FLASH
[18/10/2017] France : 54% des condamnés pour jihad en 2014 auront purgé leur peine et seront libres en 2020 de faire devinez quoi!  |  Israël élu à la tête du COPUOS, le comité pour un usage pacifique de l’espace de l’ONU  |  JP Grumberg: Proverbe Yiddish pour les gens de gauche : ce que tu ne vois pas avec tes yeux, ne l’invente pas avec ta bouche  |  Israël attentat : un colon arabe palestinien a foncé sur des soldats israéliens avec un couteau à Gush Etzion. Terroriste blessé  |  Les constructions juives en Judée Samarie reçoivent une couverture média mondiale. L’abandon mondial du nationalisme Kurde, rien  |  Perquisition au siège du MoDem dans le cadre de l’enquête sur les emplois fictifs des assistants parlementaires européens  |  [17/10/2017] Israël refuse tout dialogue avec un gouvernement palestinien d’union avec des terroristes du Hamas  |  Grande-Bretagne : le patron du Mi5 prévient que le danger terroriste va exploser en intensité  |  Catalogne : 691 entreprises ont délocalisé leur siège social  |  Projet d’attentat par des terroristes ultra-droite: Mélenchon, Castaner et ds mosquées étaient visés selon LCI  |  10 activistes d’extrême droite qui préparaient une attaque arrêtés par la police  |  Effet Trump: la bourse franchit les 23000 points pour la 1ere fois de ses 121 années d’existence  |  Trump : « on m’a demandé si Hillary Clinton se présentera en 2020. J’ai répondu : ‘j’espère que oui !’  |  Daphne Caruana Galizia, qui a révélé les Panama Papers, a été tuée par une bombe plantée près de sa voiture  |  [16/10/2017] Israël va construire 1600 logements dans la partie Est de la capitale Jérusalem  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Dreuz Info le 16 avril 2009

En quarante lignes sur quatre colonnes, le quotidien métro nous présente un nouveau film d’un réalisateur libanais. Ce film destiné à montrer le Liban, en mêlant fiction et « réalité », a fait se déplacer « l’inaccessible ».

Cette inaccessible, cette star devenue une icône, c’est Catherine Deneuve qui a joué, nous dit-on, à faire Beyrouth – Liban sud- Liban sud- Beyrouth.

Ce film, intitulé « je veux voir », nous montrerait « le Liban hors champ », le Liban et ses ruines ; il est sous titré par le quotidien : « entre fiction et documentaire ». La star française y explore donc le Liban en compagnie d’un comédien libanais.

Une scène semble résumer pour « métro » ce film se trouvant entre la réalité et la fiction. Le journaliste JL, évoque pour cela l’avion israélien qui passe le mur du son alors qu’il se trouve au-dessus de la star. Ce qui amène JL a écrire : « (que) le double bang fait l’effet d’une bombe ».

Comme certains ont inventé le concept de « génocide par substitution » qui équivaudrait, sans tuer personne, à l’extermination d’une population donnée, le certain JL, suivant en cela le cinéaste, nous invente la bombe par substitution.

En effet, la star française, « l’inaccessible » a été « effrayée » ; mais oui, effrayée par l’horrible avion militaire israélien qui a osé passer le mur du son au dessus de sa tête quand elle voyageait en réalisant le film. Un crime de guerre de plus au compte de l’entité sioniste. Fermez le ban.

Effet d’une bombe, le double bang de l’avion israélien ?

J’invite le certain JL, ainsi que la star inaccessible et la rédaction de « métro » à aller voir ce que c’est une bombe. Connaissant leur répugnance manifeste pour Israël, je les invite à aller plutôt pour cela dans un pays arabe, en Irak.

Tous les jours en Irak, il en explose des bombes. Tous les jours, elles y fauchent des dizaines de vies de femmes, d’enfants, de vieillards. Le week end passé, à la suite de quatre attentats, des bombes ont explosées à Bagdad. Des dizaines de passants, des vieillards, des femmes, des enfants ont été déchiquetés. Ce n’est pas une mèche de cheveux qu’une bombe déplace. Cela ne se limite pas à faire sursauter, « les effets d’une bombe ».

« Effets d’une bombe », le « double bang » de l’avion israélien passant le mur du son ?

Je les invite, nos chochotes du grand écran et leurs plumitifs orientés vers le choix du dénigrement systématique d’Israël, eux si sourcilleux des effets d’un passage du mur du son par un avion militaire israélien, à se renseigner sur les effets d’une vraie bombe. Je pense, en particulier, aux effets de la bombe qu’une femme musulmane sunnite kamikaze a fait exploser dans une mosquée irakienne, au milieu d’une assistance de fidèles chiites, le week end dernier.

Les « effets d’une bombe » ? A Bagdad, JL et la star inaccessible verraient ce que c’est les « effets d’une bombe ».

Une bombe ce n’est pas fait, -oh quelle horreur ?!- pour faire sursauter et décoiffer. Une bombe cela réduit des êtres à l’état de fragments. C’est ce qu’a produit le « double bang » ? Bien évidemment non. Notre star et son équipe de cinéastes sont bien vivantes, n’ayant même pas perdu une once d’acuité auditive, sans quoi on ne manquerait pas de nous le dire.

Il y a quelque chose qui m’étonne tout de même, mais peut être est-ce la brièveté de la présentation du film « je veux voir » qui fait cela. Il semble bien que ce film, destiné à donner à voir des ruines au Liban et pointer leur cause, n’a pas vu au cours de ce périple l’homme par qui a est venue la guerre de juillet 2006 ; cet homme pérore régulièrement devant des foules fanatisées ; foules se pâmant, en regardant défiler au pas de l’oie ou en tendant le bras à l’hitlérienne les milices à l’uniforme vert, armées, surarmées, les milices privées du führer libanais.

Si la présentation de « métro » est fidèle, il n’existe pas Nasrallah ; il n’a rien à voir avec les ruines du pays, Nasrallah. Peut-être même que l’homme et son armée privée n’existent pas du tout. Peut-être que c’est encore une invention de ces fourbes de sionistes, ou peut-être même que c’est un agent sioniste déguisé en chef djihadiste, pour favoriser « l’islamophobie »dans les différents pays ?

Pour paraphraser le réalisateur et le « journaliste » de métro,nous dirons que si la guerre de juillet 2006 était une guerre de trop : l’absence, dans ce film, d’images et de mention du rôle essentiel d’un homme, Nasrallah propriétaire privé d’une véritable armée, dans le déclenchement et l’ampleur dans la guerre de juillet 2006, l’absence de l’homme qui répète quotidiennement : qu’il prépare la prochaine guerre qui doit terrasser et éradiquer « l’entité sioniste », qui doit donner le signal du djihad mondial, pour soumettre tous les peuples à l’islam après avoir éliminé définitivement tous les Juifs, c’est une non- image de trop ! Plus, c’est une participation, de type munichois, à la mise en place des conditions de la prochaine guerre, beaucoup plus terrible pour les peuples israéliens et les libanais que celle de juillet 2006.

Cela produirait, s’il se confirmait que ce film correspond bien à sa présentation, un film d’Agit Prop ; en d’autres termes, un torchon sur pellicule ; à vomir !

Cela n’honorerait pas une star inaccessible, que de se prêter à ce genre de travail « artistique » ; travail que l’on dénonce lorsqu’il s’agit des cinéastes et des comédiens de talents qui s’enrôlèrent, sur un plan artistique, dans le cirque criminel du troisième reich.

Alain Rubin

dimanche 7 décembre 2008
http://www.hatikva-75.fr/spip.php?article13

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz