FLASH
[13/12/2018] Pollution : le tribunal de l’Union européenne juge – trop élevées – les limites d’émissions des diesels  |  2 heures avant l’attentat de Strasbourg, la garde des sceaux annonçait qu’elle ne prendrait pas de sanction contre le juge ayant libéré par erreur un djihadiste dangereux  |  La fécondité baisse pour toutes les femmes en France, sauf les immigrées, selon l’INSEE  |  Hassan Nasrallah, le leader du Hezbollah, aurait déclaré dans un discours que la création d’Israël a épargné au groupe terroriste la peine de traquer les Juifs jusqu’au bout du monde  |  [12/12/2018] Saleh Omar Al-Barghouti, le terroriste de l’attentat d’Ofra et fils du fondateur de #BDS Omar Barghouti a été abattu lors d’une intervention de Tsahal à Ramallah  |  Le premier ministre britannique Theresa May joue son poste après un vote de défiance  |  La bénédiction d’Abraham se vérifie: « Je bénirai ceux qui te bénissent Je maudirai ceux qui te maudissent ». La #France s’est mise en travers d’#Israël. Elle en subit les conséquences. Ce n’est que le début  |  Non mais allo ! On peut même pas compter sur #Israël pour faire correctement de l’#Apartheid ! Une femme arabe #palestinienne va être maire adjointe de Haïfa  |  [11/12/2018] L’antisémitisme était la solution respectable pour se débarrasser des juifs d’Europe. L’antisionisme est la façon respectable de se débarrasser des juifs de Palestine  |  100 chrétiens enlevés lors de raids nocturnes dans une église chinoise clandestine  |  Chérif Chekatt, le terroriste de #Strasbourg est armé et n’a pas été interpelé, nuit multiculturelle en vue pour les habitants  |  #Strasbourg : le terroriste se nommerait Chérif Chekatt, né le 4 février 1989 à Strasbourg  |  #Strasbourg : tiens donc, BFMTV affirme que le terroriste fréquentait les milieux extrémistes musulmans (et pourquoi ne sont-ils pas démantelés ?)  |  #Strasbourg : le terroriste reste introuvable, des grenades ont été découvertes dans son logement – les gens, bloqués dans les bars, célèbrent la diversité à leur façon  |  #Strasbourg : nous publions sur Dreuz.info la première photo du suspect  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Dreuz Info le 16 janvier 2009

  
  
  

Les deux acteurs sont-ils d’accord sur l’Iran ?  A voir….
  

Miguel Garroté     France,  Gaza,  Iran,  j’ai déjà écrit que ce qui se passe au Hamas – et donc à Gaza – est en partie décidé en Iran (1).  Les propos tenu par Sarkozy aujourd’hui sur Gaza et sur l’Iran,  propos reproduits ci-dessous,  confirment que le monde occidental s’aligne sur la monde arabe,  notamment sur l’Arabie Saoudite,  pour la question israélo-palestinienne.  Et que le monde occidental s’aligne également sur la monde arabe,  notamment sur l’Arabie Saoudite,  pour la question iranienne.  C’est ainsi qu’il faut comprendre les propos de Sarkozy reproduits ci-dessous et,  d’une façon plus générale,  tout les propos tenus par Sarkozy sur l’islam ces derniers mois.  C’est également ainsi qu’il faut comprendre les informations – également reproduites ci-dessous – parue aujourd’hui dans Haaretz.

France – (Début des informations Guysen) L’offensive militaire à Gaza « ne renforce pas la sécurité d’Israël »,  a estimé vendredi le président français Nicolas Sarkozy,  parlant d’une « tragédie humanitaire inutile » et appelant une nouvelle fois à la fin des hostilités.  Le chef de l’Etat présentait ses voeux au corps diplomatique à Paris,  informe Guysen International News.  Le programme d’enrichissement nucléaire iranien « n’a aucune finalité civile »,  a déclaré vendredi le président français Nicolas Sarkozy au cours de ses voeux prononcés au corps diplomatique à Paris,  ajoute Guysen International News.  « Le moment approche où un choix devra être fait par les dirigeants iraniens :  soit ils provoquent une grave confrontation avec la communauté internationale,  soit,  ce que la France souhaite,  on arrive enfin à une solution dans la négociation engagée depuis,  tenez-vous bien,  cinq ans »,  a-t-il ajouté (fin des informations Guysen).

Iran – Avi Issacharoff,  Amos Harel,  Amira Haas  et  Yanir Yagna,  aujourd’hui dans le quotidien Haaretz,  ont investigué un aspect de Gaza dont nous parlons,  sur ce blog,  depuis au moins un an.  Il s’agit du bataillon iranien au sein des unités terroristes du Hamas.  Or,  ce bataillon iranien du Hamas vient d’être anéanti par tsahal dans le quartier de Zeytun à Gaza City.  Formé par les Gardiens de la Révolution iranienne ainsi que dans les camps terroristes du Hezbollah dans la vallée de la Bekaa au Liban,  la centaine de terroristes de ce bataillon iranien étaient entrés dans la bande de Gaza principalement via Rafah,  à travers les tunnels clandestins du Hamas sur la frontière entre l’Egypte et la bande de Gaza.

Si l’on met les informations publiées ci-dessus en relation avec les déclarations faites par Obama et par Hillary ces derniers jours,  force est de constater qu’une sorte de consensus – bancal et fragile – semble se dessiner,  tant bien que mal,  en coulisse,  entre d’une part,  le monde occidental ;  et d’autre part,  le monde arabe,  notamment l’Arabie saoudite.  Ce consensus revient à exercer une pression maximale sur Israël pour que celui-ci ne finisse pas le boulot à Gaza ;  et pour qu’Israël cède au plus vite la place dans la bande de Gaza à une série de forces militaires dont personne n’a encore compris si elles seront égyptiennes ou américaines et si oui ou non elles seront déployées le long de la frontière entre l’Egypte et la bande de Gaza.  Le comble,  c’est que la pression ne vient pas tant de l’Arabie saoudite que de la France,  soucieuse de ne pas déplaire à certaines de ses banlieues.

Ce même consensus consiste – aussi – à élever la voix contre l’Iran et contre son programme nucléaire offensif,  notamment en continuant de mettre les deux options sur la table,  l’option diplomatique et l’option militaire.  En gros,  on n’exclut pas de frapper l’Iran (mais plus tard) et en revanche on veut faire plier Israël (et là par contre au plus vite,  officiellement pour des raisons « humanitaires »).  C’est certes un calcul très politicien dans l’esprit de Sarkozy.  Ce n’est pas pour autant un calcul intelligent du point de vue israélien.  Et comme des élections ont bientôt lieu en Israël,  la tentation existe,  au sein du duo Livni – Barak (Olmert est « out »,  quoi que…)  de mettre un terme au plus vite à l’opération de tsahal dans la bande de Gaza ;  et de passer ainsi,  aux yeux de la soi-disant « communauté internationale » (en fait,  l’ONU et les médias) pour un (e) futur Premier ministre israélien politiquement correct.

Copyright Miguel Garroté 2009

(1) GAZA – L’IRAN manipule ?


  

Attention au vert madame Livni….
   
  
  

Loading...
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz