FLASH
[20/11/2018] Bruxelles : Attaque terroriste islamique au couteau contre un policier. Le terroriste a été neutralisé  |  Un rappel contre la désinformation: en 2010, Obama a perdu 63 sièges à la Chambre des représentants et 9 au Sénat – Trump n’en a perdu que 37, et gagné 3 au Sénat  |  [19/11/2018] L’acharnement judiciaire commence : les Démocrates poursuivent #Trump pour faire annuler sa nomination du nouveau ministre de la Justice  |  Avec 53 sièges au sénat, Trump remporte une victoire éclatante aux élections de mi-mandat  |  Tsahal a arrêté hier soir dans la ville juive illégalement occupée par des colons arabes d’Hébron 22 musulmans palestiniens soupçonnés d’avoir participé à des activités terroristes  |  [18/11/2018] Pour 62% des Français, le pouvoir d’achat est plus important que la transition énergétique  |  Arles (13) : 3 infirmiers insultés, agressés et menacés de mort, une urgentiste traitée de « sale pute française »  |  Gilet jaune, la goutte d’essence qui a fait déborder le vase pour rien : 1 mort, 409 blessés, 282 interpellations et 157 gardes à vue  |  « Si vous ne votez pas Macron au 2e tour, vous êtes un facho ». Macron chute de popularité à 25%, vous avez voté Macron, donc vous êtes un nigaud  |  [17/11/2018] Arnaud Chavez, meneur des gilets jaunes pour Mézières, a été photographié faisant une quenelle nazie devant une stèle en hommage des victimes juives du nazisme  |  Les deux individus incarcérés suite à la violente agression du policier de la Bac Toulon, le 2 novembre dernier à Hyères, ont été remis en liberté en toute discrétion par la justice  |  [16/11/2018] Nikki Haley : Les Etats-Unis s’opposent à l’appel de l’Assemblée générale des Nations unies pour qu’Israël rende le plateau du Golan à la Syrie  |  [15/11/2018] Voici un aperçu de la prudence avec laquelle #Israël évite les pertes civiles à #Gaza: L’armée israélienne a appelé un type et a passé 45 minutes au téléphone avec lui pour qu’il évacue sa maison, avant de bombarder le bâtiment des médias du #Hamas situé à côté  |  Le sebateur Lindsey Graham a déclaré qu’il enquêterait davantage sur la controverse entourant les e-mails d’Hillary Clinton s’il devenait président du Comité judiciaire l’an prochain  |  Un « militaire » se filme et déclare qu’il est « obligé de travailler avec les porcs » en désignant les gendarmes  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Dreuz Info le 5 septembre 2008

  

La France décalée,  anachronique et schizophrène


  
  

Hier jeudi 4 septembre 2008 le groupe pétrolier français Total annonce pompeusement qu’il a signé trois accords pétroliers et gaziers avec la Syrie,  après la visite de deux jours du président français Nicolas Sarkozy dans ce pays.  Total a conclu un accord établissant un partenariat stratégique avec la Syrian Petroleum Company  et avec  la Syrian Gas Company.  Total n’a même pas eu la pudeur de laisser passer quelques jours avant d’annoncer avec fracas le su-sucre que le dictateur syrien a fourgué au socialo-umpiste Sarkozy pour le remercier d’être venu à Damas au seul fin d’obtenir un pseudo-rôle français dans la pantomime diplomatique proche et moyen orientale.  Pseudo-rôle français obtenu par Sarkozy en échange d’une énième capitulation française sur le dossier libanais laissé une fois de plus aux griffes des Syriens.  D’ailleurs,  à peine sorti de ses entretiens levantins avec Sarkozy,  le moustachu de Damas a déclaré à la télévision que ses relations avec la légion mercenaire et étrangère du Hezbollah au Liban restait inchangée.  Aucun doute,  la politique moyen orientale de la France est néo-chiraquienne à 200%.  Et la politique syrienne reste pro-iranienne,  à 200% également.  Les Syriens lâcheraient éventuellement l’Iran en échange de bonnes relations commerciales avec les USA.  Mais pour la France déficitaire et endettée,  la Syrie ne changera rien.


  

A propos de France déficitaire et surendettée,  David Victoroff dans Valeurs actuelles écrit – en substance – que l’augmentation des cotisations vieillesse,  les nouveaux impôts écologiques,  la taxe sur les mobiles pour financer l’audiovisuel public,  c’est,  à chaque nouveau problème,  un nouvel impôt.  La discussion budgétaire risque cette année de ne pas être de pure forme et l’on verra sans doute s’affronter ceux qui mettent en cause le principe même du bouclier fiscal et ceux qui souhaitent sincèrement que les économies des Français ne soient pas encore une fois ponctionnées.  Les Américains,  eux,  reçoivent des chèques du Trésor public pour les encourager à consommer.  Et les Espagnols,  avec un gouvernement pourtant socialiste,  suppriment l’Impôt Sur la Fortune (ISF).


  

Claude Reichman sur http://claudereichman.com écrit – en substance,  je résume –  que le Revenu de Solidarité Active (RSA),  financé par une taxe de 1,1 % sur les revenus du capital,  c’est le raisonnement qui consiste à dire que le retour à l’emploi des bénéficiaires du Revenu minimum d’insertion (RMI) est rendu difficile par le fait qu’il leur fait perdre le bénéfice de divers avantages et qu’ils ne gagnent pas plus en travaillant qu’en restant au RMI.  D’où l’idée de continuer à leur verser une partie de ce qu’ils perçoivent au titre du RMI quand ils prennent un emploi.  Et à ce propos,  une personne qui préfère être payée à ne rien faire,  plutôt que de vivre de son travail,  ne fait pas preuve de dignité.  En effet.  Donc par rapport aux salariés déjà en poste,  les titulaires du RSA seront mieux payés pour le même travail.  L’économie a besoin d’une baisse des impôts et des taxes,  afin de stimuler l’esprit d’entreprise qui est le seul moyen de garantir la création de richesse.  Le vrai problème,  c’est la politique dépensière de l’Etat et des organismes sociaux.  La dette de la France est de 1200 milliards d’euros.  Un pays dont les citoyens disposent d’une épargne n’est pas en faillite,  dit Sarkozy.  En clair,  on veut faire main basse sur l’épargne que les Français se sont constituée au fil des ans après impôt,  notamment auprès des compagnies d’assurances.



Philippe Sully Robert sur http://sully1.typepad.com écrit – en substance – que le président Sarkozy se rend aujourd’hui vendredi 5 septembre 2008 aux Chantiers de l’Atlantique pour y rencontrer les syndicats et le président de STX Shipbuilding,  actionnaire principal sud-coréen du norvégien Aker-Yards,  lui-même propriétaire des lieux.  En juin dernier,  Nicolas Sarkozy avait fait part de sa volonté d’acquérir 9% du capital de ce groupe histoire de ne pas perdre la main dans ce qui constitue le jeu préféré de nos princes :  l’interventionnisme d’Etat.  Aux dernières nouvelles,  le Président n’a-t-il d’ailleurs pas laissé entendre qu’en plus des 9% fermes déjà prévus,  l’Etat pourrait bien s’emparer le moment venu des 25% détenus par Alstom dans le capital de Akers-Yard ?  Nicolas Sarkozy sur place :  « Je ne laisserai jamais tomber les chantiers de l’Atlantique.  Je ne l’ai jamais voulu.  Ce n’est pas maintenant que je vais commencer ».  Bonne chance,  donc,  aux nouveaux propriétaires qui vont vite connaître les délices de l’Etat tutélaire.  Une telle manipulation politique,  des plus anachroniques dans une monde ouvert où le capitalisme d’Etat n’a plus sa place,  est clairement destinée à faire croire aux Français que la France,  littéralement ôtée de tous ses moyens,  peut encore faire illusion en se payant de mots.  Il va de soi que la CGT a appelé à manifester lors de la visite du chef de l’Etat pour bien montrer au monde qui est le vrai patron du chantier de Saint-Nazaire,  ce dernier fût-il désormais placé sous contrôle étranger.



On le voit une fois de plus, 
la politique économique et la politique étrangère de la France ne changent guère.  Certes,  Sarko c’est « moins pire » que Ségo.  Cela dit,  le problème à moyen terme reste le même quel que soit le parti au pouvoir :  la France accroît son déficit et son endettement.  Tout en prétendant jouer à nouveau un rôle de premier plan sur la scène politique internationale.  La France est un pays décalé,  anachronique et schizophrène.  Demain est un autre jour.

Miguel Garroté  pour  leblogdrzz

  

   
  
  

Loading...
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz