FLASH
[23/10/2017] Sinaï : L’Etat islamique a capturé 3 membres du Hamas qui creusaient un tunnel terroriste  |  La télévision locale catalane TV3 refuse la mise sous tutelle de Madrid  |  [22/10/2017] Trump aux Européens : « ne nous soutenez pas contre l’Iran, continuez à faire des affaires avec eux, vous avez besoin de cet argent »  |  46% des Américains pensent que les médias fabriquent entièrement des histoires au sujet de Donald Trump. Combien en France le savent?  |  Interrogée au point de passage que la gauche veut supprimer, 1 arabe palestinienne a avoué vouloir commettre un attentat en Israël  |  [21/10/2017] Tchéquie : Libéraux populistes (Babis) 30,7%, Extrême droite SPD 11%, Conservateurs ODS 10,6%  |  Élections tchèques : le milliardaire populiste anti-migrants Babis largement devant  |  Trump va rendre publiques les archives sur la mort de Kennedy – la CIA veut les garder secrètes 20 ans de plus  |  Espagne : le gouvernement prévoit la destitution du président catalan Puigdemont dans les 6 mois  |  Espagne : Le gouvernement suspend l’autonomie de la Catalogne (application article 155)  |  L’Assemblée a voté la suppression de la taxe d’habitation pour 80% des ménages d’ici 2020 : ça va coûter très cher aux Français  |  Israël a tiré sur les positions de l’artillerie syrienne après 5 roquettes tirées sur le Golan  |  Elus du personnel : leur nombre devrait baisser nettement dans les grandes entreprises (enfin)  |  Egypte : 58 policiers tués lors d’un attentat de l’organisation Hasm à Giza au sud du Caire  |  #Allemagne : plusieurs personnes ont été blessées dans une attaque de couteau à Munich  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Dreuz Info le 21 novembre 2008

Miguel Garroté     A l’heure où une poignée de guignols somaliens en Zodiac peuvent se permettre le luxe de détourner un pétrolier saoudien,   l’option militaire contre le nucléaire offensif iranien refait surface,  aujourd’hui vendredi 21 novembre 2008.  Cette fois,  se sont les informations fournies il y a deux jours par l’Agence Internationale de l’Energie Atomique (AIEA) qui remettent l’option militaire sur le tapis.

En finir avec le nabot radioactif

En effet,  Tom Baldwin,  correspondant du quotidien britannique The Times à Washington écrit aujourd’hui vendredi 21 novembre 2008 (extraits) :  « Selon des sources des services de renseignements,  la possibilité d’une action militaire préventive contre les sites nucléaires iraniens s’est renforcée après la publication,  le 19 novembre,  du rapport de l’Agence Internationale de l’Energie Atomique (AIEA) qui insiste sur l’éventualité que l’Iran pourrait avoir déjà en sa possession assez d’uranium enrichi pour fabriquer une bombe nucléaire.  Une telle opération requiert l’accord,  au moins tacite,  des Etats-Unis,  car l’aviation israélienne devra certainement survoler l’espace aérien de l’Irak qui est contrôlé par les Américains.  Le nucléaire iranien sera au centre des discussions entre le Premier ministre Ehoud Olmert et le président américain George Bush qui doivent se rencontrer à Washington au début de la semaine prochaine ».

Cette information du Times a été reprise dès aujourd’hui notamment par les sites Internet du Courrier International et du journal israélien Yediot Ahoronot (ynetnews.com).  Il est vrai que le Premier ministre israélien Ehud Olmert demeure en fonction jusqu’à l’issue des élections anticipées prévues en Israël.  Il est également vrai que Olmert,  en mauvaise posture pour motif de corruption,  tente à tout prix de parvenir à un accord avec les Palestiniens d’ici la fin de son mandat,  question de redorer son blason.  Et afin de ne pas passer pour un traître aux yeux des Israéliens en bâclant un accord de paix israélo-palestinien de dernière minute,  Olmert peut très bien décider simultanément de frapper le nucléaire iranien.  Un accord avec les Palestiniens combiné avec des frappes contre l’Iran pourraient sortir Olmert des abysses et le hisser au pinacle,  ralentissant de ce même fait les procédures judicaires lancées à son encontre.  C’est du moins le genre de calcul que lui,  Olmert,  est parfaitement capable de faire.

Georges Bush de son côté serait ainsi parvenu avant la fin de son mandat,  en janvier 2009 – comme il l’a toujours proclamé – à un accord israélo-palestinien et à la neutralisation du nucléaire offensif iranien.  Quant à Obama,  au vu de ses promesses électorales encore toutes fraîches,  il ne pourrait qu’approuver l’accord israélo-palestinien sans pour autant condamner les frappes contre l’Iran.  Un accord israélo-palestinien d’ici janvier 2009 – certes opportun pour Messieurs Olmert et Bush – est beaucoup moins opportun pour le peuple israélien.  En effet,  avec le Hamas et le Hezbollah sur le dos,  le peuple israélien n’a aucun intérêt à céder la Judée et la Samarie au Fatah d’ici janvier 2009.  En réalité,  Israël n’a jamais eu et n’aura jamais le moindre intérêt à céder la Judée et la Samarie au Fatah.

Avec une population déjà à 70% palestinienne,  c’est la Jordanie qui reste le seul Etat palestinien viable à court,  moyen et long terme.  A cet égard on lira ou relira avec intérêt « Houdna » de Guy Millière paru chez Underbahn.

Enfin,  les frappes préventives contre l’Iran, en soi salutaires,  ne lèveraient qu’une partie de la menace qui pèse sur Israël.  Une pacification globale et durable de la région ne serait possible qu’avec la destruction des arsenaux militaires du Hamas et du Hezbollah,  deux mouvements dont les liens avec l’Iran sont patents.  Dans la foulée – je crois y avoir fait allusion en introduction – il serait peut-être temps de sécuriser le Golfe d’Aden.  La poignée de guignols somaliens qui piratent cette région vivent dans des camps militaires facile à repérer par satellite.  Détruire ces mêmes camps à coups de missiles une fois qu’ils seront repérés ne devrait pas prendre plus de quelques heures.  Même la flotte française devrait pouvoir réussir une telle peccadille.  Si possible sans conférence internationale préalable.  Pour une fois.

Copyright 2008 Miguel Garroté

  

  

  

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz