FLASH
[16/08/2018] Attentat-suicide à la bombe à Kaboul: 48 morts dans 1 centre éducatif: imaginez le carnage si l’islam n’était pas une religion de paix !  |  Allemagne : une jeune femme violée dans la rue par deux demandeurs d’asile somaliens, mais ce qui est illégal, c’est de crtiquer cette immigration là  |  Vous avez le droit de rire: Une centaine de journaux dénoncent les «attaques» de Trump contre la liberté de la presse. Ah bon? Ils ont la liberté de dénoncer leur manque de liberté ? Pas étonnant que 74% n’ont plus confiance dans ces clowns  |  Près de 4 millions de nouveaux emplois. La croissance la plus rapide en 15 ans. Indépendance énergétique: les journalistes ont de vraies bonnes raisons de haïr Trump  |  [14/08/2018] Est-ce vraiment ça, la mission de service public de France Info: parler de tous les livres anti-Trump qui paraissent, et silence total sur les livres pro-Trump ?  |  [13/08/2018] Migrants délinquants : le port de Sète veut bien accueillir l’Aquarius, qui est de nouveau à la recherche d’un port d’accueil pour débarquer des illégaux  |  La branche d’Al-Qaeda à Gaza a publié une vidéo de ses attaques à la roquette sur les communautés civiles israéliennes au cours de la dernière semaine  |  Mons-en-Baroeul (France): une voiture a terminé sa course dans le hall d’une mosquée. Accident ou intention, le mobile n’est pas encore clair  |  La monnaie turque plonge, Trump a réussi en 1 mois ce que l’Europe n’arrive pas à faire depuis 10 ans  |  Israël a confisqué des dizaines de milliers de ballons qui étaient destinés à Gaza par crainte qu’ils soient utilisés comme bombes incendiaires  |  [11/08/2018] Des drones israéliens ont ciblé des terroristes musulmans qui lançaient des bombes incendiaires depuis le nord de Gaza. Plusieurs incendies ont éclaté aujourd’hui dans des villes israéliennes près de la frontière  |  Egypte : 1 terroriste musulman a été empêché de s’approcher d’une église quand il a voulu faire exploser son gilet d’explosifs. Il a fait boum, personne d’autre n’a été atteint  |  Trump a autorisé le doublement des tarifs douaniers pour l’importation d’acier et d’aluminium depuis la Turquie. Conséquence, la livre turque s’écroule  |  Effet Trump : les bons chiffres de l’emploi des Africains et des Hispaniques se confirment : ce sont les meilleurs de l’histoire des Etats-Unis  |  Etat-Unis : des centaines de Bikers se sont déplacés à Bedminster pour saluer le président Trump  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Dreuz Info le 20 juillet 2009

Les préparatifs pour la future guerre menée par Israël contre l’Iran battent leur plein.

Comme durant l’Opération Orchard en 2007 (voir notre article),  les Israéliens mèneront leur opération en deux phases : travail et de renseignement et frappes opérationnelles. La première phase s’effectue en ce moment même.

Le département de la Défense a réssucité pour l’occasion un service à la réputation sulfureuse, le Lakam, qui est agence de renseignement à vocation prioritairement scientifique, afin de former une « Task Force Iran ». Le Lakam a pris ses quartiers dans une base anciennenment désaffectée dans le Biq’at Ha’Yareach, près de l’aéroport Ovda. Le Lakam travaillerait en collaboration avec le Wizmann Institute et le Technion pour conseiller le gouvernement et les services de renseignement israéliens sur la question iranienne.

Le Lakam a également pour mission de briefer la Sayeret Matkal, l’unité d’exploration de Tsahal, sur le type d’échantillons à relever en territoire hostile. En effet, depuis la semaine dernière, les commandos israéliens mènent des exercices d’opérations héliportées au large des côtes de Ashkelon et Haïfa, aux côtés de la Sayeret Shaldag, les commandos de la marine.  Les manoeuvres sont nocturnes, durent entre six et huit heures et se terminent par l’évacuation des commandos par voie de mer.

Conjointement, deux commandos (A-team) de la Caesarea, le service action du Mossad, ont débarqué à la mi-juillet sur les côtes iraniennes depuis un sous-marin de poche. Ils ont pour mission de relever des échantillons des sites nucléaires iraniens et vérifier la pose de balises sur des sites préchoisis. Pour des raisons de logistique, les commandos du Bureau se chargent pour l’instant des objectifs situés au bord de la Mer Rouge, comme celui de Bushehr, saboté l’année dernière. Fin juillet, leurs équivalents parachutistes devraient à nouveau explorer les centres nucléaires  à moyenne distance. En effet, les karnak (« rhinocéros » en hébreu), les transporteurs aériens lourds C-130 qu’utilisent les forces spéciales de Tsahal et les commandos parachutistes du Mossad, ne peuvent pas voler sous la ligne radar sur de trop longues distances, au risque d’être répérés à leur retour vers la base des opérations clandestines du Mossad, installée dans la périphérie de Netanya, en Israël.    

Afin de se prévenir contre une éventuelle riposte, Israël a déployé des missiles « Jéricho » (photo) près du kibboutz Sde Boker, autour de la centrale nucléaire de Dimona, au sud du pays. Si les spéculations demeurent sur l’ampleur du dispositif, certains pensent qu’il s’agit d’une rampe de lancement spéciale au cas où l’Iran répondrait à l’attaque israélienne en lançant des armes non-conventionnelles, de type biologique ou chimique. Ce sera aussi, assurent certains commentateurs, la base centrale de la HAGA (Hagana Ezrakhit), l’organisme de protection de la population, au cours de l’opération.

Sur le versant diplomatique, le Mossad a pu assurer le gouvernement israélien de la bienveillance de l’Arabie Saoudite et de l’Egypte, deux Etats certes ennemis d’Israël, mais qui craignent plus encore un Iran doté de l’armée nucléaire. Cet appui diplomatique, révélé récemment par le Jerusalem Post, permettrait aux chasseurs israéliens de bénéficier du couloir aérien Arabie Saoudite-Mer Rouge pour attaquer les sites de Arak et Yazd.

Enfin, l’IAF s’entraîne régulièrement à des frappes contre des cibles en Iran. Les exercices incluent notamment le ravitaillement en vol et le déploiement sur de longue distance. Rappelons que lors des livraisons des avions neufs en Israël, ceux-ci sont pilotés par des Américains ; les occasions pour les pilotes israéliens de s’entraîner avec ravitaillement en vol restent donc restreintes. Deux exercices prévus cette année aux Etats-Unis devraient y remédier. Israël y deploiera la fine fleur de son aviation, à savoir des chasseurs, des avions-espions (ELINT) et des transporteurs lourds.

Israël, plus que jamais, est en mode offensif.

© Une enquête de la rédaction de drzz.info.
Remerciements à Eric Cunat, expert du magazine « Assaut », et conseiller de drzz.info sur les questions militaires, pour ses conseils éclairés.
 

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz