FLASH
[17/02/2018] Une roquette tirée depuis Gaza dans le sud d’Israël a atteint une maison d’Ohr Haner, et s’est coincée sur le toit, aucun blessé  |  Plusieurs sirènes ont été activées ce soir au sud d’Israël, forçant les gens d’environ 10 communautés à se réfugier dans les abris – tout ça parce que les Arabes passent leur temps à chercher à tuer des juifs  |  Une roquette tirée de Gaza vers des habitations au sud d’Israël a explosé près d’une maison de Sha’ar Hanegev – pas de victimes  |  Aujourd’hui, Hamas a fait exploser une bombe sur les soldats israéliens sur la clôture de sécurité avec Gaza. En réponse, l’aviation a attaqué 6 cibles du Hamas: 1 tunnel terroriste à Zaytun, des camps militaires près de Deir ElBalah et Khan Yunis  |  Trump: « les médias Fake News ne veulent pas dire que le groupe russe de trolls a été formé en 2014, bien avant ma candidature à la présidence. Peut-être qu’ils savaient que j’allais me présenter même si je ne le savais pas! »  |  « J’ai vu toutes les publicités russes et je peux dire très clairement qu’influencer les élections n’était *PAS* leur but principal. » Rob Goldman, Vice-président des annonces Facebook  |  Le Hamas tient Israël pour responsable de l’aggravation de la situation, car il a demandé à Israël de ne pas riposté aux attaques d’aujourd’hui  |  Tsahal a frappé 6 cibles terroristes à Gaza: 1 tunnel en cours de construction à Zeitoun, 1 site de fabrication d’armes, 1 complexe militaire près de Khan Younis et 3 autres sites terroristes  |  Les terroristes d’Izz ad-Din al-Qassam, une branche armée du Hamas, affirment avoir tiré des missiles antiaériens sur des avions israéliens au-dessus du sud de Gaza il y a quelques instants  |  Le Hamas a tenté de prendre pour cible les avions israéliens qui bombardent des cibles terroristes à Gaza. Multiples roquettes tirées vers Israël. L’alarme a été encore déclenchée près d’Eshkol  |  Des chars israéliens tirent à l’est de Rafah depuis 30 minutes. L’alarme a été déclenchée dans les communautés d’Eshkol limitrophes à Gaza. Aucun dommage ni accident n’ a été signalé coté israélien  |  Egypte : l’Etat islamique allié à des militants du Hamas a détruit 14 véhicules de l’armée et tué plusieurs soldats durant une offensive tout près de Rafah dans le Sinaï  |  L’aviation israélienne frappe des cibles terroristes du Hamas à Gaza en réponse à une attaque à l’explosif qui a grièvement blessé 2 soldats israéliens près de la clôture de sécurité  |  [15/02/2018] Floride, un garçon dérangé d’esprit a déclenché une tuerie dans une école : 17 morts. Tous savaient qu’il était dangereux, personne ne parlait à cause du politiquement correct  |  Floride : Le suspect a été identifié. Il se nomme Nikolaus Cruz, 19 ans, un ancien élève de l’école  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Dreuz Info le 8 avril 2008

141.jpgVu sur 5 years later :

L’Europe de la Renaissance ne devait rien à l’Islam mais bien plutôt aux copistes du Mont Saint-Michel, aux chrétiens d’orient et aux Byzantins qui n’avaient jamais rompu le fil de la connaissance antique. Plus étonnant encore, cette rupture vient du journal Le Monde, ou plutôt de l’historien Sylvain Gouguenheim, dont les plumitifs font ici l’apologie à mille lieux de leur habituelle momophilie…

Étonnante rectification des préjugés de l’heure, ce travail de Sylvain Gouguenheim va susciter débats et polémiques. Son thème : la filiation culturelle monde occidental-monde musulman. Sur ce sujet, les enjeux idéologiques et politiques pèsent lourd. Or cet universitaire des plus sérieux, professeur d’histoire médiévale à l’Ecole normale supérieure de Lyon, met à mal une série de convictions devenues dominantes. Ces dernières décennies, en suivant notamment Alain de Libera ou Mohammed Arkoun, Edward Saïd ou le Conseil de l’Europe, on aurait fait fausse route sur la part de l’islam dans l’histoire de la culture européenne.

Que croyons-nous donc ? En résumé, ceci : le savoir grec antique – philosophie, médecine, mathématique, astronomie -, après avoir tout à fait disparu d’Europe, a trouvé refuge dans le monde musulman, qui l’a traduit en arabe, l’a accueilli et prolongé, avant de le transmettre finalement à l’Occident, permettant ainsi sa renaissance, puis l’expansion soudaine de la culture européenne. Selon Sylvain Gouguenheim, cette vulgate n’est qu’un tissu d’erreurs, de vérités déformées, de données partielles ou partiales. Il désire en corriger, point par point, les aspects inexacts ou excessifs.

Le médiéviste Jacques Heers ne disait pas autre chose l’an passé (source BAF).

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz