FLASH
[17/10/2017] Israël refuse tout dialogue avec un gouvernement palestinien d’union avec des terroristes du Hamas  |  Grande-Bretagne : le patron du Mi5 prévient que le danger terroriste va exploser en intensité  |  Catalogne : 691 entreprises ont délocalisé leur siège social  |  Projet d’attentat par des terroristes ultra-droite: Mélenchon, Castaner et ds mosquées étaient visés selon LCI  |  10 activistes d’extrême droite qui préparaient une attaque arrêtés par la police  |  Effet Trump: la bourse franchit les 23000 points pour la 1ere fois de ses 121 années d’existence  |  Trump : « on m’a demandé si Hillary Clinton se présentera en 2020. J’ai répondu : ‘j’espère que oui !’  |  Daphne Caruana Galizia, qui a révélé les Panama Papers, a été tuée par une bombe plantée près de sa voiture  |  [16/10/2017] Israël va construire 1600 logements dans la partie Est de la capitale Jérusalem  |  Rare: Israël a procédé à des frappes aériennes en Syrie près de Damas – la Russie était prevenue  |  Catalogne : le président indépendantiste recule et propose de discuter avec Madrid dans 2 mois  |  Gaza : en réponse aux tirs de roquette, Israël a bombardé des positions terroristes du Hamas pendant la nuit  |  Somalie : l’attentat de la religion de la paix et de la tolérance a fait 231 morts et 275 blessés  |  Pendant la nuit, l’armée israélienne a arrêté 12 colons arabes en Judée, recherchés pour terrorisme  |  [15/10/2017] Prédateur sexuel Harvey Weinstein : la gauche contre-attaque et « ressort » une affaire contre Trump  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Dreuz Info le 17 mai 2008

  


Jean XXIII :   le bon pape au bon sens.
  

Lors du Concile Vatican II, sous Jean XXIII, l’Eglise catholique opte pour une attitude positive vis à vis du peuple juif et de l’Etat d’Israël. En 1965, l’Encyclique Nostra Aetate, rétablit le peuple juif pour ce qu’il est. Nostra Aetate rappelle que Dieu ne revient pas sur ses appels à son peuple, Israël, qu’Il a choisi. En 1975, le Vatican reconnaît la légitimité du sionisme et de l’Etat d’Israël. En 1993, le Vatican signe avec l’Etat d’Israël un accord sur la reconnaissance de l’Etat hébreux qui mentionne la nature unique de la relation entre l’Eglise catholique et les Juifs. Le philosophe catholique français Jacques Maritain lutte contre l’antisémitisme  jusqu’à sa mort. Ambassadeur de France au Vatican, Maritain est un sioniste. Il est l’initiateur du courant sioniste dans le catholicisme. Le père Emile Shoufani, catholique sioniste, curé de Nazareth, arabe palestinien de nationalité israélienne œuvre pour la réconciliation entre Juifs et Arabes.
  

Et si les Français redécouvraient Jacques Maritain ?
  
  
Au long de son parcours philosioniste, le catholique Maritain dit: ‘ la tâche de l’écrivain catholique est alors d’éclairer l’opinion publique et de lui apprendre à raisonner de ces choses sans haine, en gardant la discipline qu’il convient (…) Les passions populaires et les pogroms n’ont jamais résolu aucune question, bien au contraire (…) il ne faudrait pas que la question juive serve de dérivatif au mécontentement et aux déceptions de l’heure présente, de telle manière que le Juif apparaisse, dans une sorte de mythologie simpliste, comme l’unique cause des maux dont nous souffrons (…) Plus la question juive devient politiquement aiguë, plus il est nécessaire que la manière dont nous traitons de cette question soit proportionnée au drame divin qu’elle évoque’.  Maritain précise en 1941 : ‘L’ antisémitisme est la peur, le mépris et la haine du peuple juif, et la volonté de le soumettre à des mesures de discrimination. Il y a bien des formes et des degrés d’antisémitisme. Sans parler des formes monstrueuses que nous avons à présent sous les yeux, il peut prendre la forme d’un certain orgueil et préjugé hautain, nationaliste ou aristocratique ; ou de simple désir de se débarrasser de concurrents gênants ; ou d’un tic de vanité mondaine ; voire d’une innocente manie. Aucune n’est innocente, en réalité. En chacune un germe est caché, plus ou moins inerte ou actif, de cette maladie spirituelle qui, aujourd’hui, éclate à travers le monde en une phobie fabulatrice et homicide’. Maritain écrit encore : ‘Il est difficile de n’être pas frappé de l’extraordinaire bassesse des grands thèmes de la propagande antisémite. Les hommes qui dénoncent la conspiration mondiale juive (…)  semblent nés pour attester qu’il est impossible de haïr les Juifs en restant intelligent. Maritain écrit, en 1937 déjà, que ‘l’émancipation des Juifs, réalisée par la Révolution française, est un fait que les peuples civilisés, pour autant qu’ils veulent rester tels, doivent tenir pour acquis’. Léon Bloy quant à lui affirme : ‘l’histoire des Juifs barre l’histoire du genre humain comme une digue barre le fleuve, pour en élever le niveau’. Maritain définit Israël ainsi :  ‘peuple de Dieu comme témoin des Écritures (…) comme témoin du surnaturel…c’est-à-dire de l’existence d’un au-delà du monde’.
  
   
 
 Prions en communion !
  
En 1970 Maritain constate que ‘progressivement élaborée au cours d’un affrontement multi-séculaire, la haine contre le peuple de la promesse était essentiellement religieuse et que ce n’est qu’à l’époque moderne qu’elle a pris une autre dimension, résolument séculière (…) Il convient donc que le théologien en tienne compte dans sa compréhension de l’Amour – unique, pour le Peuple d’Israël et pour l’Église – du Dieu Unique’. Maritain écrit encore : Je voudrais être Juif par adoption, puisqu’aussi bien, j’ai été introduit par le baptême dans la dignité des enfants d’Israël (…) je suis des vôtres, oui, – juif par amour, je ne dis pas seulement spirituellement sémite, comme est tout chrétien, mais ethniquement juif, lié dans ma chair et ma sensibilité aux tribus d’Israël et à leur destinée ici-bas’. André Chouraqui demande à Maritain de préfacer sa traduction des Devoirs du Cœur. Maritain  écrit aussi : ‘Il y a une relation supra-humaine d’Israël au monde, comme de l’Église au monde (…) Aux yeux d’un Chrétien qui se souvient que les promesses de Dieu sont sans repentance, Israël continue sa mission sacrée (…) Israël, comme l’Église, est dans le monde et n’est pas du monde’. Au XXI siècle des baptisés catholiques continuent de témoigner leur amitié à leurs frères Juifs et à Israël. Ce blog en est un exemple.  Miguel Garroté
  
  

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz