FLASH
[18/10/2017] France : 54% des condamnés pour jihad en 2014 auront purgé leur peine et seront libres en 2020 de faire devinez quoi!  |  Israël élu à la tête du COPUOS, le comité pour un usage pacifique de l’espace de l’ONU  |  JP Grumberg: Proverbe Yiddish pour les gens de gauche : ce que tu ne vois pas avec tes yeux, ne l’invente pas avec ta bouche  |  Israël attentat : un colon arabe palestinien a foncé sur des soldats israéliens avec un couteau à Gush Etzion. Terroriste blessé  |  Les constructions juives en Judée Samarie reçoivent une couverture média mondiale. L’abandon mondial du nationalisme Kurde, rien  |  Perquisition au siège du MoDem dans le cadre de l’enquête sur les emplois fictifs des assistants parlementaires européens  |  [17/10/2017] Israël refuse tout dialogue avec un gouvernement palestinien d’union avec des terroristes du Hamas  |  Grande-Bretagne : le patron du Mi5 prévient que le danger terroriste va exploser en intensité  |  Catalogne : 691 entreprises ont délocalisé leur siège social  |  Projet d’attentat par des terroristes ultra-droite: Mélenchon, Castaner et ds mosquées étaient visés selon LCI  |  10 activistes d’extrême droite qui préparaient une attaque arrêtés par la police  |  Effet Trump: la bourse franchit les 23000 points pour la 1ere fois de ses 121 années d’existence  |  Trump : « on m’a demandé si Hillary Clinton se présentera en 2020. J’ai répondu : ‘j’espère que oui !’  |  Daphne Caruana Galizia, qui a révélé les Panama Papers, a été tuée par une bombe plantée près de sa voiture  |  [16/10/2017] Israël va construire 1600 logements dans la partie Est de la capitale Jérusalem  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Dreuz Info le 11 avril 2009

 


CHICAGO (AFP) — L’ancien garde nazi John Demjanjuk, sous le coup d’une procédure d’expulsion vers l’Allemagne prenant effet mercredi, pourra rester aux Etats-Unis jusqu’au résultat de son appel, a-t-on appris auprès des services d’immigration américains.

« Le dossier est entre les mains de la justice », a expliqué à l’AFP Pat Reilly, une porte-parole de l’agence de l’Immigration et des douanes (ICE) américaine. « Quand il sera expulsable, c’est-à-dire quand il n’y aura plus de recours judiciaires en instance, nous l’expulserons » , a-t-elle précisé.

M. Demjanjuk, 89 ans, qui souffre de leucémie, a fait appel mardi matin de la décision d’un juge fédéral d’immigration la veille d’autoriser les Etats-Unis à le renvoyer vers l’Allemagne qui veut le juger pour l’assassinat de dizaines de milliers de juifs.

Cette décision du juge d’immigration prenait effet mercredi.

Malgré la coopération des autorités américaines, le feuilleton judiciaire dure depuis presque un mois dans cette affaire, depuis que Berlin a délivré le 11 mars un mandat d’arrêt à l’encontre du vieil homme.

La famille de John Demjanjuk a introduit un recours en Allemagne pour que le gouvernement revoie sa demande d’extradition.

« Nous essayons d’arrêter ce que nous considérons comme une série d’actions inhumaines », a déclaré à l’AFP le fils de John Demjanjuk, John Demjanjuk Jr.

« Il n’y a aucune chance que mon père passe en procès en Allemagne », a-t-il ajouté, disant s’attendre à une décision « à tout moment » concernant l’appel de l’extradition.

« Il reste une probabilité qu’il soit expulsé vers l’Allemagne. Mais s’il est expulsé vers l’Allemagne, il passera ses derniers jours dans un hôpital allemand, pas dans un tribunal », a-t-il ajouté.

Arrivé aux Etats-Unis avec sa famille dans les années 50, M. Demjanjuk, d’origine ukrainienne, s’est installé à Cleveland (Ohio, nord). Un juge américain lui a retiré sa nationalité américaine en 2002 et il était sous le coup d’une procédure d’expulsion ordonnée en 2005.

M. Demjanjuk est soupçonné « d’avoir été gardien dans le camp d’extermination de Sobibor, aujourd’hui en Pologne, du 27 mars 1943 à fin septembre 1943 et d’y avoir aidé à l’assassinat d’au moins 29.000 juifs », selon le parquet de Munich.

Condamné à mort en Israël en 1988, il a toutefois été acquitté en raison de doutes sur son identité. « Ils avaient la mauvaise personne en Israël et ils vont avoir la mauvaise personne en Allemagne », a dit son fils à ce propos.

« Personne n’a été à ce jour, et personne ne sera jamais capable de fournir la preuve qu’il a été impliqué dans le meurtre d’une seule personne », a-t-il ajouté.

« Nous sommes passés par 32 ans de procédure judicaire. S’il était un criminel de guerre, a-t-il poursuivi, s’il s’était réellement rendu coupable du meurtre d’une seule personne, il ne serait pas assis chez lui (…) et je ne le défendrais pas ».

La semaine dernière, son avocat, Me John Broadley a déposé des recours pour stopper l’expulsion qui devait avoir lieu dimanche dernier devant un tribunal chargé de l’immigration.

Ces recours ont été formulés « à la lumière de sa santé défaillante et sur la base du fait que l’angoisse et la douleur (quand) il sera arrêté, incarcéré et jugé en Allemagne peuvent être assimilées à de la torture », avait affirmé Me Broadley à l’AFP.

Vendredi, le juge Wayne Iskra, en charge du dossier avait d’abord suspendu l’expulsion mais lundi, il est revenu sur sa décision, se déclarant en réalité incompétent dans cette affaire.

Copyright © 2009 AFP. Tous droits réservés. 

 

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz