FLASH
[19/12/2018] Après une augmentation de 17,6% en 2016, le nombre d’agressions contre les pompiers a augmenté de 23% en 2017. 2 813 sapeurs-pompiers ont été agressés au cours d’une intervention  |  [18/12/2018] Depuis son passage télé, l’ancienne journaliste de Charlie hebdo, @ZinebElRhazoui reçoit des centaines de menaces de mort, d’appels à la violence et au viol de la part de personnes de gauche et musulmans qui disent que l’extrême droite est fasciste  |  En pleine crise des #Giletsjaunes, Macron annonce 500 millions d’€ d’aides à l’Afrique – et un bras d’honneur aux Français  |  7 colons arabes israéliens suspectés de terrorisme ont été arrêtés dans le quartier Issawiya de Jérusalem par l’armée israélienne  |  Quand les élites sortent du bois et craignent la démocratie : Pour Olivier Duhamel, « le référendum d’initiative citoyenne est ‘extrêmement dangereux »  |  #Giletsjaunes : Plainte déposée contre Macron pour mise en danger de la vie d’autrui, violences volontaires avec arme, et racket  |  Et bien il va vous faire marron, Macron: La dette de la France devrait frôler les 100 % du PIB en 2019  |  Maroc : 2 touristes ont été égorgées au sud de Marrakech. 1 suspect a été arrêté, ses complices sont recherchés  |  Amandeep Bhogal, candidat conservateur: « Pour atteindre la prospérité il faut 4 composantes : Le droit de propriété. La primauté du droit. La liberté d’expression. La démocratie. Dans l’UE, 1 manque et sape les 3 autres – la démocratie »  |  [17/12/2018] Amnesty International alerte sur « de nombreux cas de recours excessifs à la force par des policiers » lors des manifestations des #Giletsjaunes  |  ONU vient de confirmer que le Liban a violé: la résolution 1701, la souveraineté israélienne, et 4 tunnels découverts. Il manque dans leur déclaration : qui a creusé ces tunnels ? Réponse : le Hezbollah  |  France 2 et Le Monde ne publierons pas ça – Ayatollah iranien Sadiqi, sermon du vendredi : « Plus de 100 ans de domination du monde par les démocraties libérales ont pris fin. L’humanité doit maintenant chercher un nouveau modèle inspiré par notre révolution islamique »  |  [16/12/2018] Attentat de Strasbourg : une 5e victime a perdu la vie  |  La hausse de 100 euros pour les salariés au Smic pourrait être reportée à juin. Les primes et les hausses de la fonction publique passent avant  |  France Inter interviewe un président de la confédération des commerçants indépendants anti #GiletsJaunes – sans préciser qu’il est le référent LREM de la Lozère – et rien dans le Décodex  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Dreuz Info le 13 février 2009

  
  
  

  
  

Miguel Garroté,  vendredi 13 février 2009

http://monde-info.blogspot.com avec Reuters

Le président socialiste vénézuélien Hugo Chavez (1) – tant adulé par nos étudiants gauchistes – a moins de succès auprès de la jeunesse étudiante de son propre pays.  Chavez s’est distingué ces deux dernières années avec son amitié envers le président iranien génocidaire et nazislamiste Ahmadinejad.  Avec l’accueil qu’il a réservé et qu’il réserve encore au groupe terroriste Hezbollah en territoire vénézuélien.  Avec son soutien aux narcoterroristes des Farc.  Avec son soutien aux terroristes maffieux du Hamas.  Avec sa politique antisémite envers la communauté juive du Vénézuéla.  Dans la plus pure tradition autocratique,  Chavez pose maintenant les jalons d’une stratégie qui lui permettrait de rester indéfiniment président du Vénézuéla.  Mais les Vénézuéliens ne l’entendent pas tous de cette oreille :  certains en ont même assez du caudillo cynocéphale un brin halluciné.

Ainsi, aujourd’hui vendredi 13 février 2009,  une dépêche de l’agence de presse britannique Reuters informe que les partis de l’opposition vénézuélienne laissent les organisations étudiantes diriger la contestation des amendements constitutionnels qui seront soumis après-demain dimanche 15 février à référendum.  L’opposition espère que ce mouvement étudiant et populaire inversera les tendances des sondages,  qui donnent une courte avance au camp du président Chavez lors du référendum.  Les étudiants pourraient entraîner un électorat acquis à Chavez mais sceptique face à sa volonté de se maintenir au pouvoir à vie.  Le pari d’une association de l’opposition avec le mouvement étudiant redonne vigueur à cette même opposition, qui a opéré quelques prises lors des élections régionales et municipales de novembre dernier,  dont la mairie de Caracas,  la capitale du Vénézuéla.

Les étudiants informent que leur campagne vise à protéger la démocratie en empêchant le président Chavez de se maintenir au pouvoir à vie.  D’après l’Institut de sondage Datanalisis,  leur cote de popularité auprès de l’opinion publique frôle les 80%.  Mais les deux camps ne bénéficient pas des mêmes moyens.  Chavez a derrière lui une machine politique puissante et parfaitement rodée.  L’opposition et le mouvement étudiant ont pour leur part des ressources limitées.  « Ce n’est un secret pour personne que le président bénéficie d’un avantage injuste,  il dispose de tout l’argent du pays.  Comment pouvons-nous le concurrencer alors qu’il nous faut demander l’obole de la population pour photocopier des tracts ? »,  souligne le leader étudiant Gabriel Osorio.

© 2009 Miguel Garroté http://monde-info.blogspot.com avec Reuters

(1)     Voir :

JUSQ’OÙ IRA CHAVEZ ?

FARC NARCOMEDIATIQUES

NOS MEDIAS VENERENT LES FARCS



  
  
  

Loading...
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz