FLASH
[18/10/2017] France : 54% des condamnés pour jihad en 2014 auront purgé leur peine et seront libres en 2020 de faire devinez quoi!  |  Israël élu à la tête du COPUOS, le comité pour un usage pacifique de l’espace de l’ONU  |  JP Grumberg: Proverbe Yiddish pour les gens de gauche : ce que tu ne vois pas avec tes yeux, ne l’invente pas avec ta bouche  |  Israël attentat : un colon arabe palestinien a foncé sur des soldats israéliens avec un couteau à Gush Etzion. Terroriste blessé  |  Les constructions juives en Judée Samarie reçoivent une couverture média mondiale. L’abandon mondial du nationalisme Kurde, rien  |  Perquisition au siège du MoDem dans le cadre de l’enquête sur les emplois fictifs des assistants parlementaires européens  |  [17/10/2017] Israël refuse tout dialogue avec un gouvernement palestinien d’union avec des terroristes du Hamas  |  Grande-Bretagne : le patron du Mi5 prévient que le danger terroriste va exploser en intensité  |  Catalogne : 691 entreprises ont délocalisé leur siège social  |  Projet d’attentat par des terroristes ultra-droite: Mélenchon, Castaner et ds mosquées étaient visés selon LCI  |  10 activistes d’extrême droite qui préparaient une attaque arrêtés par la police  |  Effet Trump: la bourse franchit les 23000 points pour la 1ere fois de ses 121 années d’existence  |  Trump : « on m’a demandé si Hillary Clinton se présentera en 2020. J’ai répondu : ‘j’espère que oui !’  |  Daphne Caruana Galizia, qui a révélé les Panama Papers, a été tuée par une bombe plantée près de sa voiture  |  [16/10/2017] Israël va construire 1600 logements dans la partie Est de la capitale Jérusalem  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Dreuz Info le 2 mai 2009

L’avocat de la famille d’Ilan Halimi, un jeune juif assassiné début 2006 après 24 jours de séquestration et de tortures, a affirmé aujourd’hui s’interroger sur sa participation future au procès du « gang des barbares », à cause de l’attitude « inadmissible » de leur chef présumé Youssouf Fofana.

Selon Me Francis Szpiner, qui s’exprimait devant la presse alors que le procès se tient depuis mercredi à huis clos, l’accusé principal aurait proféré des menaces contre la cour et les jurés, des propos que la présidente aurait selon lui refusé d’acter, ce qui a entraîné son départ et celui de plusieurs autres parties civiles.

« Il est évident que nous ne pouvons pas accepter ce qui est en train de se passer (…) Nous allons réfléchir sur le fait de savoir si nous entendons participer ou pas à ce procès », a déclaré Me Szpiner, interrogé alors qu’il quittait la salle d’audience pour se plaindre auprès du parquet général de la cour d’appel de Paris.

Dans sa première déclaration spontanée à la suite de la lecture de l’acte d’accusation, « Monsieur Fofana a commencé à dire qu’il avait des amis qui étaient là pour prendre des photos, pour identifier les gens, certains ont pensé qu’il faisait allusion aux jurés, qu’il avait les moyens de mettre les têtes à prix », a affirmé Me Szpiner.

« C’est inadmissible! Voilà pourquoi nous sommes partis », a ajouté l’avocat.

Me Muriel Ouaknine-Melki, autre avocate de parties civiles, a confirmé que Youssouf Fofana avait menacé les jurés. Après avoir « prononcé quelques mots complètement désobligeants sur la famille Halimi », il a poursuivi en s’adressant aux jurés: « +chacun d’entre vous a sa tête photographiée par des personnes que j’ai mandatées à cet effet et vos photos seront placées sur internet et nous verrons bien au verdict+ », a rapporté l’avocate. Elle a confirmé que « toutes les parties civiles ont quitté la salle ainsi que leurs avocats » et décideront lundi de leur participation à la suite du procès.

Les conseils de Youssouf Fofana, absents à l’audience jeudi après-midi, n’avaient pu être joints par l’AFP pour commenter les propos attribués à leur client. Par ailleurs aucun représentant du ministère public n’a souhaité s’exprimer officiellement.

Le procès, ouvert mercredi devant la cour d’assises des mineurs de Paris, se tient à huis clos car deux des 27 accusés n’avaient pas 18 ans au moment des faits. La « publicité restreinte » des débats est de droit pour les mineurs jugés aux assises.

AFP
30/04/2009 | Mise à jour : 19:46
http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2009/04/30/01011-20090430FILWWW00548-fofana-des-menaces-contre-la-cour-.php

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz