FLASH
[20/02/2019] L’ado catho de Covington accusé à tort de propos racistes contre un natif indien, poursuit le Washington Post pour 250 millions de dollars pour avoir menti sur l’incident viral  |  [19/02/2019] Seulement quelques heures après avoir annoncé sa candidature, le socialiste Démocrate Bernie Sanders récole 1 million $ de dons – le gros pognon, il est chez les socialos  |  Trump lance une campagne mondiale pour mettre fin à la criminalisation de l’homosexualité dans des dizaines de pays, dirigée par l’ambassadeur des États-Unis en Allemagne, Richard Grenell (homosexuel)  |  #Marseille : l’homme a tiré sur la police qui a répliqué le blessant grièvement  |  #Marseille : un homme a attaqué au couteau 4 personnes  |  Val de Marne : des inscriptions « mort aux juifs » ont été retrouvées devant l’école juive et la synagogue de Bry-sur-Marne  |  [18/02/2019] @MikeGapes: « Quand j’ai rejoint le parti travailliste en 1968, j’ai rejoint un parti politique et non une secte stalinienne »  |  Félicitations au Sénégal pour son élection à la présidence du « Comité pour l’exercice des droits inaliénables du peuple palestinien »  |  Les antisémites de BDS vont manifester à Ménilmontant mardi contre l’antisémitisme pour tenter de faire croire qu’ils ne sont pas antisémites. Qui pensent-ils tromper ?  |  A l’instant : en Syrie, deux explosions dans la province d’Idlib détenue par les rebelles ont tué au moins 15 personnes  |  [15/02/2019] Alsace: des #giletsjaunes ont tenté de bloquer le journal ‘DNA’  |  Sur les 10 dernières années, 65% des tests de missile de l’Iran ont échoué : où ils sont terriblement malchanceux, ou quelqu’un les aide à être malchanceux  |  [14/02/2019] Le Sénat approuve la nomination de William Barr au poste de ministre de la Justice (et j’espère que cette fois Trump a fait le bon choix et que des têtes vont tomber)  |  Dernier sondage élection israélienne : Likoud (centre droit, Netanyahu) : 32 points. Resilience (centriste) 20, Yesh Atid (centre gauche) 11, New Right 10  |  Historique et impressionnant : Netanyahou est assis aux côtés du ministre des Affaires étrangères du Yémen au sommet de Varsovie  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Dreuz Info le 13 mars 2009

banni_reantiobama
Jusqu’ici, les spécialistes politiques s’accordaient pour affirmer que Barack Obama était un Président populaire. Les faits allaient dans ce sens. Les Républicains ont commencé leur travail – normal – d’opposition dès le premier jour. Ils étaient pourtant limités dans leurs possibilités par cette popularité Présidentielle.

 

Aujourd’hui, cette situation disparaît petit à petit.

 

Quelques informations intéressantes. Fox News a publié une moyenne des sondages sur les cent premier jours des six derniers Présidents. Cette moyenne se limite aux cinquante premiers jours pour Barack Obama.

Obama_not_so_popular


Ces chiffres sont une moyenne des sondages des 100 premiers jours de ces Présidents, à l’exception de Barack Obama où il ne s’agit de sa moyenne uniquement sur ses 50 premiers jours.

 

Si aujourd’hui Barack Obama est dans la moyenne, son actuelle chute de popularité montre qu’il lui faudrait avoir été bien plus haut précédemment pour y rester.

Parlons donc de ces sondages très négatifs. L’institut Rasmussen, considéré comme l’un des plus fiables, s’il n’est pas le plus fiable, donne pour le 12 Mars Barack Obama à 58% d’opinions positives pour 41% d’opinions négatives.

Ceci est un record de division des États-Unis. Avant la fin des cent premiers jours, il semble incroyable qu’autant d’américains s’opposent au Président, alors que « l’état de grâce » n’est pas censé être achevé !

A mi-mars 2001, George W Bush pouvait compter sur le soutien de 64% des Américains. Ses opposants se trouvaient être autour de 22%.

Allons plus loin dans le détail. Avec 41% d’opinions négatives, Barack Obama ne s’est pas uniquement aliéné les Républicains. Environ 31% d’américains sont inscrits comme Républicains. C’est donc une frange importante des indépendants qui s’oppose désormais à la politique menée par l’actuel Président.

Pire, en partant de 65% d’opinions positives au 21 janvier 2009, et 30% d’opinions négatives, sa chute dans les sondages est impressionnante. Non seulement sa popularité s’est effritée de huit points, mais surtout ses opposants ont augmenté de plus de 35% !

Les politiques absurdes du programme de Barack Obama, dénoncés par John McCain durant la campagne de 2008, sont effectivement rejetées (et de plus en plus fort) par les Américains.

La question est : jusqu’où Barack Obama peut-il continuer à tomber avant la fin de ses 100 premiers jours ?


 

 

 

Loading...
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz