FLASH
[17/08/2018] Israël : durant la nuit, l’armée a arrêté en Judée Samarie un terroriste musulman palestinien recherché  |  [16/08/2018] La ‘Reine du soul’ Aretha Franklin est décédée d’un cancer du pancréas à l’âge de 76 ans  |  1 terroriste du FPLP d’un camp de réfugiés palestiniens du sud Liban a été arrêté alors qu’il entrait en Israël avec un passeport belge  |  Tsahal a arrêté 8 terroristes musulmans pendant la nuit en Judée et en Samarie, dans le cadre des opérations de lutte contre le terrorisme  |  Le 8 août, la police israélienne a arrêté dans la capitale Jérusalem 1 terroriste musulman qui préparait 1 attaque à l’arme blanche afin d’assassiner des Juifs  |  La presse anti-Trump dit que le président est un suprémaciste blanc responsable de la montée des nazis. Mais seulement 20 ou 30 nazis etaient à la marche le week-end dernier! Donc Trump a lamentablement échoué!  |  Attentat-suicide à la bombe à Kaboul: 48 morts dans 1 centre éducatif: imaginez le carnage si l’islam n’était pas une religion de paix !  |  Allemagne : une jeune femme violée dans la rue par deux demandeurs d’asile somaliens, mais ce qui est illégal, c’est de crtiquer cette immigration là  |  Vous avez le droit de rire: Une centaine de journaux dénoncent les «attaques» de Trump contre la liberté de la presse. Ah bon? Ils ont la liberté de dénoncer leur manque de liberté ? Pas étonnant que 74% n’ont plus confiance dans ces clowns  |  Près de 4 millions de nouveaux emplois. La croissance la plus rapide en 15 ans. Indépendance énergétique: les journalistes ont de vraies bonnes raisons de haïr Trump  |  [14/08/2018] Est-ce vraiment ça, la mission de service public de France Info: parler de tous les livres anti-Trump qui paraissent, et silence total sur les livres pro-Trump ?  |  [13/08/2018] Migrants délinquants : le port de Sète veut bien accueillir l’Aquarius, qui est de nouveau à la recherche d’un port d’accueil pour débarquer des illégaux  |  La branche d’Al-Qaeda à Gaza a publié une vidéo de ses attaques à la roquette sur les communautés civiles israéliennes au cours de la dernière semaine  |  Mons-en-Baroeul (France): une voiture a terminé sa course dans le hall d’une mosquée. Accident ou intention, le mobile n’est pas encore clair  |  La monnaie turque plonge, Trump a réussi en 1 mois ce que l’Europe n’arrive pas à faire depuis 10 ans  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Dreuz Info le 4 mars 2009

C´est à Jérusalem que j´ai rencontré Agnes, la petite fille de Maurice Berger, venue ici lire le nom de son grand-père dans l´allée des Justes de Yad Vashem.

Pour toi, Agnès et  pour ton père …je t’avais promis de ne pas fondre en larmes….


Maurice BERGER

Il s´appelait Maurice,
Il était capitaine de Gendarmerie.

Il aimait sa famille,

Il aimait son pays.

 

Sa femme jouait du violon,

Et son fils avait un regard clair et limpide.

Il aimait son travail,

Il aimait la Loi,

Servir, donner;

Il respectait l´Ordre et la République.

 

Parfois…. il regardait le Ciel.

 

Il aimait l´air du printemps,

Il aimait l´Auvergne;

Il avait foi en l´avenir,

Sa famille et son pays étaient tout son horizon.

  

Mais le tourment est venu,

Une armée étrangère et des ordres de l´Autorité;

Arrêter des familles, des hommes, femmes et enfants

Et les livrer à l´armée étrangère.

Qui sait,  peut-être même à la mort ?

 

Son regard cherchait le Ciel.

 

Arrêter des familles,

Les arracher de leurs foyers,

Les expulser, les déchirer,

Les condamner à l´errance,

Pour quoi, dans quel but et pour quels crimes?

 

Il interrogeait le ciel.

 
Lui, Maurice, capitaine de Gendarmerie,

Lui qui aimait son pays,

Qui aimait sa famille,

Lui qui vénerait les justes lois de la République,

Ne comprenait plus.

 

Il poursuivait le Ciel…. en vain.

 

Sur le bureau,

Dans la chemise couleur azur,

reposaient en toute quietude

Des noms, des prénoms et les adresses;

 

Ils s´appelaient Abraham, Moshé, Sarah,

Il y avait tant de noms  inscrits dans ces listes;

Il y avait tant de vies, là dans la jolie chemise

Au regard clair et limpide, comme son fils.

 

Les listes attendaient là,

Et les ordres aussi.

En vain, il s´accrochait au Ciel.

 

Fallait-il fermer les yeux ?

En quoi tout cela le concernait-il?

Sa femme ne jouait-elle pas  du violon ?

Son petit n´avait-il plus un regard clair azur?

 

Le Ciel était habité par le silence.

 

Fallait-il prévenir ?

Prendre des risques?

A quel prix et pour qui?

 

Il ne connaissait pas d´Abraham, ni de Moshé, ni de Sarah,

Et les ordres eux , attendaient ;

En quoi tout cela le concernait-il?

 

Les mots et le tourment habitaient le Ciel.

 

Peut-ệtre Sarah jouait-elle du violon?

Et Moshé avait-il des rêves de gendarme?

En vain,

C´est en vain qu´il offrait ses larmes au Ciel.

 

C´est alors que  les yeux ouverts,

Il a écouté son Coeur.

 

Bien-sûr, il aimait l´Auvergne, un si beau pays,

Et il aimait tellement  sa famille !

Bien- sûr, sa compagne faisait chanter le violon

Et le petit avait le regard de la grande mer,

………Bien-sûr !

 

Non, il ne savait pas pour qui,

Mais dans son Coeur, il comprenait pourquoi;

Les noms et les adresses dans la poche,

il a prévenu,

C´est la nuit qu´il a été ouvrir les portes de l´espoir.

 

Il aimait tant l´air du printemps

Et il regardait le Ciel, 

Mais c´est dans son Coeur

Que le soleil a éclairé sa conscience.

 

Il n´aurait pas su dire pourquoi,

Il n´aimait pas les mots.

Ce qu´il aimait, c´est la musique du printemps

Et l´air du violon

Et le Ciel dans les yeux de son fils.

 

Il aimait sa famille,

Il aimait son pays.

Il a été arrté,

Il a été déporté.

 

Là-bas dans les camps,

Sans doute regardait-il le Ciel en vain;

Sans doute écoutait-il son Coeur pour entendre la musique du violon

Et revoir la grande mer dans les yeux de son fils.

 

Oui, sans doute, jusqu´à la fin,

Il a écouté  son Cœur,

où a siégé sa force.

 

Le violon n´a plus jamais fait entendre sa mélodie,

Depuis qu´il est parti à Crépenice en Tchecoslovaquie.

 

Il s´appelait Maurice Berger,

Il était capitaine de Gendarmerie,

Il a été un Homme devant Dieu et devant les hommes.

 

Et moi, Rachel,

Qui ait choisi de vivre sous le Ciel d´Israël,

Je porte dans mon Coeur le nom de ce Juste

Dont la vie a croisé la vie de mon Peuple.

 

Je regarde le Ciel,

Et par la force du Saint Nom,

Je te rends hommâge

Maurice Berger, Homme devant Dieu

Et devant les hommes,  pour l´Eternité.

 

 

Rachel FRANCO 

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz