FLASH
[20/07/2018] Ce vendredi soir, le Hamas a tiré 3 roquettes sur des civils israéliens dans l’indifférence du monde occidental  |  L’actrice Whoopi Goldberg a invité la conservatrice Jeanine Pirro pour parler de son dernier livre, et elle l’a traitée « comme un chien » et l’a jeté hors du plateau quand Pirro a parlé du « Trump derangement syndrome ». Vraiment, la gauche a l’esprit totalitaire  |  Des avions de combat israéliens engagés dans une opération d’envergure contre des bases du Hamas à Gaza en réponse à des tirs contre des troupes de Tsahal  |  Effet Trump: La production pétrolière américaine vient d’établir un nouveau record de tous les temps  |  [19/07/2018] 1000 gros bonnets Iraniens ont acheté des passeports des Comores pour voyager sans éveiller les soupçons. La bonne nouvelle est que le gouvernement comorien a changé de camp et a annulé plus de 100 passeports  |  Effet Trump: Les exportations de pétrole de l’Iran pourraient chuter de deux tiers d’ici la fin de l’année en raison des nouvelles sanctions des États-Unis, une excellente nouvelle dans la lutte contre le terrorisme mondial  |  Médias de plus en plus marginalisés: 68% des Républicains approuvent la rencontre entre Poutine et Trump que les journalistes qualifient de « trahison » (sondage CBS)  |  Effet Trump : Le chômage à travers les États-Unis est le plus faible depuis décembre 1969, selon un rapport du ministère du Travail  |  [18/07/2018] Pour faire face à l’afflux de touristes, Lufthansa annonce deux nouvelles routes vers Eilat cet hiver  |  [15/07/2018] Depuis samedi matin, les terroristes ont tiré plus de 200 roquettes sur les citoyens israéliens. Et aucun gros titre pour dénoncer ça ?  |  [14/07/2018] Tsahal a frappé des douzaines de cibles du #Hamas à la suite des attaques terroristes de roquette contre non pas l’armée mais des civils en #Israël  |  Eric Ciotti a qualifié Emmanuel Macron d' »adolescent immature » atteint d’un « sentiment de surpuissance ». Ça dit quoi sur les français qui ont choisi d’élire un ado immature ?  |  #Syrie L’État islamique affirme que des engins explosifs ont explosé à la base de Hay’at Tahrir Al-Sham à Sarmada- #Idlib  |  #Tsahal vient de cibler 1 zone derrière l’Université Al Quds au nord de #Gaza avec un missile en réponse à une agression du Hamas  |  #Gaza: 2 Palestiniens modérément blessés par 1 roquette artisanale tirée depuis Gaza et retombée sur Gaza dans le quartier d’Al-Nasser à Rafah. Boom!!!  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Dreuz Info le 12 avril 2009

11.04.2009

Le régime des mollahs a pendu hier matin dans prison de la ville de Shiraz trois hommes accusés d’avoir commis un attentat contre une salle de prière en avril 2008. Ces 3 pendaisons qui portent à au moins 89 le nombre des exécutions depuis le 1er janvier 2009 est en fait liée à la crise nucléaire, puisque le régime accusait les trois hommes d’être des agents britanniques : Téhéran cherche un prétexte pour refuser la dernière offre de dialogue des Six.

En avril dernier, peu avant le second tour des élections législatives, une explosion suspecte avait eu lieu à Shiraz dans la dépendance d’une mosquée au cours d’une soirée de prière. Téhéran avait alors accusé l’Arabie Saoudite d’être à l’origine de l’attentat, avant d’accuser les Bahaïs, puis, le Jundallah, avant de choisir comme cible un groupe monarchiste « financé par la Grande-Bretagne », décision liée au retrait par les Britanniques de Moudjahiddines du Peuple de la liste britannique des mouvements terroristes, retrait qui était également lié au dossier nucléaire.

Le régime avait alors évoqué plusieurs arrestations avant de divulguer les noms et les visages des trois principaux responsables, Mohsen Eslamian 21 ans, Ali-asghar Pashtâr 20 ans et Rouzbeh Yahya-zadeh 32 ans (ci-dessous) au moment de leur procès qui a duré ½ heure !
© WWW.IRAN-RESIST.ORG WWW.IRAN-RESIST.ORG
Ce procès éclair a eu lieu en novembre 2008 au moment où
Dominique de Villepin se pavanait à Téhéran pour y jouer les intermédiaires à la perruque entre Téhéran et Paris. Quelques jours plus tard en décembre 2008, Téhéran annonçait leur prochaine pendaison sur un fond de vives tensions entre Téhéran et Londres : la Grande-Bretagne cherchait à obtenir une forte aggravation des sanctions contre les mollahs afin de les dissuader d’un dialogue et d’une entente séparés avec Obama.

Cependant, les relations entre Téhéran et Londres se sont améliorées du moment que Téhéran s’est montré récalcitrant à l’offre de dialogue proposée par Obama fraîchement élu. La Grande-Bretagne a invité Ahmadinejad pour présenter ses vœux de Noël aux Britanniques, la BBC a dressé un portrait flatteur de Khomeiny pour son documentaire du trentenaire du régime et enfin, plus proche de nous, ce pays membre du Conseil de Sécurité a clairement pris position contre de nouvelles sanctions contre l’Iran. Cependant il faut préciser qu’à chaque fois, Londres agissait pour aider la réalisation d’une entente globale avec les Six au lieu d’une entente privée avec les Etats-Unis.

Or, si Téhéran a bien accueilli ce soutien, il reste pour sa part intéressé uniquement par une entente avec les Etats-Unis. En aucun cas, il ne veut d’une entente, voir un compromis, pas mêmes de négociations ou encore d’un simple dialogue avec les Six ou l’un de ses composants en particulier la Grande-Bretagne qui est très active pour contrer les Etats-Unis.

Hier, au moment où Téhéran s’apprêtait à annoncer des progrès nucléaires irréversibles, les Six ont pris l’initiative de lui lancer une invitation surprise dotée de leur précédent paquet d’offres incitatives mais sans aucune condition préalable d’aucun genre : une invitation en somme non refusable !

Pris au piège, voire dépassé par cette initiative, Téhéran avait paniqué. Il avait fait appel à la réponse qu’il avait faite à la version 2008 de cette offre en évoquant une contre-proposition farfelue basée sur la nécessité d’un dialogue avec l’Iran sur les grands problèmes du monde. A défaut de trouver mieux pour refouler les Six, Téhéran a exécuté en urgence les trois condamnés de l’attentat de Chiraz en insistant bien sur le fait qu’ils étaient « financés par la Grande-Bretagne ».

© WWW.IRAN-RESIST.ORG
C’est d’un tel cynisme. Que font nos faux dissidents comme Shirin Ebadi ? Eh bien, ils participent à cette mascarade : les dépêches iraniennes citent désormais les efforts d’Abdol-Fattah Soltani, un des associés de Shirin Ebadi, en faveur de l’un des condamnés Rouzbeh Yahya-zadeh. L’avocat en question évoque ses efforts ce qui sous-entend
une certaine liberté judiciaire sous le régime des mollahs. Cynique jusqu’au bout, le régime tue et profite de ses crimes pour faire parler de ses faux dissidents intérieurs. Mais cela n’a aucun sens puisque la fameuse ONG d’Ebadi n’a jamais cité ces trois garçons dans ses pseudo rapports sur la situation des droits de l’homme en Iran.

© WWW.IRAN-RESIST.ORG
la SOURCE : IRAN-RESIST.ORG

http://www.iran-resist.org/article5290.html

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz