FLASH
[23/10/2017] Sinaï : L’Etat islamique a capturé 3 membres du Hamas qui creusaient un tunnel terroriste  |  La télévision locale catalane TV3 refuse la mise sous tutelle de Madrid  |  [22/10/2017] Trump aux Européens : « ne nous soutenez pas contre l’Iran, continuez à faire des affaires avec eux, vous avez besoin de cet argent »  |  46% des Américains pensent que les médias fabriquent entièrement des histoires au sujet de Donald Trump. Combien en France le savent?  |  Interrogée au point de passage que la gauche veut supprimer, 1 arabe palestinienne a avoué vouloir commettre un attentat en Israël  |  [21/10/2017] Tchéquie : Libéraux populistes (Babis) 30,7%, Extrême droite SPD 11%, Conservateurs ODS 10,6%  |  Élections tchèques : le milliardaire populiste anti-migrants Babis largement devant  |  Trump va rendre publiques les archives sur la mort de Kennedy – la CIA veut les garder secrètes 20 ans de plus  |  Espagne : le gouvernement prévoit la destitution du président catalan Puigdemont dans les 6 mois  |  Espagne : Le gouvernement suspend l’autonomie de la Catalogne (application article 155)  |  L’Assemblée a voté la suppression de la taxe d’habitation pour 80% des ménages d’ici 2020 : ça va coûter très cher aux Français  |  Israël a tiré sur les positions de l’artillerie syrienne après 5 roquettes tirées sur le Golan  |  Elus du personnel : leur nombre devrait baisser nettement dans les grandes entreprises (enfin)  |  Egypte : 58 policiers tués lors d’un attentat de l’organisation Hasm à Giza au sud du Caire  |  #Allemagne : plusieurs personnes ont été blessées dans une attaque de couteau à Munich  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Dreuz Info le 9 juillet 2008
  
  

  
  
Les Forces navales des Gardiens de la Révolution iranienne
– les Pasdaran – tirent allègrement des missiles de longue portée lors de manœuvres dans le golfe Persique. Dans la foulée le Général Hossein Salami – Commandant des Pasdaran – déclare même joyeusement que ces manœuvres sont destinées à « améliorer  les capacités de combat des unités balistiques et navales » des Pasdaran et qu’elles répondent à des menaces américaines et israéliennes. « Cet exercice démontre notre détermination et notre force à des ennemis qui ont menacé l’Iran au cours des dernières semaines », déclare sans rire le Général Hossein Salami. Parmi les missiles tirés figure le Shahab-3 d’une portée de 2.000 kilomètres. L’Iran développe actuellement un projet de fabrication d’ogives et de conversion du missile Shahab-3 en vecteur d’arme nucléaire. D’où le projet d’installation d’un bouclier antimissile en Europe centrale.

Déjà la semaine dernière l’Iran avait proféré des menaces contre la sécurité des navires pétroliers dans le Golfe Persique. Cette semaine,  l’Iran franchit une étape supplémentaire dans la provocation avec ses manœuvres navales. Le mollah Ali Shirazi – représentant du Guide suprême iranien – précise carrément – dans le cadre de ses manoeuvres – que l’Iran a la possibilité de mettre le feu à Tel-Aviv et à la flotte militaire américaine présente dans le Golfe.

Afin de souffler le chaud et le froid le président iranien Mahmoud Ahmadinejad – en Malaisie pour le sommet des huit pays musulmans émergeants – assure lors d’une conférence de presse qu’il ne voit pas la moindre possibilité de guerre entre son pays et les Etats-Unis ou Israël dans le futur.

Rappelons tout de même que le régime des mollahs iraniens n’a pas seulement pour objectif stratégique de détruire Israël. Ce régime a aussi pour objectif tactique d’augmenter son rôle dans le maintient du conflit israélo-arabe. Le soutient croissant – si j’ose écrire ainsi – de l’Iran au Hezbollah et au Hamas  lui permet d’embraser toujours plus la région et pour cela l’Iran a besoin d’un Israël en conflit permanent avec tous ses voisins ou presque.

Comme pour réagir à l’hégémonie iranienne grandissante au Proche et au Moyen Orient,  voici que maintenant l’Arabie saoudite ne s’oppose plus à l’option d’une frappe aérienne israélienne contre les installations nucléaires iraniennes. Cette information a été transmise à des officiels israéliens par des représentants de l’Arabie saoudite lors d’une récente rencontre, révèle l’agence Guysen News. A l’heure où divers milieux occidentaux parlent d’éviter une frappe aérienne israélienne contre les installations nucléaires iraniennes divers milieux arabes parlent au contraire de ne pas s’opposer à une telle frappe. Dans les Golfe certains émirs non seulement n’ont pas peur d’Israël. Mais en plus ils ont franchement peur de l’Iran. Nous sommes en Orient. Et visiblement l’Occident n’y comprend pas grand chose. Comme d’habitude.

Miguel Garroté

  

   
   
  
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz