme.

Lopez: Est-ce que nous méritons de gagner[la guerre NDT] si nous finissons par élire Hillary Clinton ou Barack Obama président?

Weigel: Que nous méritions de gagner ou non, nous avons bien moins de chances de l’emporter avec un président qui ne comprend manifestement pas la nature de l’ennemi ou la lutte avec multiples fronts dans laquelle nous sommes nécessairement engagés. Accéder à un avenir sûr pour l’exercice de la liberté religieuse, cela,  un retour aux années 90 – à la politique étrangère thérapeutique – ne le permettra pas, ni pour nous ni pour les Magdi Allam de ce monde.


 

 

 

 


Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz