FLASH
[23/10/2017] La télévision locale catalane TV3 refuse la mise sous tutelle de Madrid  |  [22/10/2017] Trump aux Européens : « ne nous soutenez pas contre l’Iran, continuez à faire des affaires avec eux, vous avez besoin de cet argent »  |  46% des Américains pensent que les médias fabriquent entièrement des histoires au sujet de Donald Trump. Combien en France le savent?  |  Interrogée au point de passage que la gauche veut supprimer, 1 arabe palestinienne a avoué vouloir commettre un attentat en Israël  |  [21/10/2017] Tchéquie : Libéraux populistes (Babis) 30,7%, Extrême droite SPD 11%, Conservateurs ODS 10,6%  |  Élections tchèques : le milliardaire populiste anti-migrants Babis largement devant  |  Trump va rendre publiques les archives sur la mort de Kennedy – la CIA veut les garder secrètes 20 ans de plus  |  Espagne : le gouvernement prévoit la destitution du président catalan Puigdemont dans les 6 mois  |  Espagne : Le gouvernement suspend l’autonomie de la Catalogne (application article 155)  |  L’Assemblée a voté la suppression de la taxe d’habitation pour 80% des ménages d’ici 2020 : ça va coûter très cher aux Français  |  Israël a tiré sur les positions de l’artillerie syrienne après 5 roquettes tirées sur le Golan  |  Elus du personnel : leur nombre devrait baisser nettement dans les grandes entreprises (enfin)  |  Egypte : 58 policiers tués lors d’un attentat de l’organisation Hasm à Giza au sud du Caire  |  #Allemagne : plusieurs personnes ont été blessées dans une attaque de couteau à Munich  |  Règlement de compte hier soir à Marseille. 2 individus armés (fusil à pompe) ont tué un homme à la Bricarde  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Dreuz Info le 27 octobre 2008

A la fin de la Seconde Guerre mondiale, les agences de renseignement occidentales ayant dirigé la contre-offensive alliée – les nouvellement nommées CIA et le MI6 – établirent des plans de secours dans le cas où l’Europe serait envahie par les troupes soviétiques.

Il s’agissait de créer des groupes armés semblables aux réseaux de résistants montés pendant la guerre. Ainsi naquit le projet Gladio. Créé sous l’égide du SHAPE, le QG de l’OTAN, il devait coordonner les forces clandestines susceptibles d’évacuer la technologie, les « cerveaux » et les gouvernements européens en cas de coup de force des communistes.

« Le comité clandestin des forces alliées » comprenait la France, la Grèce, la Belgique, la Suisse et l’Italie, notamment. Les services de renseignement militaires et civils de ces pays dirigeaient les différentes cellules qu’ils alimentaient avec l’argent de leurs caisses noires.

L’objectif de Gladio était d’anticiper une invasion de l’URSS. Les pays membres avaient créé des caches d’armes à l’intérieur de leur territoire pour mener une guerre de partisans en cas de coup de force de l’ennemi.

A ce jour, les archives de Gladio ne sont pas ouvertes et l’ampleur du réseau n’est pas connue. L’affaire a pourtant éclaté en Italie grâce à une enquête interne dévoilant les ramifications de ce projet au sein de l’Etat. Puis il y eut le  » scandale des fiches », durant lequel le gouvernement suisse dut reconnaître l’existence de la « P-26 », cellule de renseignement helvétique chapeautée par le MI6 et destinée à évacuer le gouvernement vers l’Irlande en cas d’invasion russe.

Bien sûr, Gladio a suscité son lot de délires conspirationnistes chez les imbéciles. Comme si la résistance alliée contre le communisme était moins justifiable que la lutte contre le nazisme dix ans plus tôt…  

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz