FLASH
[17/08/2018] Jérusalem : attentat au couteau, un policier blessé par un terroriste musulman palestinien, qui a été neutralisé  |  Dreuz lance un appel aux lecteurs: aidez-nous à passer au crible pendant 24 h les Fake News des radios du service public français  |  Laurent Ruquier défend son ami Gilbert Rozon, accusé d’agressions sexuelles: « Il n’a tué personne » (non, il a juste violé plusieurs femmes)  |  Suisse : à Genève 5 jeunes femmes sauvagement tabassées, 2 blessées graves, par « des Maghrébins de cités venus de France »  |  Automobiliste tué par balle à Paris: le policier mis en examen et interdit d’exercer  |  Une ex-esclave sexuelle yézidi aurait fui l’Allemagne après y avoir revu son bourreau, infiltré parmi les réfugiés  |  Grenoble : 2 migrants Albanais tirent des coups de feu sur un groupe de personnes et sont interpellés après une course-poursuite  |  Primes en liquide : Claude Guéant condamné en appel à la prison ferme  |  Effet Trump : l’emploi des jeunes est au plus haut depuis 50 ans – quel « horrible président » ce Trump  |  « Nous ne voulons pas de migrants africains, ils ne viennent pas pour travailler pour les aides sociales » Andrej Babiš, premier ministre tchèque  |  Un engin explosif a détoné en Italie, près d’un siège du parti La Ligue  |  Israël : durant la nuit, l’armée a arrêté en Judée Samarie un terroriste musulman palestinien recherché  |  [16/08/2018] La ‘Reine du soul’ Aretha Franklin est décédée d’un cancer du pancréas à l’âge de 76 ans  |  1 terroriste du FPLP d’un camp de réfugiés palestiniens du sud Liban a été arrêté alors qu’il entrait en Israël avec un passeport belge  |  Tsahal a arrêté 8 terroristes musulmans pendant la nuit en Judée et en Samarie, dans le cadre des opérations de lutte contre le terrorisme  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Dreuz Info le 4 août 2009

Une nouvelle association culturelle amazighe (berbère) vient enrichir le tissu associatif au nord de la France. AFAFA (l’éveil) a été créée  à Roubaix par des artistes et des auteurs amazighs de plusieurs pays d’Europe et de Tamazgha (Afrique du Nord). Elle a pour but de défendre les intérêts du peuple amazigh.

 

Rappelons quelques vérités premières. Et d’abord que les Berbères furent chrétiens bien avant les Francs. À l’arrivée des envahisseurs arabes, ils prirent l’islam pour une hérésie chrétienne de plus, comme l’arianisme importé par les Vandales, le monophysisme ou le donatisme. Sur le sujet, on se reportera aux essais de Joseph Cuoq, L’Église d’Afrique du nord du IIe siècle au XIIe siècle (Le Centurion, 1984), et de François Decret, Le christianisme en Afrique du nord (Seuil, 1966).

 

Mais très vite la colonisation arabe s’est servie en Afrique du nord d’une arme redoutable pour araboislamiser : propager l’ignorance par l’analphabétisme et l’illettrisme qui empêchera dés lors tout progrès social, humain, et environnemental du peuple berbère.

 

Les kabyles de confession chrétiennes  qui restent en Afrique du nord vivent aujourd’hui sous  la répression de la police et du gendarme de la charia qui les empêchent de vivre leur foi et  leur amazighité (kabylité).

 

 

Le dernier rapport CERD (Comité pour l’élimination de la discrimination raciale) tire la sonnette d’alarme concernant la disparition de l’identité et de la culture berbère en Afrique du nord. L’occultation délibérée, par l’élite au pouvoir, en Afrique du nord,  de la profondeur historique de l’amazighité  et de ses valeurs culturelles et linguistiques, explique l’exode vers l’Occident de cette intelligentsia en rupture avec la réalité sociologique de ses  pays d’origines

 

L’arabe étant la langue officielle en Afrique du Nord, la politique officielle œuvre pour « ratisser » toutes les données qui contredisent cette hypothèse : l’arabe étant « leur » langue, les amazighs n’existent qu’en tant qu’anciens arabes et leur histoire et culture ne peuvent être qu’arabes. L’officialisation de l’arabe a entraîné une politique linguicide et ethnocidaire raciste envers cette population.



L’objectif principal de la nouvelle structure  vise le développement de la langue amazighe et de toutes ses expressions littéraires, c’est pourquoi l’association s’est donnée comme première mission d’œuvrer pour la mise en place d’un prix de création littéraire pour récompenser des œuvres écrites en langue amazighe. L’AFAFA ambitionne aussi de soutenir les artistes et les auteurs amazighs d’Europe et d’Afrique du Nord, en partenariat avec d’autres associations, notamment en France, en Belgique et aux Pays Bas.

 

 

Ftouh Souhail, Tunis

 

 

Pour tout contact :

Lhoussain AZERGUI (France) Tel : 00 (33) 6 66 50 01 53

H’mmu KEMOUS (Belgique)  Tel :  00 (32) 4 72 46 09 91

associationafafa@yahoo.fr Cet e-mail est protégé contre les robots collecteurs de mails, votre navigateur doit accepter le Javascript pour le voir

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz