FLASH
[19/10/2017] Ariane Fornia, fille d’Eric Besson, accuse l’ex-ministre Pierre Joxe d’agression sexuelle  |  Wolf Blitzer (CNN) est le 1er journaliste de gauche à évoquer le scandale Clinton/ Obama/ Uranium depuis sa révélation il y a 24 heures  |  [18/10/2017] France : 54% des condamnés pour jihad en 2014 auront purgé leur peine et seront libres en 2020 de faire devinez quoi!  |  Israël élu à la tête du COPUOS, le comité pour un usage pacifique de l’espace de l’ONU  |  JP Grumberg: Proverbe Yiddish pour les gens de gauche : ce que tu ne vois pas avec tes yeux, ne l’invente pas avec ta bouche  |  Israël attentat : un colon arabe palestinien a foncé sur des soldats israéliens avec un couteau à Gush Etzion. Terroriste blessé  |  Les constructions juives en Judée Samarie reçoivent une couverture média mondiale. L’abandon mondial du nationalisme Kurde, rien  |  Perquisition au siège du MoDem dans le cadre de l’enquête sur les emplois fictifs des assistants parlementaires européens  |  [17/10/2017] Israël refuse tout dialogue avec un gouvernement palestinien d’union avec des terroristes du Hamas  |  Grande-Bretagne : le patron du Mi5 prévient que le danger terroriste va exploser en intensité  |  Catalogne : 691 entreprises ont délocalisé leur siège social  |  Projet d’attentat par des terroristes ultra-droite: Mélenchon, Castaner et ds mosquées étaient visés selon LCI  |  10 activistes d’extrême droite qui préparaient une attaque arrêtés par la police  |  Effet Trump: la bourse franchit les 23000 points pour la 1ere fois de ses 121 années d’existence  |  Trump : « on m’a demandé si Hillary Clinton se présentera en 2020. J’ai répondu : ‘j’espère que oui !’  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Dreuz Info le 24 septembre 2008



Hitler est de retour.  Et le monde s’en fiche.

Miguel Garroté   Hier,  mardi 23 septembre 2008,  le nabot nazillon de Téhéran,  Mahmoud Ahmadinejad,  alias Adolfinejad a prononcé un discours digne de la propagande hitlérienne.  Le problème,  c’est qu’il a prononcé ce discours,  non pas chez lui,  mais à New York,  lors de l’Assemblée générale des Nations Unies.  Or,  que lis-je dans la presse de ce matin mercredi 24 septembre ?  Je n’y lis rien sur l’événement que je viens d’évoquer.  J’y lis :  « La crise financière américaine a dominé les discours mardi à l’ONU ».  J’y lis encore :  « L’idée d’un élargissement du Conseil de sécurité est revenue en force mardi lors du débat de l’Assemblée générale de l’ONU ».  Mais le pire,  c’est que le discours du génocidaire négationniste iranien Mahmoud Ahmadinejad à l’Assemblée générale des Nations unies s’est terminé sous les applaudissements,  alors qu’il avait,  dans sa phobie conspirasionniste,  vilipendé « les sionistes assassins » et qu’il avait prédit « la fin de l’empire américain ».  « Les Juifs et les Américains sont des assassins qui vont disparaître »,  c’est un dictateur théocratique qui le dit.




Côté gens sensés,  les vomissures verbales d’Ahmadinejad ont été comparées au ‘Protocole des sages de Sion’,  un faux et un plagiat sur la soi-disant domination juive du monde.  Côté gens sensés,  on a rappelé que l’Iran est l’un des centres du terrorisme mondial ;  et on a expliqué que c’était la première fois dans l’histoire de l’ONU,  fondée après la deuxième Guerre mondiale,  qu’un chef d’Etat tenait de tels propos haineux et antisémites.  Et tandis que Ahmadinejad nazifie à New York,  on apprend que le nombre d’experts nord-coréens en Iran pour aider à élaborer les ogives nucléaires se compte par dizaines.  Les experts nord-coréens travaillent depuis deux ans sur un site militaire secret à Hemmat dans la région de Khozi,  au sud-est de Téhéran.




Aujourd’hui mercredi 24 septembre 2008,  Claire Dana Picard,  sur  http://a7fr.com écrit notamment (extraits) :  « Mahmoud Ahmadinejad a attaqué avec virulence l’Etat d’Israël,  dénonçant notamment ‘le pouvoir d’une poignée de sioniste’ qui selon lui avaient la mainmise sur l’économie mondiale et sur la politique internationale.  (…)  Il a encore estimé que ‘le régime sioniste était en train de s’effondrer et ne disposait d’aucun moyen de se sortir de la boue dans laquelle il s’était embourbé avec ses alliés’.  (…)  En Israël,  les réactions n’ont pas tardé  (…)  Benyamin Netanyahu,  leader du Likoud, (…) a estimé que le monde avait la mémoire courte et ne tirait pas les leçons de la Shoah ».




Le monde a la mémoire courte et le monde ne veut pas regarder l’islamisme en face.  A ce propos,  Elias Lévy, sur http://cjnews.com,  écrit un article intéressant dans lequel il cite le journaliste algérien musulman Mohammed Sifaoui (extraits) :  « Le journaliste algérien musulman Mohammed Sifaoui n’y va pas avec le dos de la cuillère lorsqu’il livre ses réflexions sur l’islamisme.  (…)  ‘Je suis l’un des rares journalistes musulmans à avoir écrit noir sur blanc que l’islamisme est aussi ancien que la religion musulmane.  Ce propos m’a causé beaucoup d’ennuis,  y compris des menaces de mort’, confia-t-il lors de son intervention inopinée dans un panel sur l’islamisme,  qui a eu lieu dans le cadre du dernier Salon du Livre de Paris.  Pour éviter les remous,  les organisateurs de cette manifestation littéraire n’ont pas annoncé publiquement sa participation à cette table ronde ».
 

« Mohammed Sifaoui a partagé cette tribune avec quatre autres spécialistes reconnus de l’islamisme et des questions moyen-orientales :  l’historien israélien Michel Abitbol,  professeur à l’Université Hébraïque de Jérusalem et spécialiste chevronné des relations judéo-musulmanes ;  le géopolitologue français Frédéric Encel ;  l’économiste israélien Jacques Bendelac ;  et le journaliste français Michel Taubmann,  spécialiste de l’Iran et auteur d’une biographie très fouillée de Mahmoud Ahmadinejad.  Les intégristes islamistes ne préconisent pas seulement la destruction d’Israël,  ‘ils exhortent aussi tous les Musulmans à entreprendre une Djihad pour exterminer tous les Juifs’,  rappela Mohammed Sifaoui.  ‘Les leaders arabes,  dont je me méfie énormément,  ont une peur noire de tout dialogue direct avec Israël parce qu’ils ont été pris en otage par les islamistes qui,  eux,  prônent sans ambages l’annihilation de l’État hébreu.  Les gouvernants arabes ont un double discours qui,  à mes yeux,  est aussi dangereux que la rhétorique abjecte ressassée par les islamistes’.  D’après Mohammed Sifaoui,  les islamistes fondamentalistes musulmans ne vouent pas seulement aux gémonies l’État d’Israël,  ces fous d’Allah exècrent viscéralement les Juifs.  ‘Ce n’est pas un secret de polichinelle que les islamistes ne souhaitent qu’une chose ardemment: que tous les Juifs disparaissent de la terre’ ».

 

« Pour preuve,  ajouta-t-il :  le livre le plus vénéré par les islamistes fondamentalistes est un bréviaire de la haine contre les Juifs.  Ce livre regorgeant de stéréotypes judéophobes,  d’inspiration saoudienne,  qui s’intitule Les signaux précurseurs de la fin du monde,  est la ‘pierre angulaire du credo idéologique des islamistes’.  ‘Ce livre odieux,  en vente très librement dans les librairies islamistes de France,  explique ce qu’il faut faire pour ‘réislamiser’ les musulmans égarés comme moi,  endoctriner des non-musulmans,  que le monde musulman s’unisse pour lutter contre la mécréance mondiale…  L’étape ultime avant que l’Apocalypse ne se produise sera le retour du Messie qui,  selon les islamistes,  viendra prendre la bannière du ‘vrai islam’ pour se diriger vers Jérusalem pour tuer tous les Juifs qu’il rencontrera dans son chemin.  Et,  je cite ce livre :  ‘Ce jour-là,  par miracle,  même l’Arbre appellera le Combattant de l’islam et lui dira :  Ô,  Soldat de Dieu,  viens vers moi,  il y a un Juif qui se cache derrière moi,  viens le tuer.  Même le Rocher parlera et dira :  Ô,  Combattant de Dieu,  viens vers moi,  il y a un Juif qui se cache derrière moi,  viens le tuer’…  ‘Pour les islamistes,  la fin du monde et le salut ne pourront survenir que lorsque tous les Juifs seront exterminés.  C’est ça l’idéologie intégriste islamiste.  Arrêtons,  surtout en Occident,  de nous raconter des histoires !’,  a dit Mohammed Sifaoui ».

 

« Chose certaine,  ajouta cet intellectuel arabe foncièrement anti-islamiste,  ce ‘phénomène ravageur’ ne sera pas jugulé en pactisant avec ses hérauts.  ‘Ma préoccupation est née d’observations que j’ai faites ces dernières années dans les sociétés arabes.  Il faut se rendre à l’évidence que des États comme l’Égypte,  la Jordanie,  l’Arabie Saoudite…sont des sociétés gangrenées par l’intégrisme religieux.  Pour ne pas être évincés du pouvoir,  les dirigeants couards de ces États aux abois cherchent des compromis avec les franges les plus extrémistes dans leur société,  en l’occurrence les partis les plus intégristes.  C’est pour cette raison que ces pays arabes n’arrivent pas à franchir le pas et à se couper des éléments les plus extrémistes de leur société pour normaliser leurs relations avec Israël.  Ces États n’arrivent pas à tirer leurs peuples vers le haut parce qu’ils sont gouvernés par des hommes qui ne se sont jamais distingués par leur bonne gouvernance,  ni par leur strict respect de la démocratie et des valeurs universelles’… ».  Et l’Occident n’identifie pas le menace islamiste…




« L’Occident n’identifie pas encore la menace iranienne et ceux qui l’ont détectée n’agissent pas »,  a déclaré,  à ce sujet,  ce matin,  le chef du Likoud Benyamin Netanyahu sur les ondes de la radio militaire Galei Tsahal.  A propos de Netanyahu,  David Bescond sur rebelles.info écrit aujourd’hui (extraits) :  « Le chef du parti travailliste Ehoud Barak  (…)  semble très sensible à l’idée d’un gouvernement d’union nationale lancée par Tzipi Livni.  Il a également demandé à Benyamin Netanyahu de rejoindre une coalition élargie.  (…)  Il n’est pas évident qu’Israël puisse se payer le luxe d’élections législatives anticipées qui dans le meilleur des cas ne donneront un nouveau gouvernement à l’Etat hébreu que dans six mois.  (…)  Devant l’urgence que fait peser la menace iranienne sur la sécurité d’Israël,  la stratégie du Likoud risque de se retourner contre lui (ndlr : contre Netanyahu).  La population israélienne pourrait très bien ne pas comprendre le refus de Benyamin Netanyahu de rejoindre un gouvernement d’union nationale et ne voir dans cette attitude qu’un égoïsme opportuniste basé sur des sondages lui donnant la victoire en cas d’élections législatives anticipées ».  On ne peut être plus clair.  Y a-t-il encore en Israël des personnalités politiques qui placent la défense de leur peuple au-dessus de leurs propres ambitions ?  Israël affronte le pire danger de son histoire :  l’Iran nucléaire et ses réseaux terroristes.  Il faut à Israël une personne providentielle.



  

A propos d’Israël et de l’Iran,  il est vrai que nos médias intègrent le problème iranien dans le conflit israélo-arabe.  Et puisqu’il en est ainsi,  je ne résiste pas au plaisir de signaler qu’à cet égard,  le Professeur Guy Millière,  dans une toute récente interview accordée à leblogdrzz,  a déclaré :  « L’urgence est,  en tous cas,  de rompre avec l’idée suicidaire qu’il y a,  présentement,  un ‘partenaire pour la paix’ avec Israël au sein de l’Autorité palestinienne.  Un vrai partenaire pour la paix n’éduque pas les enfants à la haine et à la guerre.  Il ne laisse pas des journaux publier eux-mêmes des appels à la haine et à la guerre.  Pour ce qui me concerne,  je pense qu’il existe déjà un Etat arabe sur le territoire palestinien,  la Jordanie ».  Certes.  L’ennui,  c’est que nos fonctionnaires journaleux ignorent ce que signifie – historiquement et géographiquement – la Palestine…


  
  

Sur nos blogues,  leblogdrzz,  monde-info,  etc.,  nous subissons régulièrement des posts alléguant que « trop » traiter de la Shoah réactive l’antisémitisme.  Et des posts alléguant qu’on parle « trop » des Juifs et pas assez des autres.  Etranges allégations en vérité,  surtout à la lumière des vomissures ahmadinejadiques en milieu onusiaque.  Tiens,  justement,  à ce propos,  Arte,  à 21:00,  aujourd’hui mercredi 24 septembre 2008,  diffuse un documentaire,  intitulé Terminus Auschwitz – Les chemins de fer européens et la Shoah.  Il s’agit d’un documentaire allemand de 55 minutes réalisé cette année 2008.  Petit rappel :  la déportation des Juifs originaires de nombreux pays européens fut coordonnée par Eichmann en coopération avec la compagnie ferroviaire allemande Deutsche Reichsbahn.  Mais l’intervention d’autres compagnies ferroviaires fut nécessaire pour organiser le transport.  En France,  aux Pays-Bas,  en Slovaquie,  etc.,  les compagnies ferroviaires nationales ont géré les horaires et les plans de circulation des trains de la mort ;  elles ont mis des wagons à bestiaux,  des locomotives,  du charbon et même du personnel à la disposition des nationaux-socialistes allemands.  Les survivants des camps d’extermination et leurs enfants s’efforcent depuis longtemps de dénoncer ces collaborations.  A l’heure ou Hitler est de retour sous la forme d’un Ahmadinejad à la tribune de l’ONU,  ce documentaire tombe à pic.  Même si certains pensent que c’est un documentaire de « trop ».  Bien le bonjour et à demain.

Miguel Garroté

Post Scriptum :  j’apprends à l’instant que le Cardinal Vallini s’est rendu à l’hôpital où se trouve le prêtre d’une paroisse de Rome,  Don Canio,  qui a été agressé hier mardi 23 septembre 2008,  par Marco Rovagna,  un jeune homme de 25 ans.  Le prêtre est dans le coma avec 200 points de sutures.  Don Canio a été agressé alors qu’il se trouvait dans le bureau de sa paroisse.  Dans la poche de l’agresseur,  la police a trouvé ces mots sur un morceau de papier :  « cela est seulement le début »,  avec la signature « 666 ».

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz