FLASH
[15/07/2018] Depuis samedi matin, les terroristes ont tiré plus de 200 roquettes sur les citoyens israéliens. Et aucun gros titre pour dénoncer ça ?  |  [14/07/2018] Tsahal a frappé des douzaines de cibles du #Hamas à la suite des attaques terroristes de roquette contre non pas l’armée mais des civils en #Israël  |  Eric Ciotti a qualifié Emmanuel Macron d' »adolescent immature » atteint d’un « sentiment de surpuissance ». Ça dit quoi sur les français qui ont choisi d’élire un ado immature ?  |  #Syrie L’État islamique affirme que des engins explosifs ont explosé à la base de Hay’at Tahrir Al-Sham à Sarmada- #Idlib  |  #Tsahal vient de cibler 1 zone derrière l’Université Al Quds au nord de #Gaza avec un missile en réponse à une agression du Hamas  |  #Gaza: 2 Palestiniens modérément blessés par 1 roquette artisanale tirée depuis Gaza et retombée sur Gaza dans le quartier d’Al-Nasser à Rafah. Boom!!!  |  #Bastille night was very quite in #Paris area: 237 jailed, 183 arrests for questioning, 134 vehicles burned. 5 police officers, 4 firemen injured. 1 supermarket looted. Immigration brings a lot of good things  |  La nuit du 13 juillet a été normalement calme en région parisienne: 237 interpellations, 183 GAV, 134 véhicules incendiés. 4 policiers, 4 pompiers et 1 gendarme blessés. 1 Franprix pillé  |  « Après ma nuit blanche à cause des tirs de roquettes des islamistes de Gaza superbement occultés par les médias, l’alerte rouge continue chez moi au sud d’Israël. C’est ça, une religion de paix et d’amour ? »  |  Purge de #Twitter: Les journalistes et gauchistes s’attendaient à ce que Trump perde des millions de followers, il en a perdu 340 000. Obama en a perdu 3 millions, mais là les gauchistes ont regardé ailleurs  |  Pour la 1ère fois depuis 2014, 1 missile antichar guidé a été tiré sur les forces israéliennes à l’est de Khan Younis. Des chars israéliens ont tiré sur 1 maison d’où le missile a été lancé. Plusieurs victimes parmi les terroristes  |  Fin du suspens: Le Sénat confirmera la nomination du juge Kavanaugh à la Cour suprême le 1er octobre – prudemment avant les élections de mi-mandat  |  Les Arabes rapportent que des avions de combat israéliens bombardent des cibles terroristes du Hamas dans le centre de Gaza en réponse aux attaques terroristes d’aujourd’hui le long de la clôture de la frontière de sécurité. Des alertes rouge retentissent dans le sud d’Israël  |  [13/07/2018] De plus en plus à gauche, les Démocrates ont demandé que les fonds du Congrès soient utilisés pour fournir gratuitement des tampons d’hygiène féminine. Ils en ont reçu 500 par la poste !  |  Les médias obsédés par la haine de Trump ne vous ont pas dit que Trump passe en revue les troupes avec la reine Elizabeth II à Windsor, l’une des rares, sinon la seule fois en plus de 70 ans, qu’elle l’a fait avec un chef d’État? Étrange, leur métier n’est pas d’informer?  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Dreuz Info le 8 juillet 2008

On comprend mieux pourquoi ni les Colombiens, ni les Américains et ni les Israéliens ne voulaient la coopération française pour l’opération « échec et mat »….

La veille de l’annonce de la libération d’Ingrid Betancourt, les services secrets français ont failli diffuser une note annonçant son décès. Le document, provenant de la cellule chargée de suivre l’affaire de l’otage des FARC, est resté dans un coffre selon Bakchich.com



Le 1er juillet 2008, en fin de journée, un haut cadre de la DGSE a sauté au plafond. Le chef du Service d’Exploitation du Renseignement (SER), Jean-Pierre Boucher, venait de recevoir une note explosive. Le SER est l’un des trois services de la direction du renseignement des services secrets français. Boucher est celui qui supervise toutes les notes qui sont destinées aux plus hautes autorités de l’État. Notamment aux « quatre grands », comme on dit dans le jargon de la Piscine : l’Élysée, le Premier ministre, les ministres des Affaires étrangères et de la Défense, destinataires des documents les plus sensibles. Jean-Pierre Boucher a, ce soir-là, saisi son paquet de cigarettes, des Marlboro Light, et s’est précipité vers la fenêtre pour en griller une. Depuis qu’il est interdit de fumer dans les locaux de l’administration, que ne faut-il pas faire. L’hiver, pour éviter d’avoir froid, l’homme met sa casquette et se penche, à la limite de la chute, pour tirer sur son mégot.

 

  Le fameux document provenait de la discrète cellule chargée de suivre l’état d’avancement de la libération d’Ingrid Betancourt, mise en place après l’arrivée de Nicolas Sarkozy à l’Élysée en mai 2007. Ancien représentant de la DGSE à Mexico et « grand spécialiste » des affaires latino-américaines, le responsable de cette fameuse cellule (à laquelle a été donnée un pseudonyme quasi-breton) venait de commettre un papier dans lequel il pronostiquait la mort de l’otage des FARC. Jean-Pierre Boucher avait la note sous les yeux.

D’un coup lui sont revenus en tête les conseils de son supérieur hiérarchique, Patrick Perrichon. En substance : « Attention, quand on parle d’un décès, il faut être certain de son coup… ». Perrichon, l’adjoint du directeur du renseignement de la DGSE, savait manier ce genre d’information. Il avait eu, dans le passé, l’expérience d’un remplaçant qui, pendant ses congés, avait laissé passer un papier sur la mort du roi Fahd d’Arabie Saoudite. Décès intervenu finalement… sept ans plus tard. Pas question d’une autre « bavure ».

Le document en main, Jean-Pierre Boucher a donc cherché à avoir une discussion avec son patron, mais celui-ci était déjà parti. Il décida alors que la fiche attendrait le lendemain et rangea les projets de diffusion dans son coffre.

Le jour suivant, le chef du SER n’avait pas encore fait passer la note dans le circuit hiérarchique quand, au soir de ce mercredi 2 juillet, les informations en boucle annoncèrent la libération d’Ingrid Betancourt… Boucher a stoppé opportunément la diffusion de la note, qui se serait avérée dévastatrice. La DGSE a sauvé la face… de justesse.

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz