FLASH
[20/08/2018] Le prix de la vie selon la justice française : Le migrant illégal de 19 ans qui a poignardé 4 personnes à Périgueux lundi 13 août n’a été condamné qu’à 3 ans de prison ferme  |  Paris : Une policière porte secours à des passagers après un accident mortel qu’ils ont provoqué, dans le 19e, et se fait violemment frapper par le passager rescapé!  |  Le chef de la police municipale de Villevaudé, en Seine-et-Marne, a été violemment agressé dimanche à son domicile par « plusieurs personnes » qui l’ont roué de coup  |  Barcelone attentat islamique : Un homme armé d’un couteau a tenté d’attaquer des policiers en hurlant Allahou Akbar (Allah est le plus grand)  |  Saint-Paul-Trois-Châteaux (26) : un homme de 45 ans tué de 9 coups de couteau, un autre homme blessé, suspect appréhendé, motif inconnu  |  Marseille : encore un adolescent de 16 ans poignardé pour un mauvais regard  |  Tsahal a ouvert le feu sur un terroriste musulman qui a tiré dans leur direction dans le nord de Gaza. Aucun blessé parmi les troupes israéliennes n’a été signalé  |  Un terroriste musulman a tiré des coups de feu sur l’ambassade des États-Unis à Ankara. La police a déclenché une chasse à l’homme et recherche un véhicule blanc suspect  |  [17/08/2018] Jérusalem : attentat au couteau, un policier blessé par un terroriste musulman palestinien, qui a été neutralisé  |  Dreuz lance un appel aux lecteurs: aidez-nous à passer au crible pendant 24 h les Fake News des radios du service public français  |  Laurent Ruquier défend son ami Gilbert Rozon, accusé d’agressions sexuelles: « Il n’a tué personne » (non, il a juste violé plusieurs femmes)  |  Suisse : à Genève 5 jeunes femmes sauvagement tabassées, 2 blessées graves, par « des Maghrébins de cités venus de France »  |  Automobiliste tué par balle à Paris: le policier mis en examen et interdit d’exercer  |  Une ex-esclave sexuelle yézidi aurait fui l’Allemagne après y avoir revu son bourreau, infiltré parmi les réfugiés  |  Grenoble : 2 migrants Albanais tirent des coups de feu sur un groupe de personnes et sont interpellés après une course-poursuite  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Dreuz Info le 13 février 2009

  
  
  

  
  

Miguel Garroté,  vendredi 13 février 2009

http://monde-info.blogspot.com avec Reuters

Le président socialiste vénézuélien Hugo Chavez (1) – tant adulé par nos étudiants gauchistes – a moins de succès auprès de la jeunesse étudiante de son propre pays.  Chavez s’est distingué ces deux dernières années avec son amitié envers le président iranien génocidaire et nazislamiste Ahmadinejad.  Avec l’accueil qu’il a réservé et qu’il réserve encore au groupe terroriste Hezbollah en territoire vénézuélien.  Avec son soutien aux narcoterroristes des Farc.  Avec son soutien aux terroristes maffieux du Hamas.  Avec sa politique antisémite envers la communauté juive du Vénézuéla.  Dans la plus pure tradition autocratique,  Chavez pose maintenant les jalons d’une stratégie qui lui permettrait de rester indéfiniment président du Vénézuéla.  Mais les Vénézuéliens ne l’entendent pas tous de cette oreille :  certains en ont même assez du caudillo cynocéphale un brin halluciné.

Ainsi, aujourd’hui vendredi 13 février 2009,  une dépêche de l’agence de presse britannique Reuters informe que les partis de l’opposition vénézuélienne laissent les organisations étudiantes diriger la contestation des amendements constitutionnels qui seront soumis après-demain dimanche 15 février à référendum.  L’opposition espère que ce mouvement étudiant et populaire inversera les tendances des sondages,  qui donnent une courte avance au camp du président Chavez lors du référendum.  Les étudiants pourraient entraîner un électorat acquis à Chavez mais sceptique face à sa volonté de se maintenir au pouvoir à vie.  Le pari d’une association de l’opposition avec le mouvement étudiant redonne vigueur à cette même opposition, qui a opéré quelques prises lors des élections régionales et municipales de novembre dernier,  dont la mairie de Caracas,  la capitale du Vénézuéla.

Les étudiants informent que leur campagne vise à protéger la démocratie en empêchant le président Chavez de se maintenir au pouvoir à vie.  D’après l’Institut de sondage Datanalisis,  leur cote de popularité auprès de l’opinion publique frôle les 80%.  Mais les deux camps ne bénéficient pas des mêmes moyens.  Chavez a derrière lui une machine politique puissante et parfaitement rodée.  L’opposition et le mouvement étudiant ont pour leur part des ressources limitées.  « Ce n’est un secret pour personne que le président bénéficie d’un avantage injuste,  il dispose de tout l’argent du pays.  Comment pouvons-nous le concurrencer alors qu’il nous faut demander l’obole de la population pour photocopier des tracts ? »,  souligne le leader étudiant Gabriel Osorio.

© 2009 Miguel Garroté http://monde-info.blogspot.com avec Reuters

(1)     Voir :

JUSQ’OÙ IRA CHAVEZ ?

FARC NARCOMEDIATIQUES

NOS MEDIAS VENERENT LES FARCS



  
  
  

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz