FLASH
[23/10/2017] La télévision locale catalane TV3 refuse la mise sous tutelle de Madrid  |  [22/10/2017] Trump aux Européens : « ne nous soutenez pas contre l’Iran, continuez à faire des affaires avec eux, vous avez besoin de cet argent »  |  46% des Américains pensent que les médias fabriquent entièrement des histoires au sujet de Donald Trump. Combien en France le savent?  |  Interrogée au point de passage que la gauche veut supprimer, 1 arabe palestinienne a avoué vouloir commettre un attentat en Israël  |  [21/10/2017] Tchéquie : Libéraux populistes (Babis) 30,7%, Extrême droite SPD 11%, Conservateurs ODS 10,6%  |  Élections tchèques : le milliardaire populiste anti-migrants Babis largement devant  |  Trump va rendre publiques les archives sur la mort de Kennedy – la CIA veut les garder secrètes 20 ans de plus  |  Espagne : le gouvernement prévoit la destitution du président catalan Puigdemont dans les 6 mois  |  Espagne : Le gouvernement suspend l’autonomie de la Catalogne (application article 155)  |  L’Assemblée a voté la suppression de la taxe d’habitation pour 80% des ménages d’ici 2020 : ça va coûter très cher aux Français  |  Israël a tiré sur les positions de l’artillerie syrienne après 5 roquettes tirées sur le Golan  |  Elus du personnel : leur nombre devrait baisser nettement dans les grandes entreprises (enfin)  |  Egypte : 58 policiers tués lors d’un attentat de l’organisation Hasm à Giza au sud du Caire  |  #Allemagne : plusieurs personnes ont été blessées dans une attaque de couteau à Munich  |  Règlement de compte hier soir à Marseille. 2 individus armés (fusil à pompe) ont tué un homme à la Bricarde  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Dreuz Info le 4 août 2009




Michel Garroté – Mardi 4 août 2009 – Lors de la Convention du Fatah,  le Président de l’Autorité palestinienne,  Mahmoud Abbas a juré de tout faire pour révéler les « circonstances réelles » (?) de la mort de son prédécesseur,  Yasser Arafat.   »Nous ferons toute la lumière sur sa mort »,  a-t-il assuré.

Cette allégation un brin fanfaronne a de quoi laisser songeur. D’abord, la mention d’Arafat donne le sentiment désagréable que le Fatah de Abbas ressemble au (et se réfère au) Fatah de Arafat, c’est à dire un Fatah à double langage. Ensuite, la mention d’Arafat et de sa mort donne le sentiment désagréable que Abbas veut inventer un soi-disant assassinat d’Arafat pour faire de celui-ci un martyr.

Sur les autres thèmes (Abbas a parlé pendant plus de deux heures et il n’a pas seulement parlé du décès de Arafat…), Abbas a notamment déclaré (extraits) :  « A cause de nos erreurs, certains de nos comportements rejetés par le public, notre faible performance, notre éloignement avec le pouls de la rue et notre manque de discipline, nous avons perdu les élections législatives et ensuite, nous avons perdu Gaza. Ce Congrès doit constituer une plateforme pour un nouveau départ, consolidant notre lutte pour atteindre nos principaux objectifs :  la libération et l’indépendance ».

« Nous devons tirer la leçon de nos erreurs et chercher en permanence à nous remettre en question et à rectifier notre façon d’agir. Notre principale tâche en tant que membres du Fatah est de redonner au mouvement (…) son rang, son rayonnement et son âme pour qu’il continue d’assumer son rôle historique qui est de conduire notre peuple vers la liberté et l’indépendance. Tout en réitérant notre attachement à l’option de la paix et les négociations, nous nous réservons le droit de recourir à la résistance légitime, garantie par le droit international », a dit Abbas, louant plus particulièrement la « résistance populaire ».

Les propos de Abbas sont pour le moins ambigüs et, sur certains points, mensongers. De quelle libération parle Abbas ?  Celle de la Judée Samarie ?  Ou celle d’Israël ?  De quelle mission historique s’agit-il ?  celle de la paix ou celle du terrorisme ?  En quoi le terrorisme, appelé tantôt « lutte armée », tantôt « résistance populaire » (formules néo-communistes) aurait-il une soi-disant légitimité garantie par le droit international ?  Le Droit International Public et la Charte de l’ONU prônent-ils le terrorisme ?  La Convention du Fatah n’est pas terminée.  Elle a mal commencé. Nous n’avons de ce fait aucune illusion sur ses conclusions. Le Fatah cuvée 2009 ressemble au Fatah cuvée Arafat. Et Dieu merci, c’est le Likoud qui – actuellement – préside à la destinée d’Israël.


Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz