FLASH
[17/10/2017] Israël refuse tout dialogue avec un gouvernement palestinien d’union avec des terroristes du Hamas  |  Grande-Bretagne : le patron du Mi5 prévient que le danger terroriste va exploser en intensité  |  Catalogne : 691 entreprises ont délocalisé leur siège social  |  Projet d’attentat par des terroristes ultra-droite: Mélenchon, Castaner et ds mosquées étaient visés selon LCI  |  10 activistes d’extrême droite qui préparaient une attaque arrêtés par la police  |  Effet Trump: la bourse franchit les 23000 points pour la 1ere fois de ses 121 années d’existence  |  Trump : « on m’a demandé si Hillary Clinton se présentera en 2020. J’ai répondu : ‘j’espère que oui !’  |  Daphne Caruana Galizia, qui a révélé les Panama Papers, a été tuée par une bombe plantée près de sa voiture  |  [16/10/2017] Israël va construire 1600 logements dans la partie Est de la capitale Jérusalem  |  Rare: Israël a procédé à des frappes aériennes en Syrie près de Damas – la Russie était prevenue  |  Catalogne : le président indépendantiste recule et propose de discuter avec Madrid dans 2 mois  |  Gaza : en réponse aux tirs de roquette, Israël a bombardé des positions terroristes du Hamas pendant la nuit  |  Somalie : l’attentat de la religion de la paix et de la tolérance a fait 231 morts et 275 blessés  |  Pendant la nuit, l’armée israélienne a arrêté 12 colons arabes en Judée, recherchés pour terrorisme  |  [15/10/2017] Prédateur sexuel Harvey Weinstein : la gauche contre-attaque et « ressort » une affaire contre Trump  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Dreuz Info le 4 mars 2009

                   

 

 

C’était une décision courage, celle prise par les  Etats-Unis,  de ne  pas participer à la   Conférence « Durban II » de l’ONU sur le racisme, qui doit se tenir fin avril à Genève.


                         

Après avoir participer aux discussions préparatoires de « Durban II » pendant une semaine, en février, les Etats-Unis ont annoncé qu’ils ne prenaient pas part  à cette conférence en raison des désaccords de fond avec le projet de déclaration. « Nous ne nous engagerons pas plus avant dans le processus de Durban II« , a déclaré à l’AFP un haut responsable du département d’Etat sous le couvert de l’anonymat.

 


Selon Washington, ce document « focalise  la critique sur Israël et restreint de façon inacceptable la liberté d’expression sous couvert de diffamation de la religion ». Déjà Israël et le Canada ont annoncé qu’ils boycotteraient la conférence de Genève.

 


La Conférence « Durban II » sur le racisme  , qui doit se dérouler du 20 au 24 avril au Palais des Nations à Genève,  doit assurer le suivi de celle qui s’était déroulée  en 2001,  dans la ville sud-africaine et qui s’était terminée dans la confusion et sur des accusations d’antisémitisme .En 2001,  les Etats-Unis, comme Israël, avaient claqué la porte en protestant contre le ton anti-israélien de la réunion.

                                                                

Lors de cette fumeuse Conférence de l’ONU sur le Racisme qui s’est tenue à Durban en Afrique du Sud, et face au déchaînement antisémite des délégations de nombreux pays principalement venus du monde arabo-musulman, face aux innombrables difficultés que rencontrèrent la délégation israélienne et les organisations non gouvernementales juives, pour s’exprimer, pour se protéger, pour se faire comprendre et seulement pour être écoutées, les israéliens durent se retirer de cette Conférence damnée, avec la délégation venant des Etats-Unis.

                                                                                                                                         

 

Durban II sera encore   problématique pour Israël  comme  pour les  autres démocraties occidentales en général. Le département d’Etat américain, qui avait envoyé à Genève une délégation chargée de prendre part aux discussions préparatoires, avait remarqué que certains pays focaliser une partie importante du document final sur le Proche-Orient avec une vision déséquilibrée qui condamne exclusivement Israël.


 

Cette conférence devait initialement s’occuper du racisme sans se référer à un groupe ou à un pays en particulier. Or, Israël demeure  le seul pays à être désigner de cette façon. Les pays islamiques (qui sont loin d’être un bon  modèle)  persistent à vouloir Israël comme un pays raciste. Durban II sera, dés lors, l’événement le plus antisémite de 2009 qui  utilisera notamment des images de la Shoah pour les comparer avec l’opération Plomb durci qui a opposé Israël au Hamas à Gaza en janvier dernier.

 


Une soixantaine de pays musulmans vont occuper la tribune du Palais des Congrès  à Genève ; il est facile donc d’imaginer ce que devrait peser Israël! Et la question du Moyen Orient également sera mit en avant  première par ces pays qui espèrent réussir le même coup que précédemment: dénoncer l’Etat Juif

 

On peut donc féliciter  de la décision des Etats-Unis  de  boycotter la Conférence « Durban II » de l’ONU sur le racisme. Cette décision doit servir d’exemple à d’autres pays qui  ne partagent pas  les positions antisémites. Cette décision est une preuve supplémentaire des liens étroits qui unissent Jérusalem et Washington. Les Etats-Unis ont compris que l’hostilité émanant de cette conférence s’inscrit dans le cadre de la haine contre Israël et le peuple juif, et leur décision de boycotter ce concert antisémite aura un sérieux effet sur d’autres pays, car elle va éclairer le monde libre sur une voie plus juste.

                                                                                  

Le Réveil de l’Orient                                       

Une libre voix défiant la censure islamique

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz