FLASH
[23/10/2017] La télévision locale catalane TV3 refuse la mise sous tutelle de Madrid  |  [22/10/2017] Trump aux Européens : « ne nous soutenez pas contre l’Iran, continuez à faire des affaires avec eux, vous avez besoin de cet argent »  |  46% des Américains pensent que les médias fabriquent entièrement des histoires au sujet de Donald Trump. Combien en France le savent?  |  Interrogée au point de passage que la gauche veut supprimer, 1 arabe palestinienne a avoué vouloir commettre un attentat en Israël  |  [21/10/2017] Tchéquie : Libéraux populistes (Babis) 30,7%, Extrême droite SPD 11%, Conservateurs ODS 10,6%  |  Élections tchèques : le milliardaire populiste anti-migrants Babis largement devant  |  Trump va rendre publiques les archives sur la mort de Kennedy – la CIA veut les garder secrètes 20 ans de plus  |  Espagne : le gouvernement prévoit la destitution du président catalan Puigdemont dans les 6 mois  |  Espagne : Le gouvernement suspend l’autonomie de la Catalogne (application article 155)  |  L’Assemblée a voté la suppression de la taxe d’habitation pour 80% des ménages d’ici 2020 : ça va coûter très cher aux Français  |  Israël a tiré sur les positions de l’artillerie syrienne après 5 roquettes tirées sur le Golan  |  Elus du personnel : leur nombre devrait baisser nettement dans les grandes entreprises (enfin)  |  Egypte : 58 policiers tués lors d’un attentat de l’organisation Hasm à Giza au sud du Caire  |  #Allemagne : plusieurs personnes ont été blessées dans une attaque de couteau à Munich  |  Règlement de compte hier soir à Marseille. 2 individus armés (fusil à pompe) ont tué un homme à la Bricarde  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Dreuz Info le 14 juin 2009

 

C’est un discours fondateur celui qui vient d’être prononcé , il y’a quelques minutes ,  par Monsieur Netanyahu, au Centre Begin-Sadate de l’université Bar-Ilan.

 

Le Discours de Jérusalem  peut être qualifié de « central » sur la conception de la paix. Le discours est  rationnel, argumenté, précis. Le texte est pragmatique. Son  discours est  centré autour de la Feuille de route. Le premier ministre  israélien s’est engagé pour travailler sur la base de ce document (1).

 

L’adoption de M.Netanyahu de la Feuille de route vise à  progresser vers  un accord israélo-palestinien. Ce document  se base sur « la solution de deux Etats ». Mais la mise en place de la Feuille de route requiert des efforts sérieux, cotés palestiniens, en matière de sécurité et la satisfaction de principales  élémentaires comme la reconnaissance par les Palestiniens d’Israël comme Etat du peuple juif et la démilitarisation de l’Etat palestinien.

 

Monsieur Netanyahu a proposé d’entamer des pourparlers immédiats avec l’Autorité palestinienne, sur la base de la formule selon laquelle les Palestiniens pourront s’autogouverner s’ils ne mettent pas Israël en danger.

 

Dans le discours, qu’il prononcé à l’université Bar-Ilan, Binyamin Netanyahu a  évoqué dans le détail la menace iranienne envers Israël. Il a parlé de l’occasion exceptionnelle de collaboration entre Israël et les pays arabes qui s’est créée grâce à la crainte commune de l’Iran. Il a proposé  la mise en place d’un processus régional dans le cadre duquel les pays arabes prendront des mesures de normalisation de leurs relations avec Israël, parallèlement aux pourparlers israélo-palestiniens.

 

Le discours du chef du gouvernement israélien a concrétisé l’opportunité de paix actuellement ouverte, et il a montré qu’Israël voulait contribuer à la création d’une nouvelle réalité dans la région. Netanyahu a  présenté un programme politique, bénéficiant de beaucoup de flexibilité et d’idées novatrices. Le seul point sur lequel il ne cédera pas, c’est évidemment la sécurité de l’Etat d’Israël.

 

 

Ftouh Souhail

 

 

(1) Signée le 30 Avril 2003, le Hamas n’a jamais reconnu ce document. Inspiré par les dispositions des Accords d’Oslo, ce plan est supervisé par le Quatuor, composé des États-Unis, de l’Union européenne, de la Fédération de Russie et de l’Organisation des Nations Unies. Il appelle à une modification importante du gouvernement palestinien et s’est  soldé par la nomination de Mahmoud Abbas au poste de Premier ministre de l’Autorité palestinienne. La feuille de route jalonne la progression vers un accord sur le statut définitif, en établissant une série d’étapes dans les domaines sécuritaire et politique. Ce document constitue un point de référence permettant de mesurer l’avancée du processus de paix entre Israël et les Palestiniens. Le Quatuor se réunit régulièrement pour évaluer la progression du plan. Mais  le Hamas ne reconnaît aucun document qui pourra aboutir à la paix.

 

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz