FLASH
[23/10/2017] Sinaï : L’Etat islamique a capturé 3 membres du Hamas qui creusaient un tunnel terroriste  |  La télévision locale catalane TV3 refuse la mise sous tutelle de Madrid  |  [22/10/2017] Trump aux Européens : « ne nous soutenez pas contre l’Iran, continuez à faire des affaires avec eux, vous avez besoin de cet argent »  |  46% des Américains pensent que les médias fabriquent entièrement des histoires au sujet de Donald Trump. Combien en France le savent?  |  Interrogée au point de passage que la gauche veut supprimer, 1 arabe palestinienne a avoué vouloir commettre un attentat en Israël  |  [21/10/2017] Tchéquie : Libéraux populistes (Babis) 30,7%, Extrême droite SPD 11%, Conservateurs ODS 10,6%  |  Élections tchèques : le milliardaire populiste anti-migrants Babis largement devant  |  Trump va rendre publiques les archives sur la mort de Kennedy – la CIA veut les garder secrètes 20 ans de plus  |  Espagne : le gouvernement prévoit la destitution du président catalan Puigdemont dans les 6 mois  |  Espagne : Le gouvernement suspend l’autonomie de la Catalogne (application article 155)  |  L’Assemblée a voté la suppression de la taxe d’habitation pour 80% des ménages d’ici 2020 : ça va coûter très cher aux Français  |  Israël a tiré sur les positions de l’artillerie syrienne après 5 roquettes tirées sur le Golan  |  Elus du personnel : leur nombre devrait baisser nettement dans les grandes entreprises (enfin)  |  Egypte : 58 policiers tués lors d’un attentat de l’organisation Hasm à Giza au sud du Caire  |  #Allemagne : plusieurs personnes ont été blessées dans une attaque de couteau à Munich  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Dreuz Info le 28 juillet 2009

Sacha Baron Cohen est l’homme de toutes les contradictions.  Titulaire d’un doctorat en Histoire de l’Université de Cambridge, il aurait pu songer à une carrière académique, mais il s’est tourné vers le cinéma.

Grand admirateur de « la Panthère Rose », il a voulu renouveler le genre de la satire. Après « Ali G. », où Cohen descend en flammes la culture du rap et « Borat », où il présente un condensé de l’arriéré moyen (laid, ringard, misogyne, raciste et antisémite), Cohen a voulu toucher à un autre domaine, en proposant un film ouvertement homophobe.

Qu’on le dise d’emblée : Cohen est un champion de la vulgarité. Si « Borat » était un film drôle, « Brüno » est irregardable. Loin d’être une ode à la tolérance, Cohen déteste les homosexuels et cela se voit. Tous les clichés homophobes passent dans le film.

Reconnaissons une seule qualité à Cohen : celle d’être courageux. Il s’est rendu dans le Mea Shearim, les orthodoxes juifs, et a manqué d’y être lynché. Plus tard, il est allé au Liban, dans un camp de réfugiés palestiniens, et y a rencontré en tenue affriolante le leader des Brigades des Martyrs d’Al Aqsa. Depuis, il est menacé de mort par le groupe terroriste ! 

Mais dénoncer l’intolérance religieuse face à l’homosexualité n’était pas vraiment le but d’un film que les médias occidentaux n’ont pas compris. Peut-être, aussi, parce qu’ils ignorent que Cohen, dans sa vie privée, est un juif très pieux qui mange casher, respecte le shabbat et passe le plus clair de son temps à la synagogue.

En réalité, Sacha Baron Cohen ressemble plus aux gens qu’il veut choquer qu’aux personnages qu’ils brocardent. A éviter.

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz