FLASH
[17/10/2017] Projet d’attentat par des terroristes ultra-droite: Mélenchon, Castaner et ds mosquées étaient visés selon LCI  |  10 activistes d’extrême droite qui préparaient une attaque arrêtés par la police  |  Effet Trump: la bourse franchit les 23000 points pour la 1ere fois de ses 121 années d’existence  |  Trump : « on m’a demandé si Hillary Clinton se présentera en 2020. J’ai répondu : ‘j’espère que oui !’  |  Daphne Caruana Galizia, qui a révélé les Panama Papers, a été tuée par une bombe plantée près de sa voiture  |  [16/10/2017] Israël va construire 1600 logements dans la partie Est de la capitale Jérusalem  |  Rare: Israël a procédé à des frappes aériennes en Syrie près de Damas – la Russie était prevenue  |  Catalogne : le président indépendantiste recule et propose de discuter avec Madrid dans 2 mois  |  Gaza : en réponse aux tirs de roquette, Israël a bombardé des positions terroristes du Hamas pendant la nuit  |  Somalie : l’attentat de la religion de la paix et de la tolérance a fait 231 morts et 275 blessés  |  Pendant la nuit, l’armée israélienne a arrêté 12 colons arabes en Judée, recherchés pour terrorisme  |  [15/10/2017] Prédateur sexuel Harvey Weinstein : la gauche contre-attaque et « ressort » une affaire contre Trump  |  Double attentat islamiste à Mogadishu : 230 morts  |  Israël attentat islamiste : 2 tirs de roquette du Hamas confirmés – pas de blessés  |  Israël attentat islamiste : 3 tirs de roquette du Hamas sur des civils  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Dreuz Info le 5 mai 2009

couv_justice_mise_examen
Frédéric Valandré, docteur en sciences humaines, avait déjà publié un premier livre intitulé « France Intox »  (Underbahn, 2006) pour dénoncer le politiquement correct dans l’Hexagone. Il nous revient avec un nouvel ouvrage qui déboulonne la pensée française face à son système judiciaire. Car, au contraire ce que laisse penser le titre, « Justice, mise en examen », se veut avant tout l’avocat des magistrats.

Une certaine élite française a pour habitude de salir la police, les politiques et la justice, nous explique l’auteur. Et de démontrer au cas par cas.

De l’affaire Ranucci aux oubliés d’Outreau,  au meurtre du petit Grégory en passant par l’affaire d’ « Omar m’a tuée » et la nouvelle glorification du criminel Jacques Mesrines, le livre de Frédéric Valandré, impeccablement documenté, se veut complet.

Au fil de son essai, l’auteur a pris contact avec des magistrats, enquêteurs, journalistes et victimes pour rendre une vision globale de la réalité judiciaire française et de son traitement régressif par le tryptique de la médiocrité (médias, associations et « people »).  A chaque page, on mesure l’ampleur de la littérature que l’auteur, universitaire, a dû consulter pour travailler son sujet. Très, très intéressant.

Valandré ne se veut pas juge : au contraire, il présente les faits, donne la parole aux témoins et retrace avec précision les tenants et aboutissants des cas les plus retentissants de l’histoire criminelle française. Si on regrette que l’auteur inculque le doute là où la justice a tranché (Patrick Dils et Christine Villemin),  on se félicite de lire son analyse sur les défenseurs de criminels, de Jacques Vergès au très prolifique – et très erratique – Gilles Perrault.

Un formidable ouvrage qui se lit d’une seule traite, et duquel on apprend beaucoup. Chapeau, Valandré.

 – « Justice, mise en examen » ; 268 pages. 12 euros (frais de port compris pour la France) – Pour le commander

(L’auteur sera présent à la Fête de la Courtoisie le 14 juin prochain, sur le stand de Benoîte Taffin. Notez par ailleurs l’existence d’un concours qui vous permet de gagner trois exemplaires dédicacés. Détails donnés en lien)

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz