FLASH
[14/08/2018] Est-ce vraiment ça, la mission de service public de France Info: parler de tous les livres anti-Trump qui paraissent, et silence total sur les livres pro-Trump ?  |  [13/08/2018] Migrants délinquants : le port de Sète veut bien accueillir l’Aquarius, qui est de nouveau à la recherche d’un port d’accueil pour débarquer des illégaux  |  La branche d’Al-Qaeda à Gaza a publié une vidéo de ses attaques à la roquette sur les communautés civiles israéliennes au cours de la dernière semaine  |  Mons-en-Baroeul (France): une voiture a terminé sa course dans le hall d’une mosquée. Accident ou intention, le mobile n’est pas encore clair  |  La monnaie turque plonge, Trump a réussi en 1 mois ce que l’Europe n’arrive pas à faire depuis 10 ans  |  Israël a confisqué des dizaines de milliers de ballons qui étaient destinés à Gaza par crainte qu’ils soient utilisés comme bombes incendiaires  |  [11/08/2018] Des drones israéliens ont ciblé des terroristes musulmans qui lançaient des bombes incendiaires depuis le nord de Gaza. Plusieurs incendies ont éclaté aujourd’hui dans des villes israéliennes près de la frontière  |  Egypte : 1 terroriste musulman a été empêché de s’approcher d’une église quand il a voulu faire exploser son gilet d’explosifs. Il a fait boum, personne d’autre n’a été atteint  |  Trump a autorisé le doublement des tarifs douaniers pour l’importation d’acier et d’aluminium depuis la Turquie. Conséquence, la livre turque s’écroule  |  Effet Trump : les bons chiffres de l’emploi des Africains et des Hispaniques se confirment : ce sont les meilleurs de l’histoire des Etats-Unis  |  Etat-Unis : des centaines de Bikers se sont déplacés à Bedminster pour saluer le président Trump  |  Hérault : Il poignarde un homme et plonge dans le fleuve pour échapper à la police  |  Brigitte Bardot explose Nicolas Hulot : « c’est un trouillard et il ne sert à rien »  |  Pays-Bas : victime d’un viol collectif par des musulmans, une élue du PVV se suicide  |  Paris : 2 motards de la police et 1 voiture de patrouille percutés par des « jeunes » qui faisaient un rodéo à moto dans les rues  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Dreuz Info le 25 mai 2008

Une abomination. Un scandale. Un crime.

 

En sortant de la salle, aujourd’hui, à deux heures trente du matin, j’écumais de rage :  le dernier Indy n’est pas décevant, maladroit ou moyen. C’est un navet monumental.

 

Ne vous fiez pas à ce qu’on vous a dit : les critiques de cinéma veulent sauver une industrie en crise. Il n’y a pas un seul élément de vrai dans leurs remarques. Oubliez les cascades à l’ancienne, la quasi-totalité des scènes d’action est noyée dans un tsunami d’effets spéciaux. Vous n’y croirez pas une seule seconde ; même en essayant, vous ne vivrez jamais le film. Oubliez l’« esprit Indiana Jones », il ne figure pas au générique.

 

J’ose à peine vous expliquer le désastre, tant il me déconcerte encore. Shia Leboeuf est littéralement transparent comme tous les seconds rôles du film, sans exception. Le personnage de Marion n’existe pas, sinon pour décorer une scène de retrouvailles absolument consternante. Celui de Mac change de camp toutes les vingt minutes grâce à des prouesses scénaristiques inconnues jusqu’alors. Quant aux « méchants », russes ou mayas, ils restent anecdotiques.

 

A défaut de vous raconter une histoire qui n’existe pas, je vous mets en garde. Attention, danger ! Les vingt premières minutes d’Indiana Jones 4 sont extraordinaires, géniales, drôles, inventives, pétillantes ! Cascades trépidantes, dialogues décapants, plongée captivante dans les années 50… Harrison Ford est magnifique, vous croyez au chef d’œuvre. Votre cœur de fan explose de joie… d’où mon avertissement… Car dès que la chose en cristal entre dans l’histoire, tout s’effondre. L’humour disparaît, le pauvre Harrison Ford pédale dans le vide, ou plutôt dans une histoire délirante dont le bouquet final figure derechef parmi les scènes les plus ridicules de la dernière décennie. On croirait voir « Astérix aux Jeux Olympiques »… Je n’exagère pas. Imaginez le pire, vous êtes encore loin du compte.

 

Lorsque  Shia LaBeouf s’est mis à jouer à Tarzan avec des singes numériques (oui, vous avez bien lu), il était clair que le film avait touché le fond. Sans parler de dernière scène du film, déconseillée aux cardiaques… Du grand n’importe quoi.

 

Comment vous décrire l’immense tristesse que j’ai vécue dix-neuf ans après « La dernière croisade » ? Cela ne s’explique pas. Ou plutôt, un certain Spielberg et Lucas devront rendre des comptes… Ils ont essayé d’assassiner Indiana Jones, mais ils n’ont pas réussi.

 

Les vrais cinéphiles oublieront jusqu’à la simple existence de cette chose et siffleront toujours « la marche des aventuriers ». Désormais, et à jamais, le feutre et le fouet vivront à travers la seule, et unique, trilogie « Indiana Jones ».  

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz