FLASH
[23/10/2017] La télévision locale catalane TV3 refuse la mise sous tutelle de Madrid  |  [22/10/2017] Trump aux Européens : « ne nous soutenez pas contre l’Iran, continuez à faire des affaires avec eux, vous avez besoin de cet argent »  |  46% des Américains pensent que les médias fabriquent entièrement des histoires au sujet de Donald Trump. Combien en France le savent?  |  Interrogée au point de passage que la gauche veut supprimer, 1 arabe palestinienne a avoué vouloir commettre un attentat en Israël  |  [21/10/2017] Tchéquie : Libéraux populistes (Babis) 30,7%, Extrême droite SPD 11%, Conservateurs ODS 10,6%  |  Élections tchèques : le milliardaire populiste anti-migrants Babis largement devant  |  Trump va rendre publiques les archives sur la mort de Kennedy – la CIA veut les garder secrètes 20 ans de plus  |  Espagne : le gouvernement prévoit la destitution du président catalan Puigdemont dans les 6 mois  |  Espagne : Le gouvernement suspend l’autonomie de la Catalogne (application article 155)  |  L’Assemblée a voté la suppression de la taxe d’habitation pour 80% des ménages d’ici 2020 : ça va coûter très cher aux Français  |  Israël a tiré sur les positions de l’artillerie syrienne après 5 roquettes tirées sur le Golan  |  Elus du personnel : leur nombre devrait baisser nettement dans les grandes entreprises (enfin)  |  Egypte : 58 policiers tués lors d’un attentat de l’organisation Hasm à Giza au sud du Caire  |  #Allemagne : plusieurs personnes ont été blessées dans une attaque de couteau à Munich  |  Règlement de compte hier soir à Marseille. 2 individus armés (fusil à pompe) ont tué un homme à la Bricarde  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Dreuz Info le 10 octobre 2008
Il fut un temps où, comme beaucoup, je croyais qu’entamer une discussion, même contradictoire, permettait une saine compétition.

Il fut un temps où, comme certains, je pensais qu’une idée pouvait être source d’intérêt pour les autres.

Il fut un temps où j’ai cru que le net rapprocherait les gens.

Il fut un temps où je pensais que la liberté était un tel bien que chacun serait prêt à se battre pour elle.

Vous savez quoi ? J’avais tort.

La liberté d’expression n’existe que pour attirer la haine et le sarcasme.

Défendre une idée différente ne vous attire que moqueries, injures, menaces.

Internet n’est finalement que le réceptacle d’un torrent de boue où chacun peut, à loisir, baver sur ceux qui ont le malheur de ne pas penser comme la majorité.

La discussion ne souffre pas de contradiction. Pour un contradicteur honnête, combien de trolls qui viennent étancher ici leur soif de haine, leur besoin pathologique d’injurier les autres, de leur cracher au visage.

La liberté vaut qu’on se batte pour elle.


Même si cela veut dire que l’on sera cloué au pilori.

Au blog Drzz, nous avons choisi d’aimer la vie, de chérir la liberté, d’oser affirmer nos opinions conservatrices.

Nos modèles, que dis-je nos icônes ont pour nom Bush, Benoît XVI, Millière, Littman, Palin. Nous croyons en eux car nous pensons qu’ils ont raison. Peut-être avons-nous tort mais ce sont nos idées.

Certains d’entre nous osent même avouer leur attachement au christianisme, cette religion bâtie sur le sacrifice d’un homme. Et ce malgré les sarcasmes, malgré les injures, malgré la haine.

Nous pensons que la médiocrité, le sport national français qui nous vaudrait tant de médailles s’il devenait discipline olympique, est une tare et nous chérissons le travail, seule chose qui nous rend vraiment libre. Affirmer son niveau d’étude, son amour de l’œuvre bien faite ne peut que vous exposer face à ceux qui se contentent du minimum intellectuel requis pour s’épancher en commentaires insultants.

J’entends déjà les trolls fourbirent leur clavier, astiquer leurs injures favorites. Qu’ils se posent la question suivante : pourquoi venir ici ? pour me prouver que je suis un vrai dur ? Ou par simple masochisme ? Pour me défouler à bon compte ? Pour montrer mon intolérance pathologique.

Le Blog Drzz n’abdiquera pas, n’abdiquera jamais, même si le 4 novembre, l’Amérique choisit la voie que nous ne voulons pas.


C’est peut-être cela l’essence de la liberté.
(David)

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz