FLASH
[20/08/2018] Tsahal à arrêté 11 islamistes palestiniens à Hebron et à Jérusalem lors de raids pour rechercher des terroristes  |  Le prix de la vie selon la justice française : Le migrant illégal de 19 ans qui a poignardé 4 personnes à Périgueux lundi 13 août n’a été condamné qu’à 3 ans de prison ferme  |  Paris : Une policière porte secours à des passagers après un accident mortel qu’ils ont provoqué, dans le 19e, et se fait violemment frapper par le passager rescapé!  |  Le chef de la police municipale de Villevaudé, en Seine-et-Marne, a été violemment agressé dimanche à son domicile par « plusieurs personnes » qui l’ont roué de coup  |  Barcelone attentat islamique : Un homme armé d’un couteau a tenté d’attaquer des policiers en hurlant Allahou Akbar (Allah est le plus grand)  |  Saint-Paul-Trois-Châteaux (26) : un homme de 45 ans tué de 9 coups de couteau, un autre homme blessé, suspect appréhendé, motif inconnu  |  Marseille : encore un adolescent de 16 ans poignardé pour un mauvais regard  |  Tsahal a ouvert le feu sur un terroriste musulman qui a tiré dans leur direction dans le nord de Gaza. Aucun blessé parmi les troupes israéliennes n’a été signalé  |  Un terroriste musulman a tiré des coups de feu sur l’ambassade des États-Unis à Ankara. La police a déclenché une chasse à l’homme et recherche un véhicule blanc suspect  |  [17/08/2018] Jérusalem : attentat au couteau, un policier blessé par un terroriste musulman palestinien, qui a été neutralisé  |  Dreuz lance un appel aux lecteurs: aidez-nous à passer au crible pendant 24 h les Fake News des radios du service public français  |  Laurent Ruquier défend son ami Gilbert Rozon, accusé d’agressions sexuelles: « Il n’a tué personne » (non, il a juste violé plusieurs femmes)  |  Suisse : à Genève 5 jeunes femmes sauvagement tabassées, 2 blessées graves, par « des Maghrébins de cités venus de France »  |  Automobiliste tué par balle à Paris: le policier mis en examen et interdit d’exercer  |  Une ex-esclave sexuelle yézidi aurait fui l’Allemagne après y avoir revu son bourreau, infiltré parmi les réfugiés  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Dreuz Info le 7 juillet 2009

 [LE FIGARO] Le quai d’Orsay a révélé lundi qu’une jeune femme française, une universitaire, est en détention depuis le 1er juillet en Iran, accusée d’espionnage. Clotilde Reiss, 23 ans, lectrice de français à l’université d’Ispahan (centre), a été arrêtée mercredi à l’aéroport de Téhéran alors qu’elle était sur le chemin du retour vers la France, via Beyrouth.


Interrogé lundi soir sur France 3, le chef de la diplomatie, Bernard Kouchner, a affirmé que la jeune femme était innocente et a exigé sa «libération immédiate». «Si nous comprenons bien, cette jeune femme a été accusée d’espionnage. Il s’agit d’envoi de photos prises par un téléphone portable. Ça n’est pas de l’espionnage, ça ne peut pas en être, cette accusation est absurde», a-t-il ajouté.


«Nous souhaitons que toute la lumière soit faite, que cette jeune femme soit libérée. Il n’y a aucune raison que Clotilde soit retenue», a-t-il dit avant de répéter : «Nous exigeons cette libération». Le quai d’Orsay qui avait révélé un peu plus tôt dans la soirée la détention de l’universitaire et a indiqué que l’ambassadeur d’Iran à Paris avait été immédiatement convoqué.


Selon nos informations, Clotilde Reiss est étudiante en Master 2 à l’Institut d’Etudes politiques de Lille. Bénéficiaire d’une bourse de l’
IFRI, l’Institut français de recherche en Iran, elle séjournait depuis cinq mois dans le pays, où elle enseignait le Français à l’Université technologique d’Ispahan.


Selon une source diplomatique proche du dossier, les autorités iraniennes reprochent à la jeune femme d’avoir participé à des manifestations à Ispahan après la


Revenant sur ces accusations, Bernard Kouchner a précisé lundi que Clotilde Reiss «était une jeune enseignante tout à fait classique qui faisait son travail, qui a été témoin de manifestations comme des millions d’Iraniens» et n’était «pas active dans ces manifestations». «Il y a un problème politique qu’affronte le monde entier, que commente le monde entier», a-t-il ajouté en évoquant la réélection de l’ultraconservateur Ahmadinejad, et les manifestations qui l’ont suivi. «N’en faisons pas une affaire d’État, faisons tout ce que nous pouvons pour la faire libérer», a dit le ministre.


Depuis la présidentielle du 12 juin, Téhéran a durci le ton face aux pays occidentaux, accusés de soutenir la contestation. Plusieurs journalistes avaient jusque-là été interpellés, de même que
  neuf employés iraniens de l’ambassade britannique à Téhéran. Mais c’est la première fois depuis le début des troubles post-électoraux qu’une citoyenne française se retrouve dans le collimateur des autorités iraniennes.réélection contestée du président iranien Mahmoud Ahmadinejad, lors du scrutin du 12 juin. Clotilde Reiss aurait pris des photos qu’elle aurait envoyées via un courriel privé à un ami dans la capitale iranienne. Selon cette source, la jeune femme est aujourd’hui détenue à la prison d’Evine à Téhéran.

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz