FLASH
[17/10/2017] Israël refuse tout dialogue avec un gouvernement palestinien d’union avec des terroristes du Hamas  |  Grande-Bretagne : le patron du Mi5 prévient que le danger terroriste va exploser en intensité  |  Catalogne : 691 entreprises ont délocalisé leur siège social  |  Projet d’attentat par des terroristes ultra-droite: Mélenchon, Castaner et ds mosquées étaient visés selon LCI  |  10 activistes d’extrême droite qui préparaient une attaque arrêtés par la police  |  Effet Trump: la bourse franchit les 23000 points pour la 1ere fois de ses 121 années d’existence  |  Trump : « on m’a demandé si Hillary Clinton se présentera en 2020. J’ai répondu : ‘j’espère que oui !’  |  Daphne Caruana Galizia, qui a révélé les Panama Papers, a été tuée par une bombe plantée près de sa voiture  |  [16/10/2017] Israël va construire 1600 logements dans la partie Est de la capitale Jérusalem  |  Rare: Israël a procédé à des frappes aériennes en Syrie près de Damas – la Russie était prevenue  |  Catalogne : le président indépendantiste recule et propose de discuter avec Madrid dans 2 mois  |  Gaza : en réponse aux tirs de roquette, Israël a bombardé des positions terroristes du Hamas pendant la nuit  |  Somalie : l’attentat de la religion de la paix et de la tolérance a fait 231 morts et 275 blessés  |  Pendant la nuit, l’armée israélienne a arrêté 12 colons arabes en Judée, recherchés pour terrorisme  |  [15/10/2017] Prédateur sexuel Harvey Weinstein : la gauche contre-attaque et « ressort » une affaire contre Trump  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Dreuz Info le 30 janvier 2009

Dans les brèves du jour du 17 février 2008 (http://www.rebelles.info/article-16620315.html) je dénonçais les propos du Premier ministre Turc islamiste Erdogan en visite en Allemagne pour qui « L’assimilation est un crime contre l’humanité. » Or celui-ci, en visite en Belgique le 18 janvier à Hasselt, a prononcé un discours dans lequel il a recommandé devant 10.000 de ses compatriotes expatriés de refuser toute assimilation allant encore une fois à la comparer à un crime contre l’humanité. Le même Erdogan a également profité de son séjour en Belgique pour faire du chantage à l’Union européenne. En clair si les Européens n’accélèrent pas les négociations d’adhésion de la Turquie à l’Union européenne Ankara menace de revoir son soutien au projet stratégique de gazoduc Nabucco qui contourne la Russie. Mais faut-il s’étonner de cette double sortie de Recep Tayyip Erdogan ? C’est le même qui a récemment dit : « Le poète qui a écrit l’hymne national turc [l’ islamiste Mehmet Akif Ersoy] a dit que nous devrions entrer en concurrence avec l’art et la science de l’Occident, mais, malheureusement, nous avons adopté les immoralités de l’Occident qui sont contraires à nos valeurs« . Question subsidiaire : Pourquoi la Turquie veut-elle dans ce cas rentrer dans l’Union européenne ?

Voici l’exemple classique de ce que nous craignions et annoncions depuis plusieurs mois (Voir notre dossier Kosovo). L’irrédentisme des minorités albanaises des Balkans est une véritable bombe à retardement. Lundi des milliers d’Albanais de la vallée de Presevo, dans le sud de la Serbie, ont manifesté pour exiger la libération immédiate de dix anciens terroristes de l’UCK accusés de crimes de guerre contre des Serbes de la région de Gnjilane/Gjilan au Kosovo ainsi que le retrait de la Vallée de Preševo de toutes les forces spéciales de sécurité serbes. Rappelons que ce groupe d’éléments de l’ancienne UCK est soupçonné d’avoir kidnappé 159 civils serbes et tué au moins 51 personnes en 1999. Rappelons que la vallée de Preševo, qui borde le Kosovo, a été en 2001 le siège d’une insurrection menée par la guérilla de l’Armée de libération de Preševo, Medveda et Bujanovac (UCPMB). Les islamos-maffieux albanais ne se contenterons pas du Kosovo. Attendez vous à ce que la région connaissent de nouvelles tentatives de déstabilisation à partir des minorités albanaises musulmanes qui vivent en Macédoine, dans le sud de la Serbie ou au Monténégro. Ce regain d’activisme sera d’ailleurs favorisé par la Turquie qui s’en servira comme d’un moyen de pression dans ses négociations d’adhésion avec l’UE comme elle n’hésite pas à le faire sur la question du gazoduc Nabucco ou la question chypriote.

L’état du débat en France est lamentable. Mais pas uniquement dans les médias. La pensée unique fait des ravages également lors des discussions privées. Deux exemples. Lors d’une réunion de famille début janvier la discussion est naturellement venue sur le froid qui sévissait en France. Il se trouve que j’adore le froid, alors que je supporte mal la chaleur, et que j’adore la neige. Je me suis donc ouvertement réjoui de ces conditions météorologiques. C’est alors qu’une professionnelle de l’indignation est intervenue : « Et les SDF tu y penses ? ». Il m’était donc interdit de me réjouir à cause des SDF… Peu importe que cette pisse-froide ne se préoccupe pas davantage dans les faits des SDF. Il lui fallait marquer sa supposée supériorité morale qui pour elle passe par le politiquement correct et son arme absolue : la culpabilisation. Dorénavant avant de vous réjouir assurez-vous que votre joie ne fasse de l’ombre à personne sous peine de passer pour un mauvais citoyen. Mais le pire restait à venir. La discussion s’est ensuite poursuivie sur le prétendue réchauffement climatique dont l’homme serait responsable. Et à ma grande surprise la même personne a tiré argument de la vague de froid pour justifier la thèse du réchauffement climatique car celui-ci selon elle « c’est l’aggravation des phénomènes météorologiques extrêmes« . Alors j’ai ri. Ce qui pour une pisse-froide est l’insulte suprême. J’ai souligné que les partisans du réchauffement climatique étaient formidables car ils avaient découvert une martingale climatique. Si il fait froid en hiver c’est à cause…. du réchauffement climatique ; si il fait chaud en hiver c’est à cause…. du réchauffement climatique ; si il y a la canicule en été c’est à cause… du réchauffement climatique ; si l’été est pourrie c’est à cause…. du réchauffement climatique etc…, etc… Et de conclure mon intervention en soulignant que des températures de -15° dans l’Est de la France durant la premières quinzaine de janvier n’étaient absolument pas le signe d’une aggravation des phénomènes extrêmes mais une vague de froid normale pour cette époque. J’ai quitté ensuite la discussion car comment dialoguer avec une personne dont le discours s’apparente davantage à celui des membres lobotomisés d’une secte qu’à des individus capables de réfléchir par eux-même ?

Autre débat autre stupidité. Cette fois dans la salle de pose de mon entreprise lors du déjeuner. La discussion portait sur les conditions de détention des prisonniers en France. L’une de mes collègues s’indignait d’un reportage vu à la télévision le soir précédent dans lequel les conditions de vie des prisonniers étaient « luxueuses« . Le luxe étant d’avoir la télévision, une console etc… Une autre a renchéri en disant : « ce n’est plus des prisons mais des hôtels quatre étoiles« . J’ai alors secoué la tête. J’ai précisé que les prisons françaises étaient parmi les plus dégradées de l’Union européenne. Que dans certaines d’entre elles les conditions de vie étaient déplorables, indignes d’un pays qui se veut le hérault des Droits de l’Homme. Que si ma collègue voulait bien « y passer une semaine je serai ravi de l’entendre raconter son expérience dans un quatre étoiles. » Ce à quoi ma première collègue a rétorqué que si ces personnes étaient en prison c’est qu’elles le méritaient et qu’elles n’avaient pas à avoir des conditions de vie agréables. J’ai réussi à garder mon calme devant de telles inepties en lui rappelant que la prison c’était uniquement le moyen pour une société de se protéger d’individus dangereux. Que la prison était par conséquent la simple privation de la liberté de circulation (liberté fondamentale) pour un individu. Que la prison n’avait pas pour objectif d’abaisser les prisonniers à vivre d’une manière dégradante. Et comme mon agacement venait également du fait que ma première collègue est une bobo de gauche toujours prompte à stigmatiser la droite forcément « faaascisteeee » parce qu’elle fait la « chasse aux sans-papiers » (traduire par clandestins), je lui ai donc répondu la chose suivante en la regardant droit dans les yeux : « Je suis étonné de tes positions sur la condition des prisonniers lorsqu’on sait que 60 % des 60.000 détenus en France sont musulmans » (http://www.rebelles.info/article-13819072.html). J’ai failli avoir un blâme par ma hiérarchie pour avoir provoqué l’étouffement d’une collègue avec son sandwich.

A propos de l’état du débat en France je vous recommande de regarder la vidéo de notre ami Claude Reichman (http://www.reichmantv.com/editorial.html).

Je tiens à faire deux précisions quant à mon article en forme d’hommage à Georges Walker Bush (http://www.rebelles.info/article-26996965.html). Il est ridicule de croire que je souhaite l’échec de la présidence de Barack Hussein Obama. Ridicule car son échec signifierait l’échec des Etats-Unis, l’échec de l’Occident, l’échec du monde libre. Si je me trompe tant mieux quitte à ce que mon égo en souffre. Cependant je constate que les premières décisions du nouveau président américain (Fermeture de Guantanamo, main tendue vers les fanatiques de Téhéran etc…) confirment les craintes exprimées dans mon article. Mon opposition s’appuie également sur l’histoire. Je constate que lors des deux dernières présidences démocrates les extrémistes musulmans ont pu se développer en toute impunité : l’Iran de l’ayatollah Khomeiny sous la présidence de Jimmy Carter ; la mouvance d’Al-Qaïda sous les présidences de William Jefferson Clinton. De quoi faire réfléchir. Ma deuxième précision concerne la démocratie irakienne. Bien entendu que celle-ci est fragile, imparfaite. Comme pourrait-il en aller autrement dans un pays qui n’a jamais connu la démocratie ? Le risque existe que cette jeune démocratie explose en plein vol victime des divisions ethniques et religieuses. Dans ce cas les musulmans irakiens donneront raison aux racistes qui pensent que la démocratie est incompatible avec le monde musulman. Ce ne sera pas Georges Walker Bush qui aura perdu mais… les musulmans du monde entier qui n’auront pas su saisir cette opportunité historique.

Au sujet de l’Iraq il faut s’attendre dans les prochaines semaines à un changement radical dans l’attitude des médias français. Si ces derniers parlaient quotidiennement de l’Iraq durant les attaques des partisans d’Al-Qaïda dans les années 2004-2006 pour fustiger la politique américaine cela n’est plus le cas depuis le succès de la stratégie du général américain David Petraeus. Et depuis un an je guette en vain les reportages qui montreraient que la vie revient peu à peu à la normale en Iraq. Et pour cause !!! Non seulement un tel reportage viendrait démentir toutes les prévisions apocalytiques que la classe médiatico-intellectuelle parisienne avait délivré avec une arrogance qui ne le disputait qu’à l’ignorance mais en plus cela aurait pu apparaître comme un hommage à l’action de Georges Walker Bush. INSUPPORTABLE !!! Mais désormais un messie occupe la Maison Blanche. Or un messie, c’est bien connu, fait des miracles. Et l’un de ses premiers miracles sera, d’après les médias français qui ne tarderont pas à nous abreuver comme par magie de reportage sur la normalisation quotidienne de la vie en Iraq, d’avoir contribué à rendre la vie meilleure au peuple irakien. On prend les paris ? 

On va encore dire que je suis prétentieux. Mais bon, il m’arrive parfois d’avoir raison et cela m’attriste. Dans les brèves du jour du 28 octobre (http://www.rebelles.info/article-24024896.html) je critiquais la signature entre le gouvernement somalien et l’opposition islamiste « modérée » d’un accord sur l’entrée en vigueur d’un cessez-le-feu et sur le retrait progressif d’ici début 2009 des troupes éthiopiennes présentes depuis fin 2006 en Somalie. J’écrivais que cet accord, refusé par les islamistes radicaux somaliens, revenait dans les faits à livrer tôt ou tard la Somalie entre les mains des islamistes, voir entre les mains de la mouvance djihadiste proche d’Al-Qaïda. Hélas, trois fois hélas. A peine les troupes ethiopiennes avaient-elles quitté le pays que les islamistes se sont emparés en début de semaine de Baïdoa, ville dont le gouvernement central avait fait son fief. Après leur conquête les islamistes se sont empressés de déclarer qu’ils appliqueraient la Charia à Baidoa. Un signe de mauvais augure.

David Bescond pour Rebelles.info
(http://www.rebelles.info)

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz