FLASH
[17/10/2017] Israël refuse tout dialogue avec un gouvernement palestinien d’union avec des terroristes du Hamas  |  Grande-Bretagne : le patron du Mi5 prévient que le danger terroriste va exploser en intensité  |  Catalogne : 691 entreprises ont délocalisé leur siège social  |  Projet d’attentat par des terroristes ultra-droite: Mélenchon, Castaner et ds mosquées étaient visés selon LCI  |  10 activistes d’extrême droite qui préparaient une attaque arrêtés par la police  |  Effet Trump: la bourse franchit les 23000 points pour la 1ere fois de ses 121 années d’existence  |  Trump : « on m’a demandé si Hillary Clinton se présentera en 2020. J’ai répondu : ‘j’espère que oui !’  |  Daphne Caruana Galizia, qui a révélé les Panama Papers, a été tuée par une bombe plantée près de sa voiture  |  [16/10/2017] Israël va construire 1600 logements dans la partie Est de la capitale Jérusalem  |  Rare: Israël a procédé à des frappes aériennes en Syrie près de Damas – la Russie était prevenue  |  Catalogne : le président indépendantiste recule et propose de discuter avec Madrid dans 2 mois  |  Gaza : en réponse aux tirs de roquette, Israël a bombardé des positions terroristes du Hamas pendant la nuit  |  Somalie : l’attentat de la religion de la paix et de la tolérance a fait 231 morts et 275 blessés  |  Pendant la nuit, l’armée israélienne a arrêté 12 colons arabes en Judée, recherchés pour terrorisme  |  [15/10/2017] Prédateur sexuel Harvey Weinstein : la gauche contre-attaque et « ressort » une affaire contre Trump  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Dreuz Info le 25 novembre 2008

Une fois n’est pas coutume,  l’AFP informe un petit peu mieux que d’habitude.  Du reste,  il n’est pas certain que la dépêche AFP ci-après soit reprise par les médias     « La Hezbollah libanais a « triplé sa puissance de feu » depuis la seconde guerre du Liban en 2006,  a affirmé lundi le ministre israélien de la défense Ehud Barak,  menaçant l’Etat libanais de représailles en cas d’un nouveau conflit.  « La puissance de feu du Hezbollah a triplé depuis la fin de la seconde guerre du Liban.  Il possède des missiles qui peuvent atteindre les villes d’Ashkelon,  Beersheba et Dimona (sud d’Israël).  Le Hezbollah possède aujourd’hui 42.000 missiles »,  a affirmé M. Barak au Parlement.  « L’intégration du Hezbollah dans l’Etat libanais expose le Liban et ses infrastructures à des attaques en profondeur dans l’éventualité d’un futur conflit »,  a averti M. Barak.  L’été 2006,  Israël a mené une guerre au Liban contre le Hezbollah après la capture de deux de ses soldats par la milice chiite dans une attaque près de la frontière.  Durant ce conflit du 12 juillet au 14 août, quelque 4000 roquettes ont été tirées sur le nord d’Israël,  forçant un million de personnes à se terrer dans des abris ou à fuir vers le sud du pays.  M. Barak a réaffirmé,  par ailleurs,  sa position en faveur du maintien de la trêve à Gaza avec les islamistes du Hamas qui contrôlent ce territoire.

« Je ne regrette aucun des mois d’accalmie » écoulés depuis cette trêve,  a déclaré M. Barak évoquant la situation dans le secteur sud d’Israël proche de la frontière avec la bande de Gaza.  M. Barak a fait valoir que « dans les mois qui ont précédé l’entrée en vigueur de la trêve on enregistrait jusqu’à 500 tirs de roquettes et mortiers par mois contre le sud d’Israël contre une dizaine de tirs par mois depuis la trêve ».  « A tous les va-t-en guerre je dis :  ce n’est pas vous qui m’apprendrez quoi que ce soit,  sur la guerre,  la paix et mes responsabilités »,  a poursuivi le ministre,  général de réserve et ancien chef d’état-major.  « Je suis ministre de la Défense et non ministre de la guerre et ma tâche consiste à assurer tant que possible le maximum de sécurité pour les citoyens d’Israël »,  a-t-il déclaré.  « Toutefois,  si une opération préventive devait s’avérer nécessaire,  l’armée agira »,  a souligné le ministre rejetant les appels de l’opposition de droite pour une opération d’envergure à Gaza pour mettre fin aux attaques contre le territoire israélien.  La trêve avec le Hamas conclue par l’entremise de l’Egypte est en vigueur depuis le 19 juin pour une période de sept mois jusqu’au 19 décembre.  Elle est secouée depuis le 5 novembre par une brusque flambée de la violence ».

  

  

  

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz