FLASH
[20/07/2018] Ce vendredi soir, le Hamas a tiré 3 roquettes sur des civils israéliens dans l’indifférence du monde occidental  |  L’actrice Whoopi Goldberg a invité la conservatrice Jeanine Pirro pour parler de son dernier livre, et elle l’a traitée « comme un chien » et l’a jeté hors du plateau quand Pirro a parlé du « Trump derangement syndrome ». Vraiment, la gauche a l’esprit totalitaire  |  Des avions de combat israéliens engagés dans une opération d’envergure contre des bases du Hamas à Gaza en réponse à des tirs contre des troupes de Tsahal  |  Effet Trump: La production pétrolière américaine vient d’établir un nouveau record de tous les temps  |  [19/07/2018] 1000 gros bonnets Iraniens ont acheté des passeports des Comores pour voyager sans éveiller les soupçons. La bonne nouvelle est que le gouvernement comorien a changé de camp et a annulé plus de 100 passeports  |  Effet Trump: Les exportations de pétrole de l’Iran pourraient chuter de deux tiers d’ici la fin de l’année en raison des nouvelles sanctions des États-Unis, une excellente nouvelle dans la lutte contre le terrorisme mondial  |  Médias de plus en plus marginalisés: 68% des Républicains approuvent la rencontre entre Poutine et Trump que les journalistes qualifient de « trahison » (sondage CBS)  |  Effet Trump : Le chômage à travers les États-Unis est le plus faible depuis décembre 1969, selon un rapport du ministère du Travail  |  [18/07/2018] Pour faire face à l’afflux de touristes, Lufthansa annonce deux nouvelles routes vers Eilat cet hiver  |  [15/07/2018] Depuis samedi matin, les terroristes ont tiré plus de 200 roquettes sur les citoyens israéliens. Et aucun gros titre pour dénoncer ça ?  |  [14/07/2018] Tsahal a frappé des douzaines de cibles du #Hamas à la suite des attaques terroristes de roquette contre non pas l’armée mais des civils en #Israël  |  Eric Ciotti a qualifié Emmanuel Macron d' »adolescent immature » atteint d’un « sentiment de surpuissance ». Ça dit quoi sur les français qui ont choisi d’élire un ado immature ?  |  #Syrie L’État islamique affirme que des engins explosifs ont explosé à la base de Hay’at Tahrir Al-Sham à Sarmada- #Idlib  |  #Tsahal vient de cibler 1 zone derrière l’Université Al Quds au nord de #Gaza avec un missile en réponse à une agression du Hamas  |  #Gaza: 2 Palestiniens modérément blessés par 1 roquette artisanale tirée depuis Gaza et retombée sur Gaza dans le quartier d’Al-Nasser à Rafah. Boom!!!  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Dreuz Info le 27 juillet 2009




Michel Garroté

Dimanche 26 juillet 2009,  lefigaro.fr dans un article intitulé « Les raisons du durcissement américain envers l’Iran », article de Renaud Girard, écrit notamment (extraits) :  « Cinq raisons expliquent l’actuel durcissement américain envers l’Iran. Les deux premières tiennent au régime islamiste de Téhéran lui-même. Ce dernier n’a rien fait pour saisir la main tendue de Barack Obama, qui proposait la réintégration de l’Iran dans le concert des nations (avec, à la clé, la levée de toutes les sanctions imposées par l’ONU, l’abandon de la doctrine Bush du «changement de régime», et le rétablissement de relations diplomatiques et commerciales normales avec l’Amérique), en échange de garanties iraniennes quant au caractère strictement civil de son programme de recherche atomique ».

« Dès avant les élections présiden­tielles du 12 juin, Ahmadinejad avait déclaré «clos» le dossier nucléaire de son pays, montrant ainsi qu’il n’était pas question d’en négocier les tenants et les aboutissants avec Washington. Sans l’avouer au monde, l’Iran veut la bombe atomique. Pour des raisons de prestige, mais aussi parce qu’il se sent mal à l’aise face à quatre voisins, tous dotés de l’arme nucléaire : la Russie au nord, le Pakistan à l’est, la Ve flotte américaine au sud, Israël un peu plus loin à l’ouest ».

« Deuxièmement, le régime des mollahs a perdu beaucoup de sa crédibilité dans le monde arabo-musulman (auquel Obama avait consacré un discours spécial, au Caire, le 4 juin), depuis sa triche grossière au scrutin du 12 juin et la répression sanglante des manifestations populaires qui s’ensuivirent. La prétention de Téhéran à incarner une démocratie exemplaire quoique différente du modèle occidental ne tient plus. La triche n’est pas plus permise en Islam qu’ailleurs. Décrédibilisé internationalement et divisé intérieurement, le «gouvernement des clercs» est incontestablement affaibli. Il est toujours plus facile de durcir le ton à l’égard d’un régime affaibli par ses propres erreurs ».

« Troisième raison, l’Administration américaine ne peut pas à la fois exiger du gouvernement israélien le gel de sa politique de colonisation en Cisjordanie occupée et interdire à l’État juif de se préparer à répondre à la menace existentielle contenue dans les propos du président iranien ».

« La quatrième raison est d’ordre plus général. L’arrêt de la prolifération nucléaire est redevenu une priorité de la politique étrangère américaine. Clinton vient d’obtenir le soutien de ses homologues russe et chinois dans sa stratégie de fermeté à l’égard de la Corée du Nord. Il n’est plus question de carottes pour obtenir le retour des dirigeants fantasques de Pyongyang à la table de négociation. Ces derniers n’obtiendront d’aide économique pour leur population affamée qu’en l’échange d’une « dénucléarisation complète et irréversible » ».

« Cinquièmement, le président Obama subit chez lui des attaques de plus en plus concentrées, venues d’un
Parti républicain prompt à lui reprocher sa « faiblesse » et sa « naïveté » dans le domaine international » (fin des extraits de l’article de lefigaro.fr).

Renaud Girard pour lefigaro.fr commence, dans ses deux premiers points, par constater ce que nous savons et écrivons depuis décembre 2005 :  l’Iran veut la bombe atomique. Cela dit, les motifs (ou alibis) évoqués ne sont pas convaincants. L’Iran veut la bombe atomique parce que la « théologie » des mollahs iraniens prévoit la destruction d’Israël un point c’est tout. Quant au régime iranien affaibli, Renaud Girad se fait peut-être de fausses illusions. En effet, l’indifférence du régime des mollahs face à « l’opinion  internationale » et l’énorme appareil répressif de ce même régime théocratique ne permettent pas, à ce stade, de décréter que l’Iran est affaibli au point de renoncer à la bombe atomique, bien au contraire.

Le troisième point est « politiquement correct ». Il sous-entend que le monde occidental donne à Israël la « permission » (rires) de neutraliser le nucléaire offensif iranien à condition qu’Israël opère le « gel » de sa politique de « colonisation ». Renaud Girard semble méconnaître (ou feindre de méconnaître) la réelle nature des communautés israéliennes de Judée Samarie. Il semble méconnaître le travail effectué à ce sujet par Israël auprès de l’Administration Obama. Il semble sous-estimer la détermination israélienne face au nucléaire iranien indépendamment du dialogue avec les USA sur la Judée Samarie. Je ne me prononcerai pas ici sur les quatrième et cinquième points qui concernent non pas l’Iran, mais, respectivement, le régime nord-coréen et Obama.



Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz