FLASH
[21/08/2017] Houston : un antifa arrêté alors qu’il tentait de poser un explosif sur une statue confédérée  |  #Barcelona Younes Abouyaaqoub a bien été abattu, comme notre 1ere info le disait, en criant Allahu Akbar: 1 crevard islamo-nazi en –  |  Hidris B. l’auteur des deux attaques à la voiture bélier de #Marseilles, a 8 condamnations mais n’est pas fiché S  |  #Barcelona : selon certains médias le terroriste n’a pas été tué mais seulement arrêté (ce serait bien mieux)  |  A l’ouest de #Barcelona, la police a tué Younes Abouyaaqoub qui portait un ceinture d’explosifs  |  Bannon dt la parole est libéré veut que Trump déplac l’ambassade à Jérusalem et dit que c’est Kushner (son gendre Démocrate) qui bloque  |  En 2016, ISIS, et ceux qui s’en revendiquent, a fait plus de 1400 attaques dans le monde, et tué 7000 personnes (Reuters)  |  A Villeurbanne, un musulman étrangle une femme parce qu’elle fumait devant sa mosquée  |  L’ex vice président Joe Biden dit aux Kurdes qu’on verra un Etat Kurde dans cette génération  |  Leçon n°5 : une erreur n’est pas une Fake News. Une Fake News est une info avec *l’intention* de tromper  |  Le LIban vient d’éviter un attentat suicide sur un vol Australie – Abu Dhabi  |  #Barcelona : la police confirme que Younes Abouyaaqoub a tué Pablo Pérez avant de foncer sur 3 policiers  |  #Barcelona : un nouveau bilan fait état de 15 morts  |  « Je suis surprise du nombre de déséquilibrés en ce moment… » Valérie Boyer, députée LR des Bouches-du-Rhône. Respect, madame !  |  1 gosse arabe palestinien, oui 1 gosse, a été arrêté et 1 attentat a été évité: Il était armé d’un couteau et allait passer à l’attaque  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Dreuz Info le 1 avril 2009

Les guerres de 1948, 1956, 1967 et 1973, qui ont conduit la Palestine à son statut actuel, ont été provoquées par les Arabes de la région. Ces belliqueux voisins ont perdu une série de conflits qu’ils ont eux-mêmes déclenchés… Pour des raisons de survie, Israël se devait de mettre un terme à la menace palestinienne, en annexant et occupant les zones à risque. Les palestiniens sont donc les premiers responsables de leur malheur.

Quarante plus tard, les palestiniens entretiennent toujours des desseins destructeurs vis-à-vis d’Israël. Comment Israël pourrait-il leur rendre ce qui leur appartient ? Laisseriez-vous un criminel sortir de prison s’il était avéré qu’une fois dehors, il récidiverait. Mais l’analogie n’est pas bonne… Les palestiniens sont en fait en état de liberté probatoire. Et malheureusement leurs attaques et leur terrorisme prouvent au quotidien qu’ils ne souhaitent qu’une chose, la destruction d’Israël.

Parfois hélas, seule la violence permet de faire évoluer les causes perdues. Mais dans ce cas, elle doit alors s’employer de façon très ciblée, être affranchie de tout barbarisme et causer un minimum de dommages collatéraux. En bombardant la population israélienne de façon aveugle ou en perpétrant des attentats dans les cafés et discothèques de Tel Aviv, les Palestiniens ne disent pas « écoutez ma cause », ils disent « tout Israélien est bon pour la morgue ».

Etre compatissant vis à vis de la misère palestinienne est un sentiment judéo-chrétien fort louable. La misère est insupportable mais attention, elle n’est pas toujours synonyme d’injustice. Vouloir retrouver un Etat est une cause juste. Mais vouloir en même temps rayer Israël de la carte est une perversion. Le problème, c’est que les Palestiniens ont depuis toujours ces deux projets englobés dans un même programme. En se solidarisant avec la cause palestinienne, on se retrouve donc intrinsèquement complice de terrorisme. Soutenir les Palestiniens, c’est sponsoriser la mort d’Israéliens innocents.

Et les Israéliens dans tout ça ? Ce sont bien eux qui aujourd’hui occupent la Cisjordanie, encerclent Gaza, contrôlent les frontières et l’approvisionnement en eau. Ils ont donc forcément une part de responsabilité dans la situation précaire des Palestiniens. On peut tout à fait faire pression sur le gouvernement israélien pour qu’il améliore les conditions de vie des Palestiniens mais alors on se doit, toujours pour le bien des Palestiniens, de condamner avec tout autant de vigueur, la violence aveugle du Fatah, du Hamas, des Brigades des Martyrs Al-Aqsa, etc.

Oui les Palestiniens doivent retrouver leur souveraineté mais tant que la Mort de l’Autre restera chez eux une devise constitutionnelle, ils ne connaitront pas la liberté.

 Par David Cohen


Auteur: terredisrael

Actualité, Actualité Israel, actualité M.O., articles du blog

Actualité, Actualité Israel, actualité M.O., articles du blog

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz