FLASH
[14/08/2018] Est-ce vraiment ça, la mission de service public de France Info: parler de tous les livres anti-Trump qui paraissent, et silence total sur les livres pro-Trump ?  |  [13/08/2018] Migrants délinquants : le port de Sète veut bien accueillir l’Aquarius, qui est de nouveau à la recherche d’un port d’accueil pour débarquer des illégaux  |  La branche d’Al-Qaeda à Gaza a publié une vidéo de ses attaques à la roquette sur les communautés civiles israéliennes au cours de la dernière semaine  |  Mons-en-Baroeul (France): une voiture a terminé sa course dans le hall d’une mosquée. Accident ou intention, le mobile n’est pas encore clair  |  La monnaie turque plonge, Trump a réussi en 1 mois ce que l’Europe n’arrive pas à faire depuis 10 ans  |  Israël a confisqué des dizaines de milliers de ballons qui étaient destinés à Gaza par crainte qu’ils soient utilisés comme bombes incendiaires  |  [11/08/2018] Des drones israéliens ont ciblé des terroristes musulmans qui lançaient des bombes incendiaires depuis le nord de Gaza. Plusieurs incendies ont éclaté aujourd’hui dans des villes israéliennes près de la frontière  |  Egypte : 1 terroriste musulman a été empêché de s’approcher d’une église quand il a voulu faire exploser son gilet d’explosifs. Il a fait boum, personne d’autre n’a été atteint  |  Trump a autorisé le doublement des tarifs douaniers pour l’importation d’acier et d’aluminium depuis la Turquie. Conséquence, la livre turque s’écroule  |  Effet Trump : les bons chiffres de l’emploi des Africains et des Hispaniques se confirment : ce sont les meilleurs de l’histoire des Etats-Unis  |  Etat-Unis : des centaines de Bikers se sont déplacés à Bedminster pour saluer le président Trump  |  Hérault : Il poignarde un homme et plonge dans le fleuve pour échapper à la police  |  Brigitte Bardot explose Nicolas Hulot : « c’est un trouillard et il ne sert à rien »  |  Pays-Bas : victime d’un viol collectif par des musulmans, une élue du PVV se suicide  |  Paris : 2 motards de la police et 1 voiture de patrouille percutés par des « jeunes » qui faisaient un rodéo à moto dans les rues  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Dreuz Info le 21 juillet 2008


Trois journaux tentent de sauver l’honneur.



  
Trois journaux – une minorité certes – ont tout de même critiqué le groupe terroriste Hezbollah après l’échange de cadavres israéliens contre des assassins arabes vivants. Dans un éditorial le quotidien Al Anouar a jugé honteux de voir les dirigeants du gouvernement libanais partici
per aux festivités. Le journal Al Watan quant à lui a écrit que la résolution 1701 de l’ONU qui a mis fin à la seconde guerre du Liban n’a pas encore été réalisée puisque le Hezbollah n’a pas été désarmé. Le quotidien Asharq al Awsat lui note que la libération de Samir Kuntar (le terroriste-assassin-psychopate qui a massacré une juive israélienne de quatre ans à coups de crosse) a coûté très cher au Liban : 1200 morts, 4500 blessés et 7 milliards de dollars de dégâts. En effet, c’est là le coût pour les Libanais de la guerre initiée l’été 2006 par le Hezbollah contre Israël. Par le Hezbollah dont le terroriste-assassin-psychopate Samir Kuntar vient encore de dire qu’il est son allié et son ami. Nos médias européens devraient parfois reprendre les articles des journaux arabes Al Anouar, Al Watan et Ashraq al Awsat.

En Israël l’armée informe et les autres désinforment.



  

Le Chef du Renseignement Militaire Israélien le Général Amos Yadlin dimanche 20 juillet lors de la réunion hebdomadaire du Cabinet ministériel a mis en garde contre de possibles attaques terroristes dans le court terme de la part du Hamas ou du Hezbollah respectivement le long de la bande de Gaza et de la frontière libanaise. Le général Amos Yadlin a ajouté que le Hamas et le Hezbollah s’inquiètent toutefois d’un possible été chaud militairement parlant et ils ne tenteront donc pas d’initier une guerre totale contre Israël d’une part sous la présidence de George W. Bush, présidence qui s’achève en janvier prochain, et d’autre part, avant de s’être suffisamment réarmés. Si l’Iran, le Hezbollah et le Hamas attendent début 2009 pour initier une guerre totale contre Israël il serait souhaitable de les neutraliser avant fin 2008.

La famille Olmert est protégée par les médias.



  

L’homme d’affaires israélo-américain Morris Talansky avait initialement déclaré à la police israélienne avoir donné à l’actuel Premier ministre israélien Ehud Olmert la somme de $ 150.000 dans des enveloppes. L’objet du contre examen de dimanche 20 juillet était d’une part un versement de $ 25.000 de Morris Talansky à Ehud Olmert et sa famille pour leurs vacances en Italie (Morris Talansky a déclaré avoir distribué de l’agent pour ces vacances italiennes à Ehud Olmert, à ses enfants et à ses petits enfants). D’autre part l’objet du contre examen de dimanche 20 juillet était un montant de $ 72.500 donné par Morris Talansky à Ehud Olmert pour sa électorale. Et l’on ne parle guère de l’autre affaire de corruption : un « prêt » de $ 75.000. Voilà ce que Olmert a reçu de Joe Elmaleh – un riche businessman israélien. Olmert a reçu ce joli montant le 1er janvier 1993 alors qu’il était député dans l’opposition et à quelques mois de battre Teddy Kollek dans la course à la mairie de Jérusalem. Olmert a allégué que la date de remboursement ne lui est pas encore parvenue et ce malgré le fait que le « prêt » remonte à 15 ans en arrière. C’est le vendredi 23 mai dernier que des enquêteurs de l’Office israélien des Fraudes dont le Brigadier Général Shlomi Ayalon se sont pointés à la résidence de Monsieur Olmert à Jérusalem pour l’interroger. Avec les intérêts cumulés le « prêt » vaut aujourd’hui $ 150.000. Le businessman Joe Elmaleh est une des figures les plus controversées de l’histoire du marché israélien de capitaux. L’affaire a été révélée mercredi 16 juillet par le journaliste Gidi Weitz dans le quotidien israélien Haaretz. Mais qui d’autre en parle ? Les médias protègent Olmert. Car ils redoutent la victoire de Netanyaou en cas d’élections anticipées.

Le Premier ministre britannique reste très vague dans son « soutien » à Israël.



  

Lundi 21 juillet la présidente de la Knesset Dalia Itzik a pris la parole pour déclarer que l’ogive nucléaire iranienne ne pointe pas seulement sur Israël mais aussi sur tout l’Occident et sur la Grande-Bretagne. « Les dirigeants iraniens inconsidérés appellent au génocide et en sont aux dernières phases de la fabrication de l’arme atomique », a ajouté Dalia Itzik. Encore à la Knesset lundi 21 juillet le Premier ministre israélien Ehud Olmert a appelé son homologue britannique à une action immédiate contre l’Iran. Ehud Olmert a répété que la menace nucléaire iranienne ne vise pas uniquement Israël mais est globale. Olmert a souligné la nécessité de ne pas perdre du temps pour traiter le dossier nucléaire iranien. Toujours lundi 21 juillet à la Knesset le Premier ministre britannique Gordon Brown a déclaré : « La Grande-Bretagne est votre véritable ami dans les bons comme dans les mauvais jours. Nous serons à vos côtés chaque fois que vous serez menacés ». Concrètement ça implique quoi pour l’Iran, le Hezbollah et le Hamas ? Rien.

Roquettes, obus et attentats.



  

Quant à la soi-disant trêve entre Israéliens et Palestiniens – trêve dont personne n’a compris si elle est toujours en vigueur – elle a encore été violée plusieurs fois durant ces huit derniers jours y compris par des cellules terroristes du parti « modéré » Fatah. Trois roquettes et six obus ont été tirés sur des zones urbaines du Néguev israélien. En réaction le gouvernement de Ehud Olmert s’est contenté de fermer des terminaux de la bande de Gaza pour de courtes périodes. A Jérusalem deux gardes-frontières ont été blessés. C’est la troisième attaque terroriste menée à Jérusalem ces derniers mois. Mais les victimes israéliennes Olmert s’en fiche. Olmert s’occupe de sa survie politique à tout prix et de rien d’autre.

Ingrid Betancourt et Gilad Shalit.



  

Ingrid Betancourt a tout récemment brandi des photos à l’effigie de divers otages dont le soldat israélien Gilad Shalit. Intéressant. Car justement le 7 juillet dernier dans le Figaro Ivan Rioufol à propos de la franco-colombienne Ingrid Betancourt et à propos du franco-israélien Gilad Shalit se demandait s’il existerait une hiérarchie entre les otages binationaux ? Et Ivan Rioufol de préciser : « Si l’opinion s’est passionnée jusqu’à l’excès pour la libération de la franco-colombienne Ingrid Betancourt, détenue durant plus de six ans par les Farc, elle ne porte aucun intérêt au sort du jeune soldat franco-israélien, Gilad Shalit. (…) Ne serait-il pas temps de réparer cette injustice ? ‘Je voudrais que mes derniers mots soient pour le soldat Shalit et pour ses parents. Nous ne l’oublions pas’, avait déclaré Nicolas Sarkozy, dès l’annonce, mercredi soir, de la libération d’Ingrid Betancourt par l’armée. Mais la gauche pacifiste, qui n’a jamais caché ses indulgences pour la ‘guérilla’ des Farc et leur idéal guévariste, a de semblables compréhensions pour ‘l’activisme’ du Hamas face à Israël. Le comité de soutien à Ingrid Betancourt, le chanteur Renaud en tête, avait toujours prôné la négociation avec les terroristes, en faisant passer le président Alvaro Uribe pour le responsable du sort des otages. Cette stratégie a été spectaculairement démentie. Néanmoins elle fait du soldat Shalit une cause indéfendable pour les professionnels de l’indignation ». Aux propos d’Ivan Rioufol j’ajoute quant à moi que nos médiocres journaleux professionnels de l’indignation à géométrie variable préfèrent continuer d’assouvir leurs fantasmes politicolibidineux désuets avec les Farc, le Hamas et le Hezbollah.

Le virus de la réunionite arrange bien l’Iran.
– 


  

Lundi 21 juillet Jean Tsadik sur Metula News International écrit que « La rencontre de samedi denier à Genève, entre les représentants du groupe dit des 5+1 – USA, France, Russie, Chine, Grande-Bretagne et Allemagne – et le négociateur iranien Saïd Jalili s’est soldée par une nouvelle mauvaise farce (…) puisque Imani (ndlr : participant iranien aux négociations), après une seule heure de discussion, a indiqué que sa délégation n’était pas disposée à transiger sur la question de l’atome. En marge de la conférence, s’adressant à des journalistes, il a employé cette formule : ‘La suspension (de l’enrichissement), il n’y a aucune chance pour cela !’. En dépit des astuces du vieux renard Javier Solana, destinées à forcer Saïd Jalili à se pencher sur la proposition (…) et de laisser à plus tard les négociations substantielles, la réunion se termina en queue de poisson. Les Etats-Unis ont très vivement réagi à ce qui s’est passé ce week-end à Genève. Pendant que le chef d’état-major israélien conduit des discussions avancées, en Amérique, consacrées à la préparation d’une opération militaire conjointe, la Secrétaire d’Etat, Condoleezza Rice, se rend, ce lundi, aux Emirats Arabes Unis pour briefer ses amis arabes sur le déroulement de la rencontre de Genève ».

Aux propos de Jean Tsadik j’ajoute quant à moi que notre communauté de sites et de blogues doit continuer d’informer ses lectrices et ses lecteurs de tout ce qui se dit et s’écrit d’important sur l’Iran. Les six prochains mois sont déterminants pour la survie de la société libre de culture judéo-chrétienne. Les attaques redoublées, les tentatives de censure et d’intimidation, dont nous faisons l’objet depuis quelques semaines, en sont autant de preuves. Mais avions-nous vraiment besoin de ces preuves conspirationnistes pour continuer le combat ? Non. Absolument pas. Car ce combat nous l’avons choisi. Avec notre liberté intérieure. C’est à dire avec une disposition du coeur que nos adversaires ne peuvent même pas imaginer.

Miguel Garroté

 

  
  

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz