FLASH
[17/08/2018] Jérusalem : attentat au couteau, un policier blessé par un terroriste musulman palestinien, qui a été neutralisé  |  Dreuz lance un appel aux lecteurs: aidez-nous à passer au crible pendant 24 h les Fake News des radios du service public français  |  Laurent Ruquier défend son ami Gilbert Rozon, accusé d’agressions sexuelles: « Il n’a tué personne » (non, il a juste violé plusieurs femmes)  |  Suisse : à Genève 5 jeunes femmes sauvagement tabassées, 2 blessées graves, par « des Maghrébins de cités venus de France »  |  Automobiliste tué par balle à Paris: le policier mis en examen et interdit d’exercer  |  Une ex-esclave sexuelle yézidi aurait fui l’Allemagne après y avoir revu son bourreau, infiltré parmi les réfugiés  |  Grenoble : 2 migrants Albanais tirent des coups de feu sur un groupe de personnes et sont interpellés après une course-poursuite  |  Primes en liquide : Claude Guéant condamné en appel à la prison ferme  |  Effet Trump : l’emploi des jeunes est au plus bas depuis 50 ans – quel horrible président ce Trump  |  « Nous ne voulons pas de migrants africains, ils ne viennent pas pour travailler pour les aides sociales » Andrej Babiš, premier ministre tchèque  |  Un engin explosif a détoné en Italie, près d’un siège du parti La Ligue  |  Israël : durant la nuit, l’armée a arrêté en Judée Samarie un terroriste musulman palestinien recherché  |  [16/08/2018] La ‘Reine du soul’ Aretha Franklin est décédée d’un cancer du pancréas à l’âge de 76 ans  |  1 terroriste du FPLP d’un camp de réfugiés palestiniens du sud Liban a été arrêté alors qu’il entrait en Israël avec un passeport belge  |  Tsahal a arrêté 8 terroristes musulmans pendant la nuit en Judée et en Samarie, dans le cadre des opérations de lutte contre le terrorisme  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Dreuz Info le 30 juillet 2009

Cette semaine, les médias européens ont évoqué le  « certifigate », ou la polémique qui enfle aux Etats-Unis autour du lieu de naissance de Barack Obama. Il y a lieu ici de préciser quelques points.

Pour les uns, cette controverse montre les relents racistes de ses tenants (Obama serait évidemment « d’ailleurs » parce que noir), pour les autres, elle illustre l’omerta qui existe sur le passé d’Obama, et notamment son appartenance à une église fondamentaliste.

Qu’est-ce que le « certifigate » ? L’année passée, en pleine campagne électorale, la polémique enfle sur Obama. On le suspecte de « double allégeance ». Son père était un étudiant à Harvard, retourné ensuite au Kenya pour tenir quelques postes dans les pouvoirs publics kenyans avant de mourir dans un accident de voiture dû à l’alcool.  Obama est-il né aux Etats-Unis, à Hawaï comme il l’affirme, ou au Kenya ? La question est d’importance ; s’il s’avère qu’Obama n’est pas né Américain, il n’aurait pas droit au poste suprême.

C’est un papier qui va mettre le feu aux poudres, et lancer l’affaire : pour éteindre la rumeur, le gouvernement de Hawaï montre le « certificat de naissance » d’Obama à la presse. Mais cela ne fait qu’envenimer les choses, car le certificat est un faux. Un faux grossier, même, selon les spécialistes.

La rumeur prend alors des proportions phénoménales, et ne s’est jamais éteinte depuis. Hawaï a bien tenté de calmer le jeu. Son gouverneur, un Républicain, a répété qu’Obama était bel et bien né sur l’île, une information confirmée par le chef de la maternité où Obama est né.

En vain. La réalité, sur cette affaire, est beaucoup plus prosaïque : Hawaï est connu pour être un Etat mal géré. Le système d’imposition fiscal est corrompu et mal organisé. Et l’île pâtit de cette réputation de paresse et d’indolence, d’autant qu’elle souffre d’un taux de chômage élevé. Elle n’est jamais prise au sérieux.

Le « certifigate » est la goutte qui a fait déborder le vase, et provoqué un vent de panique à Honolulu: en effet, l’administration hawaïenne a perdu le certficat de naissance original d’Obama, tout comme elle a égaré un nombre incalculable de données fiscales de ses concitoyens ces vingt dernières années. Si la nouvelle se sait, l’Etat insulaire perdrait toute crédibilité. Hawaii would be a living joke, definitely.

Aussi, soucieuses de sauver leur réputation face à la métropole, les autorités hawaïennes ont-elles préféré mentir et publier un faux certificat de naissance d’Obama. Toute l’affaire est là.

Et Obama n’y est pour rien.

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz