FLASH
[16/08/2018] La ‘Reine du soul’ Aretha Franklin est décédée d’un cancer du pancréas à l’âge de 76 ans  |  1 terroriste du FPLP d’un camp de réfugiés palestiniens du sud Liban a été arrêté alors qu’il entrait en Israël avec un passeport belge  |  Tsahal a arrêté 8 terroristes musulmans pendant la nuit en Judée et en Samarie, dans le cadre des opérations de lutte contre le terrorisme  |  Le 8 août, la police israélienne a arrêté dans la capitale Jérusalem 1 terroriste musulman qui préparait 1 attaque à l’arme blanche afin d’assassiner des Juifs  |  La presse anti-Trump dit que le président est un suprémaciste blanc responsable de la montée des nazis. Mais seulement 20 ou 30 nazis etaient à la marche le week-end dernier! Donc Trump a lamentablement échoué!  |  Attentat-suicide à la bombe à Kaboul: 48 morts dans 1 centre éducatif: imaginez le carnage si l’islam n’était pas une religion de paix !  |  Allemagne : une jeune femme violée dans la rue par deux demandeurs d’asile somaliens, mais ce qui est illégal, c’est de crtiquer cette immigration là  |  Vous avez le droit de rire: Une centaine de journaux dénoncent les «attaques» de Trump contre la liberté de la presse. Ah bon? Ils ont la liberté de dénoncer leur manque de liberté ? Pas étonnant que 74% n’ont plus confiance dans ces clowns  |  Près de 4 millions de nouveaux emplois. La croissance la plus rapide en 15 ans. Indépendance énergétique: les journalistes ont de vraies bonnes raisons de haïr Trump  |  [14/08/2018] Est-ce vraiment ça, la mission de service public de France Info: parler de tous les livres anti-Trump qui paraissent, et silence total sur les livres pro-Trump ?  |  [13/08/2018] Migrants délinquants : le port de Sète veut bien accueillir l’Aquarius, qui est de nouveau à la recherche d’un port d’accueil pour débarquer des illégaux  |  La branche d’Al-Qaeda à Gaza a publié une vidéo de ses attaques à la roquette sur les communautés civiles israéliennes au cours de la dernière semaine  |  Mons-en-Baroeul (France): une voiture a terminé sa course dans le hall d’une mosquée. Accident ou intention, le mobile n’est pas encore clair  |  La monnaie turque plonge, Trump a réussi en 1 mois ce que l’Europe n’arrive pas à faire depuis 10 ans  |  Israël a confisqué des dizaines de milliers de ballons qui étaient destinés à Gaza par crainte qu’ils soient utilisés comme bombes incendiaires  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Dreuz Info le 2 juin 2008

Les Suisses ont rejeté, à deux contre un, l’initiative de l’UDC (Union démocratique du Centre, premier parti de Suisse), visant à permettre aux communes de décider elles-mêmes, par les urnes, d’octroyer ou non la nationalité aux candidats étrangers. C’est un camouflet mérité pour l’UDC.

Pour argumenter en faveur de la démocratisation des naturalisations, l’UDC avait deux voies. Elle pouvait se fonder sur l’idéal démocratique et défendre la démocratie directe comme on prône un principe supérieur ou trop fondamental pour être remis en question. Ou elle pouvait parler du risque qu’il y a à naturaliser des étrangers dont la loyauté envers la Suisse est incertaine. Or, si l’on a certes un peu parlé de démocratie directe et des fondements du droit dans une nation qui s’en réclame, l’UDC a clairement axé le gros de ses efforts sur l’autre pilier. Et, dans ce cadre, au lieu d’informer ouvertement, elle a raconté des histoires.

D’une certaine manière, il était indispensable de fonder la campagne sur le «problème des étrangers», car sans ce problème, la nécessité d’un débat national sur la légitimité d’un processus dont seule une petite minorité de communes faisait usage semblait tout de même un peu légère. Mais c’était demander au peuple suisse de se déclarer officiellement xénophobe que d’accepter cette initiative sur la base des arguments affichés par l’UDC.

La criminalité des étrangers, ou plutôt son aggravation, est certes établie et préoccupante, mais il n’en est pas moins faux de les stigmatiser globalement, comme le faisaient notamment les affiches de l’initiative (avec des mains de gens de couleur s’emparant de passeports suisses). Ce sont certains étrangers qui posent problème, pas les étrangers. Et ce n’est pas une question de gènes, de couleur de peau, mais de valeurs culturelles, ou de comportements dictés par ces valeurs. Et le problème n’est grave qu’en présence de valeurs culturelles très spécifiques — même l’absence d’intégration n’est qu’un problème mineur pour des communautés qui respectent les mêmes principes de moralité que ceux qui ont fondé le droit suisse.

Le problème n’est grave que lorsque des gens, qu’ils soient étrangers ou pas d’ailleurs, transportent, diffusent, prônent ou imposent des valeurs culturelles intrinsèquement antagonistes aux nôtres, des valeurs qui s’attaquent à la légitimité de la démocratie, de l’État de droit, des libertés individuelles, de l’égalité devant la loi, de la dignité de la personne humaine. Des valeurs qui établissent des fossés entre les êtres, qui déshumanisent une partie des gens et suggèrent leur assujettissement, voire leur élimination. C’est cela, ces valeurs et les actes qui leur servent de vecteurs, qu’il faut mettre en lumière et stigmatiser, et surtout pas les communautés qui en souffrent déjà le plus.

Mais pour cela, il faut préférer la vérité aux précautions seulement politiciennes.

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz