FLASH
[15/07/2018] Depuis samedi matin, les terroristes ont tiré plus de 200 roquettes sur les citoyens israéliens. Et aucun gros titre pour dénoncer ça ?  |  [14/07/2018] Tsahal a frappé des douzaines de cibles du #Hamas à la suite des attaques terroristes de roquette contre non pas l’armée mais des civils en #Israël  |  Eric Ciotti a qualifié Emmanuel Macron d' »adolescent immature » atteint d’un « sentiment de surpuissance ». Ça dit quoi sur les français qui ont choisi d’élire un ado immature ?  |  #Syrie L’État islamique affirme que des engins explosifs ont explosé à la base de Hay’at Tahrir Al-Sham à Sarmada- #Idlib  |  #Tsahal vient de cibler 1 zone derrière l’Université Al Quds au nord de #Gaza avec un missile en réponse à une agression du Hamas  |  #Gaza: 2 Palestiniens modérément blessés par 1 roquette artisanale tirée depuis Gaza et retombée sur Gaza dans le quartier d’Al-Nasser à Rafah. Boom!!!  |  #Bastille night was very quite in #Paris area: 237 jailed, 183 arrests for questioning, 134 vehicles burned. 5 police officers, 4 firemen injured. 1 supermarket looted. Immigration brings a lot of good things  |  La nuit du 13 juillet a été normalement calme en région parisienne: 237 interpellations, 183 GAV, 134 véhicules incendiés. 4 policiers, 4 pompiers et 1 gendarme blessés. 1 Franprix pillé  |  « Après ma nuit blanche à cause des tirs de roquettes des islamistes de Gaza superbement occultés par les médias, l’alerte rouge continue chez moi au sud d’Israël. C’est ça, une religion de paix et d’amour ? »  |  Purge de #Twitter: Les journalistes et gauchistes s’attendaient à ce que Trump perde des millions de followers, il en a perdu 340 000. Obama en a perdu 3 millions, mais là les gauchistes ont regardé ailleurs  |  Pour la 1ère fois depuis 2014, 1 missile antichar guidé a été tiré sur les forces israéliennes à l’est de Khan Younis. Des chars israéliens ont tiré sur 1 maison d’où le missile a été lancé. Plusieurs victimes parmi les terroristes  |  Fin du suspens: Le Sénat confirmera la nomination du juge Kavanaugh à la Cour suprême le 1er octobre – prudemment avant les élections de mi-mandat  |  Les Arabes rapportent que des avions de combat israéliens bombardent des cibles terroristes du Hamas dans le centre de Gaza en réponse aux attaques terroristes d’aujourd’hui le long de la clôture de la frontière de sécurité. Des alertes rouge retentissent dans le sud d’Israël  |  [13/07/2018] De plus en plus à gauche, les Démocrates ont demandé que les fonds du Congrès soient utilisés pour fournir gratuitement des tampons d’hygiène féminine. Ils en ont reçu 500 par la poste !  |  Les médias obsédés par la haine de Trump ne vous ont pas dit que Trump passe en revue les troupes avec la reine Elizabeth II à Windsor, l’une des rares, sinon la seule fois en plus de 70 ans, qu’elle l’a fait avec un chef d’État? Étrange, leur métier n’est pas d’informer?  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Dreuz Info le 5 septembre 2008

  

La France décalée,  anachronique et schizophrène


  
  

Hier jeudi 4 septembre 2008 le groupe pétrolier français Total annonce pompeusement qu’il a signé trois accords pétroliers et gaziers avec la Syrie,  après la visite de deux jours du président français Nicolas Sarkozy dans ce pays.  Total a conclu un accord établissant un partenariat stratégique avec la Syrian Petroleum Company  et avec  la Syrian Gas Company.  Total n’a même pas eu la pudeur de laisser passer quelques jours avant d’annoncer avec fracas le su-sucre que le dictateur syrien a fourgué au socialo-umpiste Sarkozy pour le remercier d’être venu à Damas au seul fin d’obtenir un pseudo-rôle français dans la pantomime diplomatique proche et moyen orientale.  Pseudo-rôle français obtenu par Sarkozy en échange d’une énième capitulation française sur le dossier libanais laissé une fois de plus aux griffes des Syriens.  D’ailleurs,  à peine sorti de ses entretiens levantins avec Sarkozy,  le moustachu de Damas a déclaré à la télévision que ses relations avec la légion mercenaire et étrangère du Hezbollah au Liban restait inchangée.  Aucun doute,  la politique moyen orientale de la France est néo-chiraquienne à 200%.  Et la politique syrienne reste pro-iranienne,  à 200% également.  Les Syriens lâcheraient éventuellement l’Iran en échange de bonnes relations commerciales avec les USA.  Mais pour la France déficitaire et endettée,  la Syrie ne changera rien.


  

A propos de France déficitaire et surendettée,  David Victoroff dans Valeurs actuelles écrit – en substance – que l’augmentation des cotisations vieillesse,  les nouveaux impôts écologiques,  la taxe sur les mobiles pour financer l’audiovisuel public,  c’est,  à chaque nouveau problème,  un nouvel impôt.  La discussion budgétaire risque cette année de ne pas être de pure forme et l’on verra sans doute s’affronter ceux qui mettent en cause le principe même du bouclier fiscal et ceux qui souhaitent sincèrement que les économies des Français ne soient pas encore une fois ponctionnées.  Les Américains,  eux,  reçoivent des chèques du Trésor public pour les encourager à consommer.  Et les Espagnols,  avec un gouvernement pourtant socialiste,  suppriment l’Impôt Sur la Fortune (ISF).


  

Claude Reichman sur http://claudereichman.com écrit – en substance,  je résume –  que le Revenu de Solidarité Active (RSA),  financé par une taxe de 1,1 % sur les revenus du capital,  c’est le raisonnement qui consiste à dire que le retour à l’emploi des bénéficiaires du Revenu minimum d’insertion (RMI) est rendu difficile par le fait qu’il leur fait perdre le bénéfice de divers avantages et qu’ils ne gagnent pas plus en travaillant qu’en restant au RMI.  D’où l’idée de continuer à leur verser une partie de ce qu’ils perçoivent au titre du RMI quand ils prennent un emploi.  Et à ce propos,  une personne qui préfère être payée à ne rien faire,  plutôt que de vivre de son travail,  ne fait pas preuve de dignité.  En effet.  Donc par rapport aux salariés déjà en poste,  les titulaires du RSA seront mieux payés pour le même travail.  L’économie a besoin d’une baisse des impôts et des taxes,  afin de stimuler l’esprit d’entreprise qui est le seul moyen de garantir la création de richesse.  Le vrai problème,  c’est la politique dépensière de l’Etat et des organismes sociaux.  La dette de la France est de 1200 milliards d’euros.  Un pays dont les citoyens disposent d’une épargne n’est pas en faillite,  dit Sarkozy.  En clair,  on veut faire main basse sur l’épargne que les Français se sont constituée au fil des ans après impôt,  notamment auprès des compagnies d’assurances.



Philippe Sully Robert sur http://sully1.typepad.com écrit – en substance – que le président Sarkozy se rend aujourd’hui vendredi 5 septembre 2008 aux Chantiers de l’Atlantique pour y rencontrer les syndicats et le président de STX Shipbuilding,  actionnaire principal sud-coréen du norvégien Aker-Yards,  lui-même propriétaire des lieux.  En juin dernier,  Nicolas Sarkozy avait fait part de sa volonté d’acquérir 9% du capital de ce groupe histoire de ne pas perdre la main dans ce qui constitue le jeu préféré de nos princes :  l’interventionnisme d’Etat.  Aux dernières nouvelles,  le Président n’a-t-il d’ailleurs pas laissé entendre qu’en plus des 9% fermes déjà prévus,  l’Etat pourrait bien s’emparer le moment venu des 25% détenus par Alstom dans le capital de Akers-Yard ?  Nicolas Sarkozy sur place :  « Je ne laisserai jamais tomber les chantiers de l’Atlantique.  Je ne l’ai jamais voulu.  Ce n’est pas maintenant que je vais commencer ».  Bonne chance,  donc,  aux nouveaux propriétaires qui vont vite connaître les délices de l’Etat tutélaire.  Une telle manipulation politique,  des plus anachroniques dans une monde ouvert où le capitalisme d’Etat n’a plus sa place,  est clairement destinée à faire croire aux Français que la France,  littéralement ôtée de tous ses moyens,  peut encore faire illusion en se payant de mots.  Il va de soi que la CGT a appelé à manifester lors de la visite du chef de l’Etat pour bien montrer au monde qui est le vrai patron du chantier de Saint-Nazaire,  ce dernier fût-il désormais placé sous contrôle étranger.



On le voit une fois de plus, 
la politique économique et la politique étrangère de la France ne changent guère.  Certes,  Sarko c’est « moins pire » que Ségo.  Cela dit,  le problème à moyen terme reste le même quel que soit le parti au pouvoir :  la France accroît son déficit et son endettement.  Tout en prétendant jouer à nouveau un rôle de premier plan sur la scène politique internationale.  La France est un pays décalé,  anachronique et schizophrène.  Demain est un autre jour.

Miguel Garroté  pour  leblogdrzz

  

   
  
  

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz