FLASH
[22/10/2017] Interrogée au point de passage que la gauche veut supprimer, 1 arabe palestinienne a avoué vouloir commettre un attentat en Israël  |  [21/10/2017] Tchéquie : Libéraux populistes (Babis) 30,7%, Extrême droite SPD 11%, Conservateurs ODS 10,6%  |  Élections tchèques : le milliardaire populiste anti-migrants Babis largement devant  |  Trump va rendre publiques les archives sur la mort de Kennedy – la CIA veut les garder secrètes 20 ans de plus  |  Espagne : le gouvernement prévoit la destitution du président catalan Puigdemont dans les 6 mois  |  Espagne : Le gouvernement suspend l’autonomie de la Catalogne (application article 155)  |  L’Assemblée a voté la suppression de la taxe d’habitation pour 80% des ménages d’ici 2020 : ça va coûter très cher aux Français  |  Israël a tiré sur les positions de l’artillerie syrienne après 5 roquettes tirées sur le Golan  |  Elus du personnel : leur nombre devrait baisser nettement dans les grandes entreprises (enfin)  |  Egypte : 58 policiers tués lors d’un attentat de l’organisation Hasm à Giza au sud du Caire  |  #Allemagne : plusieurs personnes ont été blessées dans une attaque de couteau à Munich  |  Règlement de compte hier soir à Marseille. 2 individus armés (fusil à pompe) ont tué un homme à la Bricarde  |  Pendant la nuit, 2 roquettes tirées depuis la Syrie ont atteint le Golan – pas de blessé  |  [20/10/2017] #Pologne : 8 blessés dans une attaque au couteau dans le centre commercial VIVO à Stalowa Wola  |  Une ex-assistante parlementaire porte plainte contre le député LREM Christophe Arend pour harcèlement et agression sexuelle  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Dreuz Info le 13 novembre 2008


En lien avec :
L’opération du siècle : l’histoire secrète du 6 septembre 2007

La genèse de l’opération « Orchard » (6 septembre 2007)

La CIA diffuse une vidéo de Dar el-Zour (opération « Orchard »)


Tiré de l’excellent blog israélien « l’actualité vue par JSS », http://jss.over-blog.com/

Il etait temps ! L’AIEA d’El Baradaï à enfin trouvé des traces d’uranium sur le lieu du bombardement israélien en Syrie. Les Etats-Unis tout comme Israël et l’UE soupçonnent la Syrie de vouloir camoufler un réacteur nucléaire. Tout cela restant bien entendu « confidentiel » car aucun rapport officiel n’a pour l’instant été remis.

Selon « l’indic » de l’AIEA, les échantillons étaient traités et non sous une forme brute… Ce qui signifie selon les experts que la Syrie chercherait à construire une bombe et non à utiliser cette ressource énergétique pour une utilisation médicale ou agricole (comme annoncé officiellement). D’ailleurs, si tel était le cas, pourquoi une dizaine d’ingénieurs Nord-Coréens auraient étés retrouvés mort dans le bombardement israélien ?

La présence d’uranium n’est significative que parce qu’elle est associée avec d’autres éléments découverts dans les échantillons récupérés par les experts de l’Agence Internationale de l’Energie Atomique lors de leurs visite sur le site. .

La Syrie ne fanfaronne plus. Elle à pourtant tout tenté. Elle à même, au lendemain du bombardement, détruit toutes les traces possibles. Elle à également labouré la terre pour que les particule d’uranium perdues à la surface de la terre puissent être enfouies quelques mètres en sous-sol. Malgré tout, selon les derniers rapports de la CIA, le régime de Bachar aurait même recommencé la construction d’un site secret… Au même endroit !

Officiellement, ces découvertes et d’autres précisions figureront dans un rapport sur la Syrie qui sera présenté aux représentants des 35 pays membres de l’AIEA la semaine prochaine, en amont d’une conférence de deux jours qui débute le 24 novembre.

L’ambassadeur syrien à Washington, Imad Moustapha a jugé sur CNN « ridicules » les affirmations américaines. Dans un communiqué, la Syrie a dénoncé une « campagne de fausses allégations » visant à affirmer « la présence d’une activité nucléaire » sur son territoire.

Un haut responsable américain, s’exprimant sous couvert d’anonymat, a précisé que lors d’un raid aérien, Israël avait détruit ce réacteur alors qu’il était sur le point de devenir opérationnel. « Israël a pris seul sa décision d’agir. Il l’a fait sans aucun feu vert de notre part. On ne nous a rien demandé », a-t-il assuré.

(En photo : le site syrien bombardé par Israel en 2007)

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz