FLASH
[22/09/2017] Le gouvernement Valls a minoré les dépenses de la Sécu dit la Cour des comptes-mais les politiques ne rendent pas compte de leurs actes  |  Calais (62) : les conflits entre musulmans commencent: combats entre migrants éthiopiens, irakiens et syriens  |  Ile d’Oléron: le maire ne voulait pas d’un McDonald’s mais n’avait aucun problème avec une mosquée  |  Un djihadiste originaire de Toulouse a été livré à la France par la Turquie  |  Val-de-Reuil (27) : le commissariat encerclé et bloqué par 80 musulmans turcs  |  Ville la belle immigration ! Une Allemande violée en plein jour en pleine rue à Munich par des Afghans  |  Enorme victoire diplomatique de Trump : la Chine ordonne à toutes ses banques de cesser toute relation avec Corée du Nord  |  [21/09/2017] Florian Philippot quitte le FN : « Il était temps ! Reste maintenant à changer de ligne » tweet Robert Ménard  |  [20/09/2017] Vicieux, Mélenchon l’homme du peuple voyage en Business quand ses collègues sont en éco  |  Attentat de Londres : 2 nouvelles arrestations, 4 musulmans sont actuellement interrogés  |  Vicieux, quand Obama était président, il a beaucoup critiqué Wall Street. Maintenant il y fait des conférences payées 400 000$  |  Tremblement de terre au Mexique : 160 morts  |  Israël : cette année, l’armée a saisi 385 armes illégales aux colons arabes en Judée Samarie  |  [19/09/2017] Tweet de Netanyahu: « le discours de Trump est le meilleur que j’ai entendu à l’ONU en trente ans ! »  |  Le jihadiste de l’attentat de Londres a de la famille à Noord-Brabant, aux Pays-Bas  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Dreuz Info le 30 septembre 2008

En juin 2004, l’administration Bush critique le programme d’obtention de crédits immobiliers créé par Bill Clinton et soutenu par tout l’establishment démocrate, Nancy Pelosi y compris.

Parmi les sociétés citées, Fannie & Freddie, aujourd’hui à l’origine d’une crise économique sans précédent.

Les Démocrates refusent de reconsidérer cette pratique, et voilà où nous en sommes…


 

WASHINGTON — A bevy of House Democrats urged President Bush to reconsider his administration’s criticisms of the housing-related government-sponsored enterprises and instead work with Congress to strengthen the mission and oversight of the GSEs.

June 30, 2004, Wall Street Journal


The 76 House Democrats made their case in a letter to the president Tuesday. The housing GSEs are Fannie Mae, Freddie Mac and the Federal Home Loan Bank System. Legislation to strengthen regulation of these huge enterprises ran out of gas on Capitol Hill this spring.


Complaining that « the Administration has turned to attacking the GSEs publicly, » the House Democrats said, « We are very concerned that the Administration would work to foster negative opinions in the financial markets regarding the GSEs, raising their cost of financing. »


« If the intent is to get pro-housing members of Congress to weaken their support of the GSEs » mission, it is a mistaken strategy, » the House Democrats said.


Among those signing the letter were Reps. Nancy Pelosi (D., Calif.), the House Democratic leader, and Barney Frank (D., Mass.) the ranking Democrat on the House Financial Services Committee, and Paul Kanjorski (D., Pa.), the ranking Democrat on the House Capital Markets subcommittee. The Democrats said their position isn’t based on institutional loyalty but rather on concern for the GSEs affordable housing function.

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz