FLASH
[19/11/2018] Avec 53 sièges au sénat, Trump remporte une victoire éclatante aux élections de mi-mandat  |  Tsahal a arrêté hier soir dans la ville juive illégalement occupée par des colons arabes d’Hébron 22 musulmans palestiniens soupçonnés d’avoir participé à des activités terroristes  |  [18/11/2018] Pour 62% des Français, le pouvoir d’achat est plus important que la transition énergétique  |  Arles (13) : 3 infirmiers insultés, agressés et menacés de mort, une urgentiste traitée de « sale pute française »  |  Gilet jaune, la goutte d’essence qui a fait déborder le vase pour rien : 1 mort, 409 blessés, 282 interpellations et 157 gardes à vue  |  « Si vous ne votez pas Macron au 2e tour, vous êtes un facho ». Macron chute de popularité à 25%, vous avez voté Macron, donc vous êtes un nigaud  |  [17/11/2018] Arnaud Chavez, meneur des gilets jaunes pour Mézières, a été photographié faisant une quenelle nazie devant une stèle en hommage des victimes juives du nazisme  |  Les deux individus incarcérés suite à la violente agression du policier de la Bac Toulon, le 2 novembre dernier à Hyères, ont été remis en liberté en toute discrétion par la justice  |  [16/11/2018] Nikki Haley : Les Etats-Unis s’opposent à l’appel de l’Assemblée générale des Nations unies pour qu’Israël rende le plateau du Golan à la Syrie  |  [15/11/2018] Voici un aperçu de la prudence avec laquelle #Israël évite les pertes civiles à #Gaza: L’armée israélienne a appelé un type et a passé 45 minutes au téléphone avec lui pour qu’il évacue sa maison, avant de bombarder le bâtiment des médias du #Hamas situé à côté  |  Le sebateur Lindsey Graham a déclaré qu’il enquêterait davantage sur la controverse entourant les e-mails d’Hillary Clinton s’il devenait président du Comité judiciaire l’an prochain  |  Un « militaire » se filme et déclare qu’il est « obligé de travailler avec les porcs » en désignant les gendarmes  |  [14/11/2018] Effet trump : L’optimisme économique des petites entreprises se maintient au niveau le plus élevé depuis 45 ans  |  Floride, corruption Démocrate exposée : Les procureurs fédéraux découvrent des documents électoraux modifiés dans le comté de Broward liés aux Démocrates  |  Les Etats-Unis offrent une récompense de 5 millions de dollars pour la capture du dirigeant du Hamas Saleh Al-Arouri  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Dreuz Info le 1 avril 2009

Les guerres de 1948, 1956, 1967 et 1973, qui ont conduit la Palestine à son statut actuel, ont été provoquées par les Arabes de la région. Ces belliqueux voisins ont perdu une série de conflits qu’ils ont eux-mêmes déclenchés… Pour des raisons de survie, Israël se devait de mettre un terme à la menace palestinienne, en annexant et occupant les zones à risque. Les palestiniens sont donc les premiers responsables de leur malheur.

Quarante plus tard, les palestiniens entretiennent toujours des desseins destructeurs vis-à-vis d’Israël. Comment Israël pourrait-il leur rendre ce qui leur appartient ? Laisseriez-vous un criminel sortir de prison s’il était avéré qu’une fois dehors, il récidiverait. Mais l’analogie n’est pas bonne… Les palestiniens sont en fait en état de liberté probatoire. Et malheureusement leurs attaques et leur terrorisme prouvent au quotidien qu’ils ne souhaitent qu’une chose, la destruction d’Israël.

Parfois hélas, seule la violence permet de faire évoluer les causes perdues. Mais dans ce cas, elle doit alors s’employer de façon très ciblée, être affranchie de tout barbarisme et causer un minimum de dommages collatéraux. En bombardant la population israélienne de façon aveugle ou en perpétrant des attentats dans les cafés et discothèques de Tel Aviv, les Palestiniens ne disent pas « écoutez ma cause », ils disent « tout Israélien est bon pour la morgue ».

Etre compatissant vis à vis de la misère palestinienne est un sentiment judéo-chrétien fort louable. La misère est insupportable mais attention, elle n’est pas toujours synonyme d’injustice. Vouloir retrouver un Etat est une cause juste. Mais vouloir en même temps rayer Israël de la carte est une perversion. Le problème, c’est que les Palestiniens ont depuis toujours ces deux projets englobés dans un même programme. En se solidarisant avec la cause palestinienne, on se retrouve donc intrinsèquement complice de terrorisme. Soutenir les Palestiniens, c’est sponsoriser la mort d’Israéliens innocents.

Et les Israéliens dans tout ça ? Ce sont bien eux qui aujourd’hui occupent la Cisjordanie, encerclent Gaza, contrôlent les frontières et l’approvisionnement en eau. Ils ont donc forcément une part de responsabilité dans la situation précaire des Palestiniens. On peut tout à fait faire pression sur le gouvernement israélien pour qu’il améliore les conditions de vie des Palestiniens mais alors on se doit, toujours pour le bien des Palestiniens, de condamner avec tout autant de vigueur, la violence aveugle du Fatah, du Hamas, des Brigades des Martyrs Al-Aqsa, etc.

Oui les Palestiniens doivent retrouver leur souveraineté mais tant que la Mort de l’Autre restera chez eux une devise constitutionnelle, ils ne connaitront pas la liberté.

 Par David Cohen


Auteur: terredisrael

Actualité, Actualité Israel, actualité M.O., articles du blog

Actualité, Actualité Israel, actualité M.O., articles du blog

Loading...
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz