FLASH
[10/12/2018] #Giletsjaunes : la moitié des radars du pays auraient été détruits – d’un côté, c’est la réponse à l’acharnement anti-voitures ; de l’autre, il faudra plus d’impôts pour les faire réparer  |  [09/12/2018] Judée Samarie : 2 colons arabes palestiniens en voiture ont ouvert le feu sur des passants juifs – 6 blessés, dont 1 femme enceinte, grièvement  |  38% des juifs d’Europe envisagent de quitter leur pays en raison de l’hostilité grandissante envers leur communauté (i24NEWS)  |  #LeDrian invite Trump à ne pas se mêler de politique intérieure française – qu’il donne l’exemple et ne se mêle pas de la politique israélienne  |  Frontière israélo-libanaise : l’armée libanaise a placé des centaines de chars à la frontière, en infraction avec les résolutions de l’ONU, présent sur place, et qui regarde ailleurs  |  [08/12/2018] #GiletsJaunes : 700 interpellations sur le territoire, dont 581 à Paris  |  Paris, rue Christophe-Colomb, des #Giletsjaunes se dissocient des casseurs et les insultent  |  Paris : nombreux #GiletsJaunes ont quitté les Champs Elysées pour se rendre avenue Marceau où les tensions se sont concentrées en milieu d’après-midi. Plusieurs feux allumés avec les palissades qui protégeaient les boutiques  |  Alerte info : Tsahal a tiré en direction de 3 terroristes du Hezbollah qui approchaient la frontière – ils se sont enfuis  |  Les #giletsjaunes ont fait font fermer 3 grands centres commerciaux autour de Caen  |  #GiletsJaunes : 700 arrestation en début d’après midi. 40 000 manifestants selon les autorités  |  Intermarché de Monistrol sur Loire, bloqué depuis des jours par les #GiletsJaunes, forcé de fermer : il n’a plus aucune livraison depuis des jours. 130 personnes au chômage technique. La station essence est vide  |  Algérie : béatification de 19 religieux d’Oran massacrés pour leur foi par les islamistes durant la guerre civile  |  #GiletsJaunes : 34 personnes placées préventivement en garde à vue à Paris  |  [07/12/2018] Wall Street Journal : Les autorités françaises en pleine embrouille pour éviter que les émeutes de samedi dernier, qui ont plongé Paris dans le chaos, ne se reproduisent #GiletsJaunes  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Dreuz Info le 13 mars 2009

banni_reantiobama
Jusqu’ici, les spécialistes politiques s’accordaient pour affirmer que Barack Obama était un Président populaire. Les faits allaient dans ce sens. Les Républicains ont commencé leur travail – normal – d’opposition dès le premier jour. Ils étaient pourtant limités dans leurs possibilités par cette popularité Présidentielle.

 

Aujourd’hui, cette situation disparaît petit à petit.

 

Quelques informations intéressantes. Fox News a publié une moyenne des sondages sur les cent premier jours des six derniers Présidents. Cette moyenne se limite aux cinquante premiers jours pour Barack Obama.

Obama_not_so_popular


Ces chiffres sont une moyenne des sondages des 100 premiers jours de ces Présidents, à l’exception de Barack Obama où il ne s’agit de sa moyenne uniquement sur ses 50 premiers jours.

 

Si aujourd’hui Barack Obama est dans la moyenne, son actuelle chute de popularité montre qu’il lui faudrait avoir été bien plus haut précédemment pour y rester.

Parlons donc de ces sondages très négatifs. L’institut Rasmussen, considéré comme l’un des plus fiables, s’il n’est pas le plus fiable, donne pour le 12 Mars Barack Obama à 58% d’opinions positives pour 41% d’opinions négatives.

Ceci est un record de division des États-Unis. Avant la fin des cent premiers jours, il semble incroyable qu’autant d’américains s’opposent au Président, alors que « l’état de grâce » n’est pas censé être achevé !

A mi-mars 2001, George W Bush pouvait compter sur le soutien de 64% des Américains. Ses opposants se trouvaient être autour de 22%.

Allons plus loin dans le détail. Avec 41% d’opinions négatives, Barack Obama ne s’est pas uniquement aliéné les Républicains. Environ 31% d’américains sont inscrits comme Républicains. C’est donc une frange importante des indépendants qui s’oppose désormais à la politique menée par l’actuel Président.

Pire, en partant de 65% d’opinions positives au 21 janvier 2009, et 30% d’opinions négatives, sa chute dans les sondages est impressionnante. Non seulement sa popularité s’est effritée de huit points, mais surtout ses opposants ont augmenté de plus de 35% !

Les politiques absurdes du programme de Barack Obama, dénoncés par John McCain durant la campagne de 2008, sont effectivement rejetées (et de plus en plus fort) par les Américains.

La question est : jusqu’où Barack Obama peut-il continuer à tomber avant la fin de ses 100 premiers jours ?


 

 

 

Loading...
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz